Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Si vous souhaitez connaître l'avis des autres membres à propos des questions sur le Barça du type "Qui doit être titulaire?", "Quels joueurs cédés doivent être repêchés la saison prochaine?"... C'est par ici.

L'avenir de Luis Enrique doit s'écrire :

Au Camp Nou
2
4%
Dans un autre club top 5-10 de Liga
14
30%
Chez Jérémy Matthieu
28
60%
Obiwan Kenobi
3
6%
 
Nombre total de votes : 47

Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar Wazzza le Sam 4 Mars 2017 00:41

C'est pas si simple.
Un crack, ca reste un joueur avec un profil, des qualités et des défauts aussi.

Un mec comme Samper, quand tu l'envoi à Granada, tu le détruis. Là-bas on lui demande de jouer au casseur devant la défense, alors que son jeu (et ses qualités) demandent plus de possession du ballon, un jeu de position, du jeu au sol, etc...

On aurait envoyé Busquets à Chelsea en 2008, jamais il ne serait le joueur qu'il est aujourd'hui.


Je ne sais pas à quand remonte la dernière fois que tu as vu Grenade jouer mais du peu que j’ai vu, il ne joue absolument pas au casseur devant la défense.
Samper a surtout besoin de jouer, d’enchainer les matchs, d’autant que le mec est plus proche de revenir au Barça, vu le contexte actuel (nouveau coach, la direction qui compte sur lui etc) que d’aller ailleurs.

Non on s'en fout pas du contexte. Tu défends l'indéfendable, ca n'a aucun sens.

Grimaldo snobé pendant des mois et des mois --->même pas convoqué pour la pré-saison---->automne 2015, il a déjà décidé de quitter le club---->on lui demande pourquoi il est encore en B---->il répond que le coach ne lui a pas parlé et qu'il se concentre sur la B.

Ca c'est la vérité.
Trouver une facon, à partir de ces faits, de taper sur le gamin, c'est être de très grande mauvaise foi.

La déclaration pas "correcte" envers le club ? Et alors ? Il était déjà parti. Qu'est-ce qu'il en a à branler de Lucho et du club ?

Il n’a pas fait que répondre, il aurait pu se contenter de dire : ‘Non, je ne lui ai pas parlé’, le mec dit carrément qu’il n’en a rien f***** que Lucho lui parle.
Je crois que tu n’as pas compris, je ne défends personne, je trouve juste inacceptable qu’un joueur de l’équipe B qui plus est, fasse ce genre de déclarations, tout comme ce n’est pas acceptable de faire jouer des jeunes moins talentueux que lui.
Il est déjà parti mais c’est un joueur formé au Club, il sera tjrs lié au Barça, il peut potentiellement revenir mais ce genre de déclarations compromet ses chances de retour.

Simplement, Rakitic a montré depuis l'automne 2015 qu'il n'avait pas le niveau pour apporter ce qui manquait à notre milieu. Or Lucho a insisté avec lui jusqu'à janvier 2017. On parle d'un an et demi de forcage. C'est pas normal, aucun coach de renom ne se permet ce genre de c*******.

Et ne me parle pas de l'impossibilité de recruter sur cette période, le coach n'est pas obligé de régler un problème à travers le recrutement. Dans l'animation, dans le schéma, ou même dans un travail individuel avec le joueur, le coach aurait pu agir pour trouver une solution. Or il n'a rien fait.
En fait c'est surtout ca que je reproche, pas qu'il n'y ait pas eu de résultat, plutôt qu'il n'y ait pas eu la volonté de changer, d'évoluer, etc...

Je me répète mais on parle d'un mec qui n'a rien fait du tout de juin 2015 à aujourd'hui.


Ce n’est pas en automne 2015 que Rakitic a baissé de niveau, n’exagère pas non plus, à cette période là l’équipe jouait correctement avec comme match référence le 4-0 à Santiago, on devait surtout intégrer les recrues Turan et Vidal, prendre cette saison comme exemple pour juger le coach, c’est biaisé parce que l’effectif n’était même pas au complet.

Tele-Santana a écrit:Il a réussi comme il a échoué, il ne faut pas oublier comment ça se finit à Milan, à Chelsea et au Real. Même si un entraîneur n'est pas 100% responsable de ses échecs, faut aussi en parler. Sa plus grosse qualité reste son plus gros défaut. Il est à l'aise dans l'adaptation des effectifs. En gros, il ne demande rien et il fait avec ce qu'on lui donne. Sauf que ça a ses limites et on s'en aperçoit à Milan, à Chelsea et au Real. Sa nationalité n'est pas un argument en soit.

