Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Si vous avez envie d'apporter de l'aide au FC Barcelona Clan, consultez les projets en cours, et proposez votre participation afin de rendre le FC Barcelona Clan toujours à la pointe de l'info sur le Barça.

Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar Taser le Sam 21 Mai 2011 15:14

1) Le premier mot qui me vient à l'esprit quand on parle de Sir Alex Ferguson, c'est longévité! Plus de 20 ans à la tête d'une équipe de foot de très haut niveau ça force le respect, même de Guardiola comme vous le dites.

2) Difficile à dire, l'effectif mancunien est l'un des plus complet d'Europe et possède donc des monstres dans chaque ligne! Personnellement, je considère Van Der Sar comme étant le "red devils" de cette saison. Et donc dans cette finale, s'il se met à flamber, on aura à faire face à un véritable mur.

3) Là encore difficile à dire, les caractéristiques du jeu mancunien ont légèrement changé depuis 2009 malgré un onze type à peu de détails près le même. Mais je pense que le Manchester United de 2009 était plus fort, pas parce qu'il y avait Cristiano Ronaldo en son sein, mais plus parce qu'alors les Giggs et Scholes étaient plus "fringants" que maintenant.
Mais attention, ça ne veut pas dire pour autant que le Manchester de cette saison est faible, loin de là!

4) Je passe cette question, Télé-Santana va vous faire paraître un article d'avant match pour préciser ce point.

5) Là il n'y a aucun doute à avoir, Manchester United jouera le contre! Pas parce que c'est la meilleure tactique, pas parce qu'ils aiment jouer ainsi, mais tout simplement parce qu'ils n'auront pas le choix.

6) Pep ne changera rien, si ce n'est peut être quelques consignes sur les coups de pieds arrêtés et le replis défensif. Pour le reste, vous verrez un Barça qui jouera comme il a joué toute la saison. Une grosse possession de balle, des attaques pour la grande majorité du temps placées et tenter d'étirer au maximum la défense mancunienne pour finir dans l'axe.

7) En terme de résultats, il est vrai que Manchester United est le seul club sur la période 1991/2011 à pouvoir être comparé à Barcelone. Pour preuve le classement IFFHS sur cette période, où le Barça est numéro 1 devant United classé numéro 2.
Par contre en terme de jeu déployé, aucune équipe n'est comparable à ce que fait le Barça.

8) Solution de facilité dont Mourinho est coutumier! Au lieu de lancer de faux débat, ne serait il pas mieux de tenter de gagner sur le terrain et ce sans pratiquer un espèce de catch!!??
Venant de supporter de Manchester c'est même quelque peu risible, il me semble que l'on s'est rencontré assez souvent ces dernières saisons et je vous mets au défi de nous présenter des joueurs barcelonais truqueurs ou des arbitres pro-barcelonais lors de ces rencontres!!!!
Maintenant, si vous avez vu les Clasicos en question vous êtes de mauvaises foi, et si vous ne les avez pas vu vous êtes des adeptes de Mourinho (un comble pour des fans de Manchester!!!)...

9) Le Milan de Sacchi et le Real galactique ne sont pas connu pour leurs formation! C'est un non sens cette question...
Pour ce qui est "d'en faire un fromage", l'expression utilisée se suffit à elle même, on sent là une pointe de jalousie. Quelle équipe jouait et joue à ce niveau avec plus de 6 joueurs formés au club dans le 11 de départ!? Aucune, d'où le fromage peut être, non!?

10) On a là une équipe qui joue comme personne ne le fait, alors ça pourrait expliquer une surmédiatisation. Mais à mon sens elle n'existe pas!!
Je suis très souvent les matchs de foot des différents grands championnats, et je peux dire sans peur d'être contredis que le seul seul championnat que l'on surmédiatise (surtout au vu de son niveau!) cest bien la "Premier League"!! Alors que des supporters d'une de ses équipes nous parlent de surmédiatisation c'est plutôt cocasse!
Image
Avatar de l’utilisateur
Taser
Légende
 
Messages: 15286
Inscription: Dim 9 Janvier 2011 08:31
Localisation: Jamais en Lusitanie!



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar emco le Lun 23 Mai 2011 23:13

Un petit up!
"Un alcoolique, c'est quelqu'un qui est obligé de boire. Personnellement, on ne m'a jamais forcé"
Avatar de l’utilisateur
emco
Sac à gnole
 
Messages: 3921
Inscription: Jeu 28 Février 2008 21:42
Localisation: Lille, pour le taf, sinon c'est le 62! Tout in haut d'euch terril.



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar Bbarça le Mar 24 Mai 2011 12:29

Quels sont "nos" questions proposés au Mancuniens ?
Et je n'ai pas trouvé le lien si tu les as déjà donné.
Image
Avatar de l’utilisateur
Bbarça
Nouvelle Recrue
 
Messages: 4623
Inscription: Mer 5 Mai 2010 12:35
Localisation: Flandre



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar emco le Mar 24 Mai 2011 13:10

Bbarça a écrit:Quels sont "nos" questions proposés au Mancuniens ?
Et je n'ai pas trouvé le lien si tu les as déjà donné.


Je leur ai transmis les questions choisies mais je n'ai pas vu de topic chez eux. Bizarre.
"Un alcoolique, c'est quelqu'un qui est obligé de boire. Personnellement, on ne m'a jamais forcé"
Avatar de l’utilisateur
emco
Sac à gnole
 
Messages: 3921
Inscription: Jeu 28 Février 2008 21:42
Localisation: Lille, pour le taf, sinon c'est le 62! Tout in haut d'euch terril.



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar Cantona_07 le Mar 24 Mai 2011 16:19

emco a écrit:Je leur ai transmis les questions choisies mais je n'ai pas vu de topic chez eux. Bizarre.


C'est parce qu'ils font ça en interne, ils envoient les questions à quelques membres mais ne proposent pas le tout sur le forum...
Cantona_07
 



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar julien2900 le Mer 25 Mai 2011 16:52

Cantona_07 a écrit:
emco a écrit:Je leur ai transmis les questions choisies mais je n'ai pas vu de topic chez eux. Bizarre.


