Luis Enrique (1996-2004)

Vous souhaitez donner votre avis sur un joueur ayant porté notre maillot dans le passé ou sur un fait historique ? C'est par ici que ça se passe.

Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar fooooox le Ven 8 Septembre 2017 23:20

Évidemment, il avait ses têtes de turc et ses chouchous, et presque un no man's land entre, mais il ne faut pas se mentir, notre vestiaire ne doit pas être le plus facile à gérer non plus. Entre les légendes vivantes du club (Iniesta, Messi), les mecs qui ont déjà tout gagné (Pique, Busi), et les divas (j'ai vraiment besoin de préciser ? :man: ), ça laisse pas beaucoup de place pour se faire un nom.

Et c'est pour ça que l'appui d'un président respecté aurait pu beaucoup apporté. Messi aurait bien entendu toujours eu droit de vie ou de mort sur lui, mais les autres poids lourds du vestiaire auraient surement été plus conciliants.

Pour son pacte, oui il aurait du s'imposer après le triplé, mais en même temps ce triplé porte le sceau de la MSN, donc ils étaient aussi en position de force. Je trouve plus difficile de le juger la dessus.
Image
Avatar de l’utilisateur
fooooox
Licencié
 
Messages: 3990
Inscription: Sam 22 Octobre 2011 19:17
Localisation: Dimension C-137



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Momo le Ven 8 Septembre 2017 23:47

La MSN était un problème oui mais le plus gros problème a été le recrutement complètement raté sous son ère. Avec des jugones derrière la MSN même avec un incompétent tactique comme Luis Enrique nous aurions gagnés 2 Triplés et peut être même 3 successif.

C'est extrêmement simple. Il suffit de visionner nos parcourt en LDC avec L.Enrique lors de ses 2 dernières saisons (remportés par le Real) et vous vous rendez tout de suite compte avec un arrière goût très amère qu'il y avait LARGEMENT la place pour faire quelque chose de phénoménale. 3 triplés successif IMAGINEZ ça un peu. A cette époque le Barça possédait encore un ascendant pyschologique fort sur le R.Madrid. ( ce qui n'est plus le cas ).
Pour ça il aurait tout simplement fallu faire un bon recrutement au milieu de terrain et renforcer les secteurs clef ( arrière gauche et droit, remplaçant de la MSN et instaurez un vrai turn over) .
Image
Avatar de l’utilisateur
Momo
Titulaire
 
Messages: 10881
Inscription: Mar 29 Mars 2011 00:35



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Kevey le Mar 10 Avril 2018 14:52

Il a bien fait ...

Merci encore Lucho ...
Avatar de l’utilisateur
Kevey
Nouvelle Recrue
 
Messages: 311
Inscription: Lun 28 Juillet 2008 12:51



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Nesta le Mar 22 Mai 2018 19:23

Ayoubaoui,

Je ne nie pas le vent de fraîcheur qu'il apporte. Au début, c'était quand même très difficile à se mettre en place. C'est à partir de Janvier 2015 que l'équipe prend réellement son envol pour finir la saison en boulet de canon. L'équipe poursuit sur sa lancée pendant les 6 premiers mois de la saison suivante, c'était plutôt plaisant, mais rien de transcendant non plus. Il me semble que le 0-4 au Bernabeu se situe dans cette période. L'équipe tenait la route oui, c'est sûr que si tu compares à ce que fait Valverde, c'était un autre monde.

Comme j'ai déjà dis, il a apporté de la verticalité et a réinstauré un gros pressing à la perte du ballon, c'est à mettre à son crédit certes. Les cracks justement, ne perdent pas leur talent, leur technique, leur vision du jeu du jour au lendemain non plus. Ils étaient arrivés au bout d'un cycle, avaient besoin de changement. C'est ce qu'a apporté Luis Enrique pendant une période et qui a surpris pas mal d'équipes qui étaient habituées à voir jouer le Barça toujours d'une seule et même façon, qui sans Guardiola aux commandes pour la mettre en place, n'avait plus vraiment de sens.