Alors c'est un très bon tacticien mais pas forcément le meilleur. La patte Ancelotti je ne la connais pas trop, son sapin de Noël n'a existé qu'à Milan pour permettre à Pirlo de briller (mais ce n'est pas sa trouvaille le fait de le reculer devant la défense) c'est tout. À Chelsea ou au PSG, il ne l'a fait que 2 ou 3 fois maximum. C'est un entraîneur qui sait s'adapter, ce qui fait de lui un bon tacticien parce qu'il trouve toujours la solution à l'instant T. Mais pas le meilleur même le sens cru du terme. Et justement je parlais aussi au sens cru du terme pour Guardiola.


Je ne vois pas en quoi c'est un défaut de s'adapter à ce qu'on lui donne, il a échoué bien sur, comme n'importe quel entraineur, je le répète mais actuellement il n'y a aucun coach qui a autant d'expérience que lui, tactiquement c'est le meilleur, tout simplement parce que je vois personne au-dessus, tu vas me parler de Guardiola mais pour moi il est hors concours.

J'ai déjà dis que Ancelotti faisait partie des entraineurs qui travaille sur le court-terme, et j'ai déjà critiqué l'héritage qu'il laisse, donc si tu ne vois pas de patte Ancelotti, ben c'est normal.

Et évidemment que sa nationalité compte, il a baigné dans la culture italienne, sa vision etc ont été façonné par son expérience en tant que joueur et donc forcement cela impacte sa façon d'entrainer.

Et alors ? Ce n'est pas parce que je l'ai cité que tu dois comprendre de travers. Et puis c'est un peu gonflé ta question. Tu cites cet entraîneur en sous-entendant qu'il ne laisse rien et je t'ai démontré le contraire. Finalement tu comprends autre chose et après limite tu me fais le reproche d'en avoir parler.
Tout ce que j'ai dis c'est qu'il a laissé quelque chose en quittant Chelsea, une ossature. Toi ce que tu as voulu retenir c'est "la victoire de 2012 est à son crédit".
Il y a une grosse différence entre laisser quelque chose et mettre une victoire à son crédit.


Tu as dis qu'il a laissé une ossature qui gagne la C1 5 ans plus tard en pratiquant un jeu à son image, donc forcement, on peut comprendre de travers ce que tu as voulu dire.
Et pour l'héritage, je parlais plus de fondement sur le plan footballistique plutôt que les joueurs, et à ce niveau là, il n'a rien laissé, il vise le court-terme peu importe la méthode, comme Ancelotti.


Alors pour éviter de me répéter il y a tout un topic consacré à la chance. Dans la même section. Mais là encore, la façon dont tu nies les choses est énorme.


C'est un sujet qui ne m'intéresse pas, j'en parle uniquement pour te répondre.

Donc maintenant c'est de la chance si deux joueurs ratent des pénaltys ? Et en plus, pour valider "la chance" il faut effacer les autres paramètres. Genre, une équipe qui étudie les pénaltys de l'adversaire ça ne compte pas, "on s'en fout". Là c'est sûr, c'est nettement plus facile de parler de chance.


T'as rien compris à ce que je voulais dire en fait, j'ai jamais dis que c'est de la chance qu'un joueur rate un péno, j'ai dis que c’était de la chance pour l'équipe adverse, parce que encore une fois de plus, je ne vois pas ce que les Blues ont fait pour que Messi ou Robben ratent leur péno.

Un pénalty doit être imparable, un attaquant doit marquer ses faces à faces, un joueur doit assurer sa passe, un corner doit être bien tiré... Des portes ouvertes enfoncées là, mais t'oublies tous les paramètres autour. Donc au cas où tu n'aurais pas lu, je le redis. Messi est dans un contexte différent ce soir là, comme toute l'équipe, mentalement il n'est pas dans une situation optimale. Face à l'un des meilleurs gardiens du monde à l'époque, qui est bon dans l'exercice. Où est la chance ?
Et Robben, l'autre meilleur gaucher de la décennie. Je vais encore me répéter parce que tu n'as pas dût lire, il rate un pénalty même pas 2 mois avant dans un match important pour le titre face à Dortmund. Le même pénalty écrasé à ras de terre que Weidenfeller arrête. Où est la chance ?


Tu compares un pénalty à un face à face où un corner ? Soyons sérieux, est ce qu'on va reprocher à un gardien de ne pas avoir arrêter un pénalty ? Bien sur que non, tout simplement c'est un exercice qui avantage surtout le tireur, c'est d'ailleurs pour ça que lorsqu'il y a raté, souvent c'est le tireur qui en prend plein la gueule, et inversement, c'est un exploit si un gardien arrête un pénalty.

Le contexte compte évidemment, mais ça n’enlève rien au fait que c'est Messi/Robben les premiers fautifs. Et bien sur que le staff doit travailler les pénaltys pour limiter les probabilités, bien sur que le niveau de Cech compte mais comprends bien que tout ça ne sert à rien si le tireur l'a met pleine lucarne.

Des pures c*******. Et maintenant parce qu'il reste 2 minutes sur le chrono c'est un coup de bol que Drogba ait marqué ? Mais un match se finit au coup de sifflet de l'arbitre, alors tant que c'est pas terminé tout est possible.


J'ai dis qu'ils avaient eu de la chance parce qu'ils étaient passés tout prés de la défaite, leur but en soi n'a rien à voir avec la chance, c'est un but sur corner classique.


Mais personnellement je m'en fous des autres entraîneurs, ce qui m'intéresse ici c'est Luis Enrique et il est resté sur ses acquis. Et si le prochain entraîneur fait la même chose, je lui ferai le même reproche.
Là encore, tu cites des entraîneurs mais les contextes sont totalement différents. Guardiola on va le mettre à part, il est bien trop au-dessus et il était dans le club parfait donc limite ça n'a rien d'étonnant.
Simeone il crée quelque chose, il ne vient pas dans un club où il y a déjà une base pour le très haut niveau.
Quant à Klopp, bien sûr que si il réussit à Dortmund. Son cycle débute en 2008-2009, d'une équipe moribonde qui a frôlé le dépôt de bilan, il en fait une équipe double championne d'Allemagne. Et après il les amène jusqu'en finale de la C1. Tout en gérant des départs, en formant d'autres joueurs. Ce n'est que la dernière saison qui est vraiment difficile parce que son cycle était terminé... Au bout de 7 saisons quand même. Il y a pire comme cycle non renouvelable.

Pour en revenir à Luis Enrique, ce n'est pas au bout de 3 saisons qu'il ne se renouvelle pas mais bout d'une saison. Donc il commence à peine un cycle qu'il n'arrive pas à le faire perdurer. C'est ça qui est reproché. Les autres que tu cites, ils ont su renouvelés le truc sur des années.


Il est resté sur ses acquis parce que c'est un entraineur limité, c'est tout, est ce que c'est suffisant pour dire qu'il n'a pas l'envergure pour le Barça alors qu'il a quand même réussi à collaborer avec le vestiaire (là ou Martino a échoué) et à remporter des titres en respectant l'ADN du Club, je ne crois pas.

Klopp est le premier exemple qui m'est venu à l'esprit, mais c'est vrai qu'il a bien négocié les départs de ses joueurs, surtout au début de la remontée de Dortmund avec les départ de Sahin, Kagawa etc.
Mais n'empêche qu'il y a un moment où ça ne passait plus, preuve que les changements de cycles sont délicats à négocier.
C'est différent du cas Lucho, après il y a le contexte aussi, Barcelone et Dortmund, ce n'est pas pareil, à Dortmund Klopp n'avait pas la pression du résultat en plus d'avoir la confiance des dirigeants et des joueurs. Et oui, les autres ont su négocié les changements de cycle, c'est pour ça que je les cite.


Il n'y a pas de "ça ne change rien" (c'est quoi cette réponse sérieusement ?), il y a le Real et le Barça qui sont dans le top 3 des clubs qui génèrent le plus d'argent et la différence entre les deux est minime. Cette année le Barça a même un budget record qui approche les 700 M€. Le Barça sait sortir le chéquier s'il le faut, et Piqué avait dit de la m**** ce jour là, surtout quand on voit les investissements futurs.


Pour le coup, c'est toi qui est gonflé de me sortir ça, je t'ai déjà répondu, il y a quelques saisons le Barça avait un budget limité et payait les transferts de Sanchez ou Cesc à coup de bonus pendant que les madrilénes pouvaient se payer tous les joueurs qu'ils voulaient, même historiquement, le Real est connu pour être un club à la capacité financière sans limite par rapport au Barça, je ne comprends même pas comment on peut en débattre, maintenant ça change peut-être mais on ne parle pas de maintenant.

Les ruines reste un terme exagéré. Le soucis premier était la motivation des cadres et un effectif à renouveler. Il n'y avait plus rien à tirer de l'effectif de l'époque, fallait de gros chamboulements. Le soucis tactique, c'était surtout la non-présence d'un vrai 9 et c'était lié à la refonte de l'effectif. Si le Barça fait le triplé la saison suivante, ce n'est pas grâce à un renouvellement tactique, c'est d'abord grâce à des cadres qui se sont sortis les doigts. Sans ça, tu peux faire toutes les révolutions tactiques que tu veux, t'auras rien.