C'est parce qu'ils font ça en interne, ils envoient les questions à quelques membres mais ne proposent pas le tout sur le forum...

Et les réponses , ils les afficheront sur leurs portails ?
Léo...Pep...
Avatar de l’utilisateur
julien2900
Nouvelle Recrue
 
Messages: 485
Inscription: Mer 21 Avril 2010 18:23



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar Cantona_07 le Mer 25 Mai 2011 19:06

Oui. Un article pour vos réponses, un autre article pour leurs réponses.
Cantona_07
 



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar emco le Ven 27 Mai 2011 00:39

Voilà les réponses (conséquentes) à nos questions. J'ai décidé que l'on ne fera pas de publication sur le portail au regard du boulot fait par nos rédacteurs et de la grosse actualité qui s'y déroule.

1- La formule avec Giggs au milieu de terrain fonctionne très bien, et Park et Valencia sont tellement en forme qu'ils poussent le meilleur passeur du championnat (Nani) sur le banc. Avec le retour de Fletcher dont le rôle est très important au milieu de terrain et qui a manqué lors de la finale de 2009, comment Manchester va s'organiser ? Saga

Les derniers matchs en Champion’s League nous donnent un peu la réponse.

Fletcher était l’homme qui nous a cruellement manqué lors de la finale en 2009. C’est le genre de joueur à presser constamment, à harceler pendant 90 minutes le porteur du ballon. De plus, en Ligue des Champions, nous avons évolué la plupart du temps avec 3 milieux de terrains. Carrick, Anderson et Fletcher. Ces trois joueurs étaient au sommet et étaient parfaitement complémentaires.

En début de saison, Fletcher n’était plus que l’ombre de lui-même. Son indisponibilité (à cause d’un virus) depuis février n’a pas arrangé les choses. Il a joué ce week-end contre Blackpool mais il manquait clairement de rythme. Il ne jouera donc pas cette finale (je ne suis même pas sûr qu’il sera sur la feuille de match).

Comme je l’ai dit au tout début, Fergie a trouvé la recette lors des matchs en C1. Park et Valencia seront nos ailiers. Ce sont des joueurs très disciplinés, excellents en contre-attaque et qui peuvent donner un coup de main à nos latéraux. Nani n’a plus le rendement du début de saison et commence à retomber dans ses travers.

Carrick assurera le rôle de milieu défensif, il est devenu plus convaincant cette saison et retrouve son meilleur niveau.

Là où on peut se poser des questions concerne la titularisation de Ryan Giggs. En 2009, le Gallois s’est fait dépassé par la vitesse d’exécution de vos joueurs et laisser Carrick, seul, en tant que milieu défensif ne serait pas la meilleure solution. C’est à ce moment là que l’on peut regretter Fletcher.

Anderson aurait pu être une autre solution (puisqu’il a un gros volume de jeu, très explosif et est plus défensif que le Gallois) mais le Brésilien est beaucoup trop inconstant, bien que ses derniers matchs parlent en sa faveur !

Rooney jouera dans une position plus reculée, comme un milieu offensif. C’est lui qui devra organiser le jeu, il a les qualités pour, une très belle vision de jeu, une qualité de passe au-dessus de la moyenne. Et bien entendu, notre attaquant de pointe sera Chicharito. Le Mexicain joue souvent à la limite du hors-jeu et pourra peser sur votre défense.

Nous évoluerons, je pense, dans un 4-4-1-1:

Van der Sar
Fabio – Ferdinand – Vidic – Evra
Carrick – Giggs
Valencia – Rooney – Park
Chicharito

Et bien entendu, je pense que notre banc est supérieur au votre. Des joueurs comme Anderson, Berbatov, Nani pourraient apporter un plus si tout ne se passe pas comme prévu.

2. Quelles leçons avez-vous retenues de la finale à Rome en 2009 ? Que faudra-t-il changer ? Gua2loup1

Tout d'abord, il faut prendre en compte le changement opéré au club. Les départs de CR7 et de Tevez ont été un mal pour un bien car désormais, il n'y a pas vraiment de joueur qui se démarque des autres et lorsqu'on parle de Manchester United, c'est clairement en tant qu'équipe. Maintenant, c'est le collectif qui prime et il n'y a plus de dépendance de quiconque.

C'est pourquoi je pense que collectivement, notre équipe est plus ou moins au niveau de celle qui a remporté le doublé en 2008 et nous sommes donc à même de penser qu'on peut rivaliser avec la votre collectivement parlant, mais aussi individuellement.

Je ne vais pas revenir sur la finale de 2009, on a bien vu que dès le but d'Eto'o, toute l'équipe entière a flanché. A l'époque, on jouait clairement pour CR, mais comme l'équipe se faisait balader, il a été sevré de ballons et a du essayer de s'en sortir avec un excès d'individualisme ce qui n'a bien sur pas fonctionné. Bref, un non match de notre part, ce n'était pas le vrai Manchester United ce soir là.

Pour bouger le Barça, il faut pouvoir rivaliser sur les deux plans, un peu à la manière de l'Inter l'an dernier.

Nous sommes redevenus une défense imperméable, avec une défense type au top de sa forme. Ferdinand arrive à enchaîner les matchs à son niveau, ce qui change tout car il apporte une certaine sérénité, tout comme bien entendu l'immense Van Der Sar qui a un niveau exceptionnel pour son âge. Je ne parle pas de Vidic qui a tenu la baraque à lui tout seul cette saison, Evra qui revient bien en cette fin de saison et un côté droit où ceux qui y jouent (Rafael, son jumeau Fabio, ou O'Shea) tiennent leur rang.

Carrick a le rôle le plus important car il a presque retrouvé le niveau qu'il avait lors de ses trois premières saisons chez nous. C'est le dernier rempart avant la défense, son calme, sa vision, tout comme son intelligence de placement seront primordiaux pour combler les espaces et gêner votre jeu de passes redoublées.

Notre attaque (qui est la meilleure du royaume) se devra d'être efficace et elle en est capable on l'a vu cette saison aussi en Champions League, notamment avec la sensation Chicharito.

Ce qu'il faudra faire, c'est ne pas trop subir et jouer tous nos coups à fond. Comme à votre habitude, vous aurez le ballon tandis que nous attendrons pour partir en contre, c'est comme cela cette saison et ça a plutôt bien marché. Le souci est si vous marquez en premier. Comment va t-on réagir ? Car il faudra reprendre la possession du cuir, chose très rare face aux catalans. Une fois la main mise sur le match, on sait tous que le Barça est un rouleau compresseur qui asphyxie son opposant et le fatigue en le faisant courir dans le vide.

Il faudra alors du calme et de la patience, comme on sait le faire, et je nous sais capables de tenir le ballon et prendre le Barça à son propre jeu. Je ne pense pas qu'il faille un plan anti Messi. Par contre, il faudra montrer que nous sommes plus forts physiquement parlant, tout en restant corrects. Mais pour faire douter votre équipe, notre avantage est que nous pouvons aussi rivaliser techniquement. A ce moment là, nous aussi devenons une machine efficace, qui ne doute de rien et qui écrase son adversaire petit à petit.

Si les deux équipes se neutralisent, plus le temps passera et plus nos chances de victoires seront grandes selon moi, car le Barca n'a (presque) jamais à faire à ce genre de situations et nous sommes forts pour marquer dans les dernières minutes. Sachant que notre banc de touche est supérieur au votre, avec des joueurs comme Scholes, Anderson, Nani, Berbatov ou encore Owen pouvant entrer en jeu, la fraîcheur en fin de match pourrait payer.

J'espère ne pas avoir à en reparler mais l'arbitre devra répondre présent et être très attentif.

Beaucoup de monde voit le Barca gagner, tout comme beaucoup sous-estime United. Un excès de supériorité du Barca avec le sentiment de revanche de notre équipe, qui n'est jamais plus forte que lorsqu'on la sous-estime, pourrait jouer en notre faveur.

Le départ de certains cadres et donc l'envie de finir sur une bonne note à Wembley aussi.

3- Vous avez une image très négative de Barcelone. D'où tirez-vous cette haine envers un club, qui, à peu de choses près, jouit d'un état d'esprit similaire à United ? Bunny-Tsukino

Actuellement, il est très rare que le club catalan laisse indifférent. Il peut-être adoré, adulé voir vénéré par certains, tout comme il peut être jalousé ou honni par d'autres. Au milieu de tous ces gens, j'avoue éprouver certaines difficultés à me situer, car en effet, je pense pouvoir affirmer, sans me tromper, que je suis plutôt neutre vis-à-vis de ce club.

Pour ce qui est du niveau de jeu que ses joueurs déploient, je suis admirative. Ca c'est clair, net, et précis. Sans aller jusqu'à prétendre que cette équipe puisse être la meilleure de tous les temps, je dois bien reconnaître qu'elle va assurément marquer notre époque de son empreinte. Le Barça, lorsqu'il est dans un grand jour, frôle la perfection, que ce soit au niveau de la beauté de son jeu, ou de son efficacité. Je ne m'endors jamais devant leurs matchs, la qualité et la justesse technique dont fait preuve cette équipe m'enchante totalement. Quel régal de voir des joueurs enchaîner les passes à une telle vitesse, parfois dans de touts petits espaces ! Pas toujours dans la verticalité, certes, mais cela ne suffit pas à me faire qualifier leur jeu de "soporifique". Bref, voir jouer le Barça est un régal pour mes petits yeux d'enfants. N'étant absolument pas supportrice de ce club, et n'ayant pas non plus de sympathie particulière envers celui-ci, il est très rare que je suive leurs matchs. Je préfère de loin me faire un bon film/manga ou une sortie. Mais dès que j'ai un creux et que je peux visionner une rencontre avec le Barça, je le fais avec plaisir.

Le Barça pourrait donc me paraître sympathique. Ce sentiment est renforcé dans la mesure où, en plus, certains aspects de sa politique de recrutement me rappellent United. En effet, les catalans ne dilapident pas leur capital à tord et à travers, contrairement à ce que pourrait faire un Real Madrid version Galactiques. Le club s'appuie sur un centre de formation très performant, duquel émergent fréquemment des jeunes de grande qualité, et recrute des pointures, certes onéreuses, mais seulement lorsque cela est nécessaire, et toujours dans une logique sportive ... Pas pour vendre des maillots, en somme (en tout cas, on ne ressent que rarement ce désir sous-jacent). Alors même si, comme tout le monde, le Barça se trompe parfois dans ses choix de joueurs (Ibra, si tu me lis), il n'en demeure pas moins que ce club n'est pas adepte du recrutement bling-bling, et c'est tout à son honneur. United est plus ou moins dans la même optique, puisqu'à l'instar du Barça, il est peu fréquent qu'il investisse des sommes colossales dans le recrutement. Et dans les rares cas où MU s'adonne à des achats forts coûteux, c'est toujours dans le but que le joueur en question s'intègre à merveille à notre collectif, tout en lui apportant sa touche personnelle. Pour en revenir au FCB, on peut le dépeindre comme étant un club formateur et ultra-compétitif, possédant une identité de jeu et un projet sportif cohérent, sans pour autant user immodérément de l'argent dont il dispose.

Ce qui peut paraître un poil plus gênant, c'est la propagande pro-barcelonaise mise en place par l'ensemble des médias. Ceux-ci ont une fâcheuse propension à déconsidérer tout ce qui n'est pas le jeu catalan, ce qui est dégradant envers les autres clubs, mais surtout archi-faux. Chacun possède sa propre conception du beau jeu, et on ne peut affirmer de manière si péremptoire que seul un style de jeu bien particulier fait honneur au football. En tant que journaliste, on se doit quand même d'être objectif un minimum, et lorsque je les vois dire par exemple que chaque équipe devrait jouer à la manière du Barça (je l'ai déjà lu et entendu), cela me fait penser à une dictature. Un culte de la personnalité dont le Barça serait l'objet.
Que ces journalistes adorent le jeu catalan et se touchent devant celui-ci, c'est une chose, et après tout, on peut considérer ça comme en partie logique. Obliger les gens à adorer de la même façon, en envoyant tout le reste aux chiottes, en est une autre.

J'ai souvenir qu'en 08-09, lorsque les médias évoquaient le Barça, on avait la désagréable sensation que les Champions d'Europe sortant c'étaient eux et pas nous. Cette différence de traitement a vocation à faire rager ou jalouser, mais aujourd'hui, je n'y accorde que peu d'importance, et pour tout vous dire, je n'y fais même plus attention. De toute manière à quoi bon, ça changera rien. La surmédiatisation d'un club ne m'a jamais donné matière à détester celui-ci, et si l'on s'arrête à ce raisonnement, on peut se dire que cette surmédiatisation n'est pas uniquement du fait des barcelonais eux-mêmes. Car après tout, ce n’est pas forcément leur faute si par exemple des branlettes collectives sur leur compte sont organisées en France, chaque jour. Et puis si j'en ai marre d'entendre parler d'un club en particulier, je coupe ma télé et ma radio et c'est réglé. Si ces idiots se touchent sur Messi à longueur de temps je les laisse faire, c'est pas mon souci.

Mais le problème avec le Barça, c'est que ce club n'a de cesse de se donner une image de club policé, humain, fair-play, humble, et sain. Le tout pour se mettre le plus possible en contradiction avec le diabolique Real Madrid (que j'exècre par ailleurs), club ne jurant que par l'argent. Cette prétention non-dissimulée peut déjà paraître irritante. Mais le comble du comble, c'est de voir les joueurs de cette équipe se rendre régulièrement coupables de simulations, provocations, et j'en passe. Pour un club qui s'autoproclame garant de toutes les valeurs humaines que j'ai pu énoncer précédemment, cela fait plus que tâche. Et ce qu'ils n'ont pas l'air de comprendre, c'est que tout ceci les dessert plus que ne les sert. Cette attitude leur nuit aux yeux de pas mal de gens (enfin pas tous, loin de là).

On pourrait dire que d'un côté, cela ramène ce club dans des dimensions plus humaines. Et perso, ce n'est finalement pas pour me déplaire. Si ce club, en plus d'avoir une équipe extraordinairement performante et spectaculaire, pouvait se targuer d'afficher une attitude exemplaire sur et en dehors du terrain, vous imaginez à quel point on se ferait ch*** ? La perfection n'existe pas, et c'est tant mieux.

Si certaines personnes ne jurent que par leur jeu spectaculaire, d'autres ne retiennent que leur surmédiatisation ainsi que leurs simulations de garces et autres déclarations arrogantes. Moi, je n'occulte rien du tout. J'admire leur jeu, et je condamne leur attitude. Mais puisqu'à mes yeux, l'attitude d'un joueur prévaut sur son niveau footballistique, j'aurais tendance à dire que finalement, cette équipe m'est antipathique (mais j'en fais pas tout un pataquès cela dit). Et pourtant, quelle qualité sur le terrain, p**** !

4- Que pensez vous de Rafael ? Ce brésilien si performant, sera-t-il titulaire en finale ? Son apport offensif et sa hargne pourraient être une arme... MinOuu

J'aime beaucoup Rafael, je fus agréablement surpris par sa fulgurante ascension et son développement physique quelque peu... stupéfiant! Cette saison, il a pris une tout autre dimension ; la spontanéité de ses gestes et ses comportements d'homme fier constatés sur le terrain - notamment face à Tevez-, laissaient entrevoir une confiance en soi renversante pour un aussi jeune joueur.

Il a véritablement exploité cet immense potentiel qu'on lui prêtait, collectionnant les bonnes prestations, dont la plus marquante fut celle face au Galois Gareth Bale -élu meilleur joueur de Premier League- à Old Trafford lors d'une victoire 2-0.

Combatif, volontaire et propre dans les duels, j'ai également découvert un joueur constamment attiré vers l'offensive - comportement typique des brésiliens et des joueurs latins en général - ; il affectionne particulièrement les grandes montées pour tenter d'apporter le surnombre et combiner ainsi avec ses partenaires.

Sa remarquable courbe de progression fut, malheureusement, freinée par les blessures contractées dans la deuxième partie de saison, ce qui, parallèlement, profita à son frère Fabio qui a su saisir sa chance au point de convaincre Sir Alex de l'intégrer dans le back four affrontant Schalke en demi-finale aller de la Champions League.

Cette belle preuve de confiance pourrait bien faire de Fabio un sérieux prétendant à une place en finale...

Si la finesse technique de Fabio, son sang froid et son caractère posé lui confèrent un avantage sur son frère jumeau, il n'en demeure pas moins que ce dernier le devance quant à la quantité de matchs disputés. Un paramètre non négligeable, surtout à ce niveau.

Ainsi, à l'approche de la finale, cet élément ne serait-il pas déterminant, quant au choix qui sera opéré par l'entraîneur? Oui, certainement.

C'est pour cela que la solution O'Shea me semble la plus envisageable. L'Irlandais, bien que moins bon offensivement que les frères Da Silva, possède un physique imposant et une rigueur défensive probablement en lien avec son intelligence de placement ; sa manière d'aborder les duels lui permet souvent de prendre le dessus sur son adversaire direct quel qu'il soit.

Un John au top de sa forme comme lors de la saison 2008/2009 apporte une grande sûreté défensive acquises naturellement avec les années. Ses vécus européens et son expérience des grands matchs pèseront fortement sur la balance lors du choix final.

5- Quels sont les forces/faiblesses concrètes de Manchester cette saison ? Captain Britain

Contrairement à ce que les médias peuvent laisser penser, Manchester United n’est pas une équipe monolithique, dont le seul crédo serait de détruire l’adversaire et de mettre un but chanceux.