Il fallait changer quelque chose, il l'a fait.
Mais pour combien de temps? Dans quel état laisse t-il l'équipe lorsqu'il part? En prenant tout son passage en compte, on ne peut pas dire que ce soit une franche réussite. Passable, moyen, c'est ce que Luis Enrique entraîneur du Barça m'a laissé comme image.

Après, inconsciemment, comme beaucoup à mon avis, je prends sûrement trop les 4 ans de Guardiola comme base pour juger les coachs qui sont passés après lui.
Avatar de l’utilisateur
Nesta
Nouvelle Recrue
 
Messages: 421
Inscription: Sam 16 Avril 2016 08:10



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Valderrama le Mer 23 Mai 2018 00:00

Ayoub, si tu es honnête avec toi même, tu ne peux défendre Luis Enrique qui a fait venir le blond croate l'a installé dans le "11" et en a fait, 3 ans durant, un pilier du club. :cry:

:man:

Sinon, sur la même ligne que Nesta par rapport à son passage au club.
Avatar de l’utilisateur
Valderrama
International
 
Messages: 2213
Inscription: Jeu 2 Septembre 2010 19:47



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar ayoubaoui le Mer 23 Mai 2018 01:17

Valderrama a écrit:Ayoub, si tu es honnête avec toi même, tu ne peux défendre Luis Enrique qui a fait venir le blond croate l'a installé dans le "11" et en a fait, 3 ans durant, un pilier du club. :cry:

:man:


Ca fait partie du problème que j'ai cité, c'est-à-dire son incapacité à renouveler l'équipe et à changer une équipe qui gagne.

Ce qui est la chose la plus difficile à faire aussi, il faut le préciser.

Nesta a écrit:Ayoubaoui,

Je ne nie pas le vent de fraîcheur qu'il apporte. Au début, c'était quand même très difficile à se mettre en place. C'est à partir de Janvier 2015 que l'équipe prend réellement son envol pour finir la saison en boulet de canon. L'équipe poursuit sur sa lancée pendant les 6 premiers mois de la saison suivante, c'était plutôt plaisant, mais rien de transcendant non plus. Il me semble que le 0-4 au Bernabeu se situe dans cette période. L'équipe tenait la route oui, c'est sûr que si tu compares à ce que fait Valverde, c'était un autre monde.

Comme j'ai déjà dis, il a apporté de la verticalité et a réinstauré un gros pressing à la perte du ballon, c'est à mettre à son crédit certes. Les cracks justement, ne perdent pas leur talent, leur technique, leur vision du jeu du jour au lendemain non plus. Ils étaient arrivés au bout d'un cycle, avaient besoin de changement. C'est ce qu'a apporté Luis Enrique pendant une période et qui a surpris pas mal d'équipes qui étaient habituées à voir jouer le Barça toujours d'une seule et même façon, qui sans Guardiola aux commandes pour la mettre en place, n'avait plus vraiment de sens.

Il fallait changer quelque chose, il l'a fait.
Mais pour combien de temps? Dans quel état laisse t-il l'équipe lorsqu'il part? En prenant tout son passage en compte, on ne peut pas dire que ce soit une franche réussite. Passable, moyen, c'est ce que Luis Enrique entraîneur du Barça m'a laissé comme image.

Après, inconsciemment, comme beaucoup à mon avis, je prends sûrement trop les 4 ans de Guardiola comme base pour juger les coachs qui sont passés après lui.


Tu ne nie pas le vent de fraîcheur qu'il a apporté mais tu le minimise énormément.
Par exemple, tu dis que ses premiers mois étaient difficiles alors que c'est juste normal vu le chantier qu'il reprend et l'ampleur du travail qu'il accomplissait pendant cette période.

Il faut se souvenir qu'il avait ramené une assise défensive qu'on avait perdu depuis la Pep Team (et qu'on a jamais retrouvé depuis), un bloc équipe plus compact, du pressing, un jeu plus direct qui correspondait plus à notre ADN que la passe passe pendant des siècles sous Tito et Tata, une animation cohérente avec des tâches et des rôles bien répartis, etc...

Y'a aucun coach au monde, à part Guardiola, qui aurait fait un meilleur travail que lui sur cette période. C'est colossal ce qu'il a fait vu la gueule de l'équipe quand il la reprend.