Si tu ne vois pas la différence tu n'as rien compris alors.
Lucho n'a jamais le même statut que Martino quand il signe au Barça. Martino c'est le monsieur Lambda qui a l'opportunité de sa vie. Lucho c'est un joueur historique du club, formé dans ce même club pour être entraîneur, qui revient à la maison. Rien à voir. Absolument rien à voir.
Déjà là il y a une approche différente, Lucho connait le Barça comme sa poche. Pas que l'environnement mais aussi tout l'ADN du club. Comment l'équipe peut s'entraîner, les jeunes, il connait même quasi la moitié de l'effectif qu'il a pu voir quand il était entraîneur de la B. Il est du club quoi. Donc tactiquement il est plus à-même de répondre aux attentes que son homologue Argentin qui découvre tout un monde.
Pour la capacité d'entraîner, Lucho connait l'Europe aussi, son expérience de coach, même plus courte, est plus adéquate que celle de Martino qui n'a entrainé que des clubs de seconde zone dans un autre continent. Donc de par son statut lié au Barça, il a plus de facilités à entraîner le Barça, à transmettre ses idées, parce qu'il connait tous les codes du football de haut niveau. Chose que Martino découvre seulement lorsqu'il arrive à Barcelone.

Il y a tout un tas de paramètres que tu ne saisis pas sur le contexte quand les deux entraîneurs arrivent au club. Bien sûr qu'ils ont tout à prouver, mais c'est le seul point en commun qu'ils ont. Luis Enrique avait nettement plus d'avantages et d'armes dans sa besace que Martino et son polo pistache.


Je te parle de capacité en tant que qu'entraineur, j'ai jamais dis que Martino et Lucho avait la même légitimité, je ne comprends même pas pourquoi tu en parles, c'est évident.

Je faisais plus référence à ta dernière phrase, sur le fait qu'ils avaient tout à prouver, et oui, Lucho avait un peu d'expérience par rapport à Martino parce qu'il a entrainé en Europe et connait en général mieux le football Européen que Martino.

Tu ne m'as pas bien lu.
Image
Wazzza
Licencié
 
Messages: 231
Inscription: Mer 29 Juin 2011 17:55



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar Tele-Santana le Sam 4 Mars 2017 02:28

Je m'arrête là pour ma part. Bonne chance ayoubaoui.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26121
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar A.Sánchez le Sam 11 Mars 2017 19:25

Anoeta en 2015, le Parc en 2017. Luis Enrique c'est un coach qui se sort les doigts du cul quand il est au pied du mur. Il serait bien meilleur s'il savait se remettre en question régulièrement à la manière d'un Guardiola, mais bon, à l'instar de ce dernier c'est un entraîneur assez jeune et son expérience au Barça devrait l'avoir fait évolué pour la suite de sa carrière.
Image
Avatar de l’utilisateur
A.Sánchez
Réserve
 
Messages: 8941
Inscription: Sam 30 Juillet 2011 15:32
Localisation: A l'école des Tortues



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar ayoubaoui le Sam 11 Mars 2017 20:10

Il aime trop les moments dramatiques ce con.
Les saisons avec lui, émotionnellement c'est juste n'importe quoi.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
 
Messages: 14526
Inscription: Mar 17 Septembre 2013 01:00
Localisation: Août 2008



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar A.Sánchez le Sam 11 Mars 2017 20:52

C'est complètement ça. L'an passé on a 8 pts sur le dauphin, 12 sur le Real. On perd trois matchs de rang en championnat mais on finit 1er à 1 pt du Real.
La finale de Copa c'est pareil, expulsion de Mascherano à la 36ième, on subit, 92ième Banega prend son rouge aussi alors qu'il faisait un gros match je crois, prolongations, Alba puis Neymar.

Au moins avec lui on peut pas dire qu'on se fasse ch*** d'un point de vue émotionel.
Image
Avatar de l’utilisateur
A.Sánchez
Réserve
 
Messages: 8941
Inscription: Sam 30 Juillet 2011 15:32
Localisation: A l'école des Tortues



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar Tele-Santana le Dim 12 Mars 2017 00:42

Tant mieux, le football c'est ça aussi.
Un entraîneur, à travers son équipe, il doit dégager de l'émotion.
Guardiola, Conte, Simeone, Klopp, Sampaoli, Bielsa même celui de United... Il y a un truc qui se dégage dans les équipes qu'ils entraînent.

Luis Enrique, c'est moins significatif, mais à sa manière ça fait 2 fois qu'il renverse une situation totalement perdue. Il y a 2 ans on pouvait se dire que c'était aussi grâce aux cadres qui ont raisonnés Messi et l'apaisement des tensions. Mais cette année, il fait fort.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26121
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar mehidoo le Dim