Manchester United n’est certes plus la bête enragée de 1999, bête qu’un supporter Catalan décrivit, un soir de finale, comme le reflet Nordique de son précieux Barcelone, belle à en pleurer mais incapable de gagner (quel chemin parcouru pour nos deux clubs depuis !), pas plus qu’il n’est encore le raz-de-marée de 2007, aboutissement technique d’une génération dorée (le trio Ronaldo-Rooney-Tévez, soutenu par milieu étincelant et une arrière-garde au sommet). Ceci étant précisé, ce n’est pas non plus une équipe froide, sans passion, calculatrice à l’extrême et dont le jeu serait le même que celui du Réal (dixit Guardiola).

L’équipe de 2009 n’est plus alors que, paradoxalement, de nombreux joueurs qui seront présents lors de la finale à Wembley l’étaient déjà à Rome. Manchester garde son assise défensive, à l’origine d’un nouveau record cette saison encore (aucun but à l'extérieur en LDC, meilleure défense de la LDC), garde son intelligence tactique, son caractère polymorphe lui permettant aussi bien de bloquer le jeu que, et vous vous souviendrez sans doute de la première mi-temps en 2009 ou de la première mi-temps face à Chelsea, de dominer outrageusement son adversaire. Toutefois, comme je l’ai précisé, l’équipe a évolué.

Sa principale force, c’est d’être redevenue ce qu’elle était avant l’explosion de Ronaldo : une équipe imprévisible. L’équipe n’est plus aussi amorphe et dépendante des courses effrénées de Ronaldo. Rooney, dans un rôle retrouvé de 10, a permis, grâce à son abattage et à l'intelligence de ses interventions, à l’équipe de demeurer solide, et ce même en alignant 4 milieux, solidité associée à une certaine vivacité, permise par les qualités techniques et la vision de l’Anglais. Devant, Chicharito n’est pas le poids inutile que représentait Ronaldo. Le Mexicain défend en harcelant souvent les axiaux et prend l’espace comme un certain Raûl (toutes proportions gardées). La complémentarité entre les deux avants est évidente et si MU maîtrise parfaitement les contres, l’équipe est, à la différence du Réal, capable de savoir quoi faire du ballon lorsqu’elle le possède.

Outre le profil de nos joueurs, l’imprévisibilité se retrouve également dans la composition de l’équipe qui jouera la finale. Qui, à l’heure actuelle, est capable de donner un onze certain du côté de Old Trafford ? A la différence des Catalans (où la seule interrogation réside dans la gestion du binôme Puyol-Mascherano), personne.

Reste certains points d’interrogation. Le premier, c'est l'état physique de certains joueurs, et la capacité que certains auront à jouer un match d'une telle intensité face à un adversaire qui monopolise le ballon, rendant le match très exigeant sur un plan physique. On loue notre fraîcheur retrouvée (à contrario de 2009), mais on oublie que Fletcher revient tout juste, que Giggs et Scholes n'ont sans doute pas la capacité à tenir un match qui s'annonce éreintant pour les organismes, et que le risque de blessure de l'importantissime Rio Ferdinand demeure omniprésent. De plus, si Chicharito apporte énormément par son sens du déplacement, l’intelligence de son pressing et sa précision chirurgicale dans la surface adverse, il souffre aussi d’un sérieux inconvénient : il est techniquement faible. Ce constat vaut également, dans une moindre mesure, pour Park (s’il venait à être titulaire). Or, il semble acquis que Barcelone aura la mainmise sur le ballon, et que nous aurons comme principale tâche de rester concentrés et de profiter de la moindre occasion pour tuer le match. Dans ce contexte, la moindre erreur technique sur un contre se paye cash, car elle annihile l’action.

Revers de notre imprévisibilité, certains de nos joueurs souffrent d’un mal récurrent : celui de l’irrégularité. Carrick, généralement impérial en Ligue des Champions, est capable de passer au travers de son match, déséquilibrant toute l’organisation de l’équipe, lui le pivot défensif, à l'interception et à la première (ou seconde lorsque Ferdinand est titulaire) passe. Nani, soliste parfois tristement génial et confirmation du début de saison, n’est plus que l’ombre de lui-même en cette fin de saison. Valencia, en dépit d’une qualité de perforation évidente et d’un volume de jeu impressionnant, n’est plus aussi tranchant dans le dernier geste que par le passé.

Enfin, corollaire de notre polymorphie, on peut s’interroger sur la manière dont les joueurs aborderont le match. Notre équipe, comme la vôtre, souffre d’un certain sentiment de supériorité, une confiance absolue en ses capacités à subir tout le match pour subitement désarçonner son adversaire ; en ses capacités à dominer de la tête et des épaules un match ; en ses capacités à conserver un but d’avance en défendant très bas et en restant solidaires, avec des lignes très compactes. C’est d’ailleurs cette solidarité, cette capacité à rester sérieux tout le match qui est souvent évoquée ces derniers jours par Gary Neville ou Sir Alex Ferguson, en référence à nos rencontres en 2008. Or, et il faut bien le reconnaître, nous n’avons plus la capacité à défendre bas de manière si efficace, à rester si compact. Notre organisation défensive, fusse-t-elle impériale en présence de nos éléments majeurs, est désormais plus statique. La faute à la perte du génial et regretté Hargreaves, aux blessures qui ont entaché les dernières années de Ferdinand (le rendant moins mobile, et moins à même de jaillir si rapidement), à un Evra plus inconstant (oserait-on dire indigent ?) défensivement. Et face à une équipe dont la principale qualité est le jeu en mouvement, cela pourrait ne pas pardonner…

6- Vous avez encaissé 37 buts dont 27 à l'extérieur cette saison uniquement en championnat. Pensez-vous que votre défense tiendra face à une équipe qui a marqué 141 buts (toutes compétitions confondues) ? Rooney_8

En Champions League, nous n'avons encaissé que très peu de buts. 4 au total dont un CSC...Et contrairement au Championnat, nous avons encaissé qu'à domicile (buts de Valence, de Marseille (CSC), Chelsea (Drogba) et Shalke (Jurado), tous à la maison, jamais à l'extérieur.