Quant aux cadres, il faut relativiser. C'est lui qui relance Piqué et Alves, en les foutant sur le banc quelques fois en début de saison. C'est lui qui convainc Xavi de rester et qui lui donne ce rôle clé. Il doit aussi faire avec un Suarez suspendu jusqu'en octobre et qui n'a aucun automatisme avec ses coéquipiers quand il intègre le groupe. Il a aussi du faire avec un Iniesta fantomatique toute la saison (c'est pas sa finale à Berlin et son action contre le PSG qui changent cette réalité) et c'est seulement avec lui que Busquets redevient Busquets après sa saison 2013-2014 bien décevante.

C'est bien de parler de cracks mais avant son arrivée sur le banc du club, t'as la moitié d'entre eux qui sont bien embarqués sur la route du déclin irréversible.

Aussi, tu fais fausse route quand tu dis que son Barca a "surpris" le monde en jouant de manière différente. Sous Lucho, on a joué dans le style le plus Barca possible. Surtout la première saison (et demi). C'est le cliché qui te fait dire l'inverse.

Dire que son passage est moyen c'est donner trop d'importance à la fin et trop peu au début.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Momo le Mer 23 Mai 2018 01:24

ayoubaoui a écrit:Tu ne nie pas le vent de fraîcheur qu'il a apporté mais tu le minimise énormément.
Par exemple, tu dis que ses premiers mois étaient difficiles alors que c'est juste normal vu le chantier qu'il reprend et l'ampleur du travail qu'il accomplissait pendant cette période.

Pourquoi tu ne fais pas le même raisonnement avec Valverde alors ?
Alias '' le chantier qu'il reprend'' avec un Barça laisser en ruine par Enrique.

Sans compter que Valverde perd Neymar. Valverde n'a pas eu Xavi. Et Valverde se retrouve avec un Iniesta de 33 ans et un Messi de 30 ans. Et non seulement il perd Neymar mais il n'a aucun remplaçant. Coutinho vient en seconde partie de saison (hors course donc par rapport à son début de travail ) et Dembélé se pète pour toute la première partie de saison.
Image
Avatar de l’utilisateur
Momo
Titulaire
 
Messages: 10881
Inscription: Mar 29 Mars 2011 00:35



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar ayoubaoui le Mer 23 Mai 2018 01:28

Momo a écrit:Pourquoi tu ne fais pas le même raisonnement avec Valverde alors ?


Parce que Valverde n'a pas fait le quart du travail de Lucho tout simplement.

Défensivement, offensivement, collectivement, tactiquement, le travail de Lucho avait été 100x supérieur à celui de Valverde.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar Momo le Mer 23 Mai 2018 01:31

ayoubaoui a écrit:
Momo a écrit:Pourquoi tu ne fais pas le même raisonnement avec Valverde alors ?


Parce que Valverde n'a pas fait le quart du travail de Lucho tout simplement.

Défensivement, offensivement, collectivement, tactiquement, le travail de Lucho avait été 100x supérieur à celui de Valverde.


Effectivement. Mais je trouve ça logique de pas être capable de faire le même chrono qu'une Ferrari avec une Dacia.
Image
Avatar de l’utilisateur
Momo
Titulaire
 
Messages: 10881
Inscription: Mar 29 Mars 2011 00:35



Re: Luis Enrique (1996-2004)

Messagepar ayoubaoui le Mer 23 Mai 2018 01:34

Momo a écrit:Effectivement. Mais je trouve ça logique de pas être capable de faire le même chrono qu'une Ferrari avec une Dacia.


C'est sûr que le Piqué de 2014, l'Alves de 2014, l'Iniesta merdique de la saison 2014-2015, le Xavi de 35 ans et le Suarez suspendu jusqu'en octobre, c'est vla la Ferrari.

T'as le raisonnement des tocards qui te parlent de l'immense effectif dont hérite Guardiola en 2008 pour minimiser son travail.
On va pas utiliser le fait que Lucho a relancé certains de nos cadres contre lui quand même, non ?
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



PrécédenteSuivante

Retourner vers Histoire, Légendes et Anciens Joueurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité