Toi, l'anonyme !

Oui, toi, qui lis sans écrire, viens commenter avec nous la crise sans précédent du Barça ! Apporte un regard nouveau et bouscule cette vieille garde en fin de cycle du forum.

Alors inscris-toi ici, présente-toi , et rejoins les discussions du clan !

~ La Direction

J3 - FC Barcelone 2-0 FC Copenhague : après match

Des poules jusqu'à la finale, notre parcours jusqu'à Wembley.
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
Messages : 23851
Inscription : mar. 18 novembre 2008 02:52
Localisation : Planète Vegeta

Re: J3 - FC Barcelone 2-0 FC Copenhague : après match

Message par Tele-Santana »

Dans le sens ou on n'a clairement plus la même emprise sur un match entier. Certes, on doit pas oublier les prestations a San Mamés et au Calderon, ou l'on a maitrisé l'essentiel du match, mais les matchs que l'on a joué depuis, et même quelques uns des derniers de la saison dernière nous ont appris que notre jeu ne suffit plus entièrement à s'assurer une victoire. Pour moi, c'est une fin de cycle dans ce sens là. Comme je le disais, on ne peut pas jouer un football total sur tous les matchs de toutes les compétitions, et quand on ne peut pas, mieux vaut pouvoir compter sur ses individualités. Avant-hier c'était Messi, samedi dernier, c'était Xavi. C'est presque une bonne nouvelle. En sachant, en plus, que Villa ne butera pas indéfiniment sur le gardien adverse.
Justement il est là le paradoxe, j'ai l'impression qu'on sera intraitable dans les gros matches, et en difficultés face aux équipes "faciles".

Et l'an passé aussi on a eu recours aux individualités parfois, de Valdes à Messi en passant par un éclair de Xavi ou un but décisif de Pedro, mais ta dernière phrase, elle est aussi lié au fait que c'est ce manque de réalisme qui fait que nous n'avons pas une grosse emprise sur 90 minutes...
C'est sur, Lyon était dans une situation différente, mais je parlais plus dans un sens général. Aujourd'hui, l'OL ne fait plus autant peur qu'il y a quelque temps. Avant, les équipes visiteuses à Gerland étaient des victime expiatoires qui attendaient de savoir à quelle sauces elles allaient être mangées. Aujourd'hui, elles viennent pour gagner. Et j'ai l'impression que c'est pareil avec nous et que le football total de 2008 est bien loin. Il apparait parfois, encore et toujours, contre le Pana par exemple, ou même contre Copenhague mercredi, mais il n'est plus aussi efficace. On ne marque pas aussi rapidement qu'avant, on bute toujours deux ou trois fois sur le gardien avant, et il n'en faut pas plus pour nous faire douter un tantinet.
2008-2009 ça a fonctionné car c'était une surprise, dominer les matches et f***** des goleadas c'était du quasi jamais vu et ça nous a permis de surfer sur la vague de septembre à février où l'on ne connaissait pas la défaite.
Ensuite on était assez armé et préparer pour battre les autres, mais comme tu dis les équipes nous attendent + au tournant et donc ils pressent plus haut on l'a vu mercredi encore, mais je reste intimement convaincu qu'il suffit d'une légère hausse de niveau pour remettre tout le monde d'accord.

Tel Arsenal vs Barça la saison passée où l'on venait de sortir d'un mois de février compliqué (où Messi commence a enfiler les goals aussi) et pendant 1 heure (mais surtout le premier quart d'heure qui m'a marqué) on avait mis Arsenal minable, c'était un message lancé aux autres quoi.
Totalement d'accord. Et c'est aussi pour cela sue tout bon culé n'aborde pas les matchs actuels comme les matchs d'il y a quelque temps. Même contre Copenhague, on est pas tranquilles! Il faut dire que, Alvés mis à part, la défense n'est pas forcément au top. Il y a des raisons qui expliquent cela, la longue période estivale qu'ont connue Piqué et Puyol, toujours est-il que les situations ou l'on s'est retrouvées en difficultés sont nombreuses. Et, quand tu n'arrives pas à tuer un match, tu as d'autant plus peur.
Les raisons que tu expliques s'applique pour les autres champions du monde, seul Valdes et Iniesta sont en forme avec Busquets qui est dans la continuité de son bon mondial.

Il faut un peu de temps, j'espère que ça viendra vite, mais pour le plus important c'est de finir 1er du groupe, et leader du championnat en gagnant le clasico, après la trêve hivernale fera du bien à tout le monde, et on se lancera dans le money time.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image

Verrouillé

Revenir à « La victoire en Ligue des champions 10/11 »