Mais au delà des statistiques, et pour répondre à cette question, je pense qu'avant d'évoquer la défense, il faut surtout parler du milieu. En l'occurrence, je pense que la défense pourra tenir si le milieu est capable d'avorter en grand nombre vos relances susceptibles de passer les lignes et donc de faire la différence.

Notre défense est un secteur solide, discipliné et intraitable, particulièrement en coupe d'Europe. Cette saison, nous avons parfois pris des buts sur des erreurs bêtes, individuelles. C'est vrai. Mais depuis peu, cela va mieux, nous avons retrouvé les meilleurs éléments (Rio Ferdinand en particulier) et cela permet de retrouver une certaine assurance réciproque entre les défenseurs et le gardien. Ce n'était pas forcément le cas toute la saison...

Donc défensivement, nous sommes solidaires et mentalement très forts. Nous avons les joueurs pour s'engager physiquement, d'autres pour amener une qualité technique nécessaire à la relance.

Notre défense est rigoureuse, Ferguson est un Italien quand les Italiens, eux-mêmes, ne le sont plus (par rapport à la tradition et à la culture défensive). Fergie reste intraitable défensivement, même si son schéma tactique a changé depuis quelques mois, passant d'un 4-5-1 à un 4-4-2.

Pour conclure, nos milieux auront la tâche la plus délicate à assumer. L'avantage, c'est que nos joueurs de milieux, de couloirs et les offensifs sont capables de se replier très rapidement en défendant intelligemment. C'est ce que Ferguson a inculqué à ses joueurs, la solidarité, le sens du sacrifice... Nos joueurs s'associent pour former une complémentarité défensive puis ensuite offensive. Et nous ne manquerons pas en technicité car ces mêmes joueurs de repli sont des joueurs bons techniquement qui pourront porter le ballon et relancer directement vers les avants. Chose que n'a pas réussi à faire le Madrid de Mourinho.

7- En 2008, vous disposiez d'un trio d'attaquant en or avec Tevez, Ronaldo et Rooney, mais maintenant que vous avez perdu les 2 premiers, les avez-vous compensés notamment avec Hernandez ? Charlie

Effectivement, en 2008 nous possédions une imposante triplette qui ravageait tout sur son passage.

Un C. Ronaldo incroyablement opportuniste, malin dans ses courses, usant de ses nouvelles qualités de buteur ; un Rooney essentiel dans le jeu, très pesant sur le collectif, mais maladroit devant les cages ; et un Carlos Tevez combatif, démonstratif, qui venait compléter ce trident afin de faire de Manchester une terrible machine offensive...

Mais c'était en réalité un 4-3-3 déséquilibré, Giggs avait plus un rôle de milieu excentré côté gauche, il assurait la transition entre les 3 de devant et la paire de milieu qui jouait derrière lui. Un schéma modulable qui pouvait varier entre le 4-4-2 et le 4-3-3, selon les situations.

Le doublé réalisé cette saison là était la juste logique des choses, tellement United semblait déroutant, complet, invulnérable. Sans doute cette année là, Ferguson dirigea un des meilleurs Manchester de son ère, si ce n'est le meilleur.

Mais 3 ans plus tard, les choses ont quand même changé. La team est reconstituée, Ronaldo n'est plus là, ni Tevez, Hargreaves n'a plus joué depuis une éternité, Anderson est bon par intermittence. La différence se réside dans notre manière de jouer, c'est toujours un bloc équipe certes, mais déjà nous repassons beaucoup plus par les ailes, comme le veut la tradition de United. Cela est dû à l'arrivée d’un joueur aussi bien efficace que discret, Antonio Valencia.

Un ailier traditionnel, dans un style purement ancestral et qui vient s'opposer aux nouveaux joueurs, plus à même à dépasser la barre des 25 buts, on ne les présente plus. Même s'il n'a pas le talent naturel d'un Cristiano, sa capacité à enchaîner les pions, à faire la différence individuellement, il le poutre d'un point de vue défensif, collectif et aussi dans l'état d'esprit. Avec Valencia on peut aller à la guerre. Lui et Nani étirent les défenses adverses, tandis qu'en 2008, notre jeu passait plus par le centre, les offensives étaient globalement axiales.

Maintenant, ça serait mentir que de dire qu'on possède le même potentiel offensif qu'il y'a 2-3 ans. Manchester se repose sur un vrai collectif désormais, ce qui a toujours fait notre force, l'équipe travaille ensemble, personne ne rechigne à la tâche, chacun sait ce qu'il à faire. Comme le dit si bien Evra : "La Star ici, c'est le club"

Mais justement, dans une équipe, il y a toujours un joueur qui s'illustre, peu importe la manière de procéder et ce joueur se nomme Javier Hernandez.

Il ne s'illustre pas techniquement, pas individuellement, mais il est notre finisseur naturel, le buteur par excellence et le dernier depuis Ruud Van Nistelrooy. Il est à la conclusion des actions, c'est lui qui se charge de finir le boulot. Comme chaque joueur, il a ses forces et ses faiblesses, ses forces le rendent redoutable pour un arrière garde, ses faiblesses contraignantes pour certaines phases qui demandent un minimum d'application. Cependant, il est encore jeune, possède un potentiel certainement vaste et en travaillant d'avantage, il pourrait faire un malheur dans un club, avec des coéquipiers qui l'adulent déjà, comme ses supporters d'ailleurs.

Pour une première saison, il a déjà fait très fort. Le Barca aura fort intérêt à le surveiller comme le lait sur le feu, lui et Rooney, qui l'alimente merveilleusement et semble retrouver un volume de jeu qui fait de l'anglais un des joueurs les accomplis au niveau mondial.

8- Pensez vous que le Barça est favorisé par l'arbitrage UEFA? Et Trouvez vous les joueurs du Barça truqueurs? Si oui, cela vous fait il peur pour cette finale ? Norvegian

Vous dire que j'ai peur est peut être un terme un peu fort. Mais dire qu'on n’y pense pas serait également mentir. Le gros problème avec Barcelone c'est qu'il ne s'agit pas d’un seul cas isolé. Sur les 3 dernières années, votre club a été avantagé lors de moments cruciaux. Il y a la plus marquante selon moi avec la confrontation face à Chelsea en LDC où on ne peut pas consciemment dire que vous méritez la qualification.

Mais ce n'est pas seulement cela. Rien que cette année, il y a le spectacle pitoyable proposé par les Clasicos, l'expulsion de Pépé sur la grosse simulation d’Alves, le Pédro et le Busquets qui passent plus de temps à se rouler par terre qu'à essayer de jouer. Mais avant cela, il y a l'expulsion ahurissante de Van Persie face à Arsenal etc ..... On pourrait les multiplier dans des proportions inquiétantes. On n’aime pas ça et on sait de quoi on parle, il suffit de voir les 3 premières saisons de Cristiano Ronaldo à Manchester United et de lire les commentaires lorsqu'il nous arrivait d'avoir un penalty sur une simulation du portugais. C'est facile, on avait honte !!!! Car ce n’est pas dans notre culture de truquer le jeu.

Alors, que Barcelone soit une grande équipe, personne ne le nie. Vous développez l’un des plus beaux jeux du monde depuis 3 saisons, mais je suis pas convaincu que votre hégémonie aurait été aussi implacable s'il n'y avait pas eu autant de coup de pouce en votre faveur à certains moments.

Mais je ne crie pas au complot de l'UEFA. Il y a une telle volonté par les médias du monde entier de faire du FCB un modèle parfait à prendre en exemple que je pense qu'il y a beaucoup de pression sur les arbitres qui dirigent l’un de vos matchs. Lorsqu'il faut sévir contre vous, et bien ils se posent la question à deux fois avant de prendre une décision et la plupart du temps, il préfère ne rien faire ou alors aller dans l'excès à l'égard de l'adversaire, histoire d'être tranquille et de ne subir aucun reproche après. Mais c'est vrai que voir autant de joueur simuler sur le terrain, pour nous amateur du football anglais où les contacts sont rudes, cela nous inquiète. Il faut reconnaître qu'on a peur que sur certaines interventions, notre Rooney national fasse pleurer quelques catalans . Maintenant, il faut dire que c'est aussi à nous de faire en sorte de nous contrôler sur les interventions mais le foot reste un sport de contact malgré tout.

Alors cette finale, si on doit la perdre (la défaite fait également partie du jeu) à la loyale, pas de problème car il n’y a aucune honte à perdre contre plus fort que soi. Mais si on doit la perdre sur un fait d'arbitrage litigieux, alors croyez moi, le sentiment d'iniquité que provoque ce club à l'égard de plus en plus de supporters dans le monde (regardez les réactions sur les différents forums de foot après vos matchs contre le Real ou Arsenal cette année) ne va aller qu'en grandissant. Ce qui est triste car vu la qualité des joueurs que vous avez et le jeu que vous pratiquez, vous n'avez certainement pas besoin de ce genre de chose pour remplir la salle des trophées.

Maintenant, sur la finale, je ne pense pas que intrinsèquement qu’on ait à avoir peur de vous car on a démontré qu'on pouvait battre n'importe qui et n'importe quand. La seule chose qui compte, c'est que ce soit le meilleur sur le terrain qui l'emporte, une victoire du beau jeu car on est tous d'accord pour dire que ce sont les deux plus belles équipes du monde qui s'affrontent pour cette finale.

9- Jouer la finale de la ligue des champions à Wembley est-il, selon vous, un avantage ou un handicap pour Manchester United ? O.L.H

Un peu des deux, je dirais.
United n'a pas fait de bons débuts à Wembley, avait du mal à marquer et gagner dans le jeu. Nous avons obtenus nos victoires lors des séances de pénaltys par trois fois. Mais cela s'améliore depuis la saison dernière. Nous jouons de mieux en mieux, et les résultats suivent. Irrégulier est le mot. Maintenant, ça reste aussi un stade avec des dimensions qui feront les affaires de Barcelone, avant les nôtres.

Pour notre style tout en contre c'est l'idéal, mais sachant que la possession sera de votre coté, n'arrange pas vraiment nos affaires. Je crains que l'équipe soit trop coupée, surtout en phases offensives, et cela pourrait vous aider à récupérer le ballon assez vite (et assez haut) comme souvent. Maintenant, il ne faut pas négliger que le fait de jouer en terres anglaises puisse être un énorme avantage pour United.

Le terrain et son atmosphère, nous la connaissons parfaitement. Nous aurons sûrement un avantage dans les tribunes, et nous savons aussi que le Barca est irrégulier sur les pelouses anglaises. Donc l'avantage, il y en aura pour les deux formations, bien plus du coté anglais, mais ce sont juste des détails. Regardez notre défaite au stade Olimpico, pourtant ce stade nous le connaissions parfaitement y ayant joué 3 saisons de suite avant 2009.

Belle finale en tout cas. Je ne vais pas sortir la phrase cliché du genre "et que le meilleur gagne", mais plutôt "que celui qui aura le moins de possession de balle, l'emporte!"

10- Selon vous, qui de Xavi, d'Iniesta ou de Messi est il le plus indispensable au Barça ? Doraibu

C'est difficile à dire. Les trois sont vraiment essentiels au FCB, d'une manière distincte c'est clair, mais c'est dur de dire qui se démarque véritablement...

Ils sont tous les trois dans le gratin mondial, sont les trois joueurs qui font du jeu de Barcelone l’un des plus difficile à arrêter parmi les équipes que j'ai pu voir à l'œuvre. Pour commencer, je dirais qu'Iniesta est naturellement le plus technique, Xavi certainement celui qui pèse le plus dans le jeu, c'est le cœur du Barca, Messi est sans aucun doute le plus décisif, ses statistiques en sont la preuve vivante.

La façon dont ils utilisent la balle, est fantastique, c'est toujours juste, toujours fluide, toujours précis, et surtout c'est toujours concret. Il n'y a pas de chichi, c'est simple mais en même temps usant pour l'équipe d'en face.

Bien entendu, ce sont tous les joueurs de Barcelone qui rendent cette équipe aussi intraitable, mais ce sont évidement les trois qui se démarquent le plus, quand ils se mettent à dérouler, ça annonce le début de l'enfer pour l'adversaire.

Iniesta se distingue par cette capacité à percer, à faire des accélérations aussi bien soudaines qu'importantes pour dynamiser le jeu du Barca, parfois un peu trop fait de passes, et elles viennent souvent inquiéter une défense. Il a un football moins à l'arrêt que Xavi, même s'il lui arrive d'avoir le même comportement que son compatriote. Il se sert cela dit de son dribble, plus désorientant, plus déconcertant, ponctué d'une vista, que ne demandent pas moins les avants! Il a ce côté feu follet mixé à une intelligence de jeu qui n'a que peu d'égale, et aussi une couverture de balle qui, soyons clairs, font d'Andrès, un joueur très emmerdant à jouer.
L'avantage qu'il a sur Messi et Xavi, c'est clairement cette faculté à se déplacer entre les lignes, à bouleverser un rideau défensif, grâce à ses déplacements délicats, cette vitesse d'exécution propre aux grands joueurs.

Pour ce qui est de Xavi, c'est vraiment le maître à jouer. Succédant à Deco dans la bonne manœuvre du collectif, il a pris une tournure intersidérale depuis 2008-2009, ajoutons à cela, un palmarès bien garnis, qui en font de Xavi Hernandez, l’un des meilleurs milieux de sa génération. Il a des yeux dans le dos, il voit tout avant tout le monde, tels les artistes de l'entrejeu, il est vraiment complet en matière de passe. Peu importe l'appel, peu importe ce qu'il doit faire, peu importe la contrainte, il rempliera parfaitement l'attente de son partenaire. C'est le nouveau Mozart, ses passes qui sautent les lignes n'ont d'égales que ses coups-francs brossés, ou son jeu à une touche de balle. Il possède également l’une des meilleures couvertures de balle, du même niveau que Riquelme pour moi, sachant qu'il est de petite taille et ce qui ne représente pas un avantage, pour ce geste technique. L'avantage qu'il a sur les deux autres, c'est le fait d'être le meneur à part entière. Enlevez-le du Barca, et c'est tout le collectif qui y perd, il a vraiment pris une dimension énorme, et il est trop essentiel au bon fonctionnement de son équipe.

Et puis il y'a Messi...
Un jeu sophistiqué, un talent inouï, un pied gauche monumental. Tel Raul en son temps de gloire, Messi ne tire pas énormément mais cadre beaucoup, et souvent ses frappes font mouches. A lui seul, il peut faire basculer un match, marquer un but décisif, ses arabesques ne rassureront pas une défense... Loin de là! D'autant plus que maintenant, il évolue dans un collectif en or, là où auparavant, il tirait son équipe à bout de bras. Ça ne l'a fait que progresser. Il participe souvent dans le jeu, est souvent le dernier passeur ou réalise l'avant dernière passe, ce qui montre son omniprésence sur le front de l'attaque. Puis, il bouge souvent, on ne peut pas définir son poste fixe. Il permute beaucoup avec ses coéquipiers de devant, ce qui représente un danger supplémentaire pour les défenseurs...
Il n'en finit plus de marquer, de pulvériser les records, de collectionner les récompenses aussi bien individuelles que collectives, y'a pas à dire, il est vraiment sur un nuage. Son jeu, incroyablement imprévisible fait de lui le joueur le plus déséquilibrant de la planète, la manière dont il conduit la balle est autant déroutante que l'art de la passe d'un Xavi, ou la sur-mobilité d'Iniesta. C'est l'avantage qu'il a sur ses compères espagnols, il est quasi-inarrêtable, et ne parlons pas de son sens du but, au moins égal à celui du phénomène de 97.

Au final, chacun est important pour Barcelone, dans sa manière de s'illustrer, mais à long terme, je pense que c'est l'absence de Xavi qui pèserait le plus. Sa connaissance parfaite du jeu de son équipe, sa longévité, son expérience, priment pour moi, sur le talent de Messi et la classe d'Iniesta, aussi grands soient-ils.
"Un alcoolique, c'est quelqu'un qui est obligé de boire. Personnellement, on ne m'a jamais forcé"
Avatar de l’utilisateur
emco
Sac à gnole
 
Messages: 3921
Inscription: Jeu 28 Février 2008 21:42
Localisation: Lille, pour le taf, sinon c'est le 62! Tout in haut d'euch terril.



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar elblaugrana91420 le Ven 27 Mai 2011 01:10

Tu devrais mettre les questions en gras on s'y perd un peu! Bon je fini ma lecture! :thumbup1:

EDIT: Merci emco!
Dernière édition par elblaugrana91420 le Ven 27 Mai 2011 13:10, édité 1 fois.
Image

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Orgulloso de ser Culé
Avatar de l’utilisateur
elblaugrana91420
Licencié
 
Messages: 1285
Inscription: Mer 9 Juin 2010 23:08
Localisation: Essonne (91)



Re: Interview croisée FCB Clan/Manchester Devils.

Messagepar Cantona_07 le Ven 27 Mai 2011 02:58

Merci. Mais c'est vrai, comme le signale elblaugrana91420, les questions en gras seraient bienvenue ^^.

Enfin, y'a pas à dire, Doraibu et Charlie, c'est vraiment du très haut niveau.
Cantona_07
 



PrécédenteSuivante

Retourner vers CENTRE des CONTRIBUTEURS aux sites Web du FCB CLAN

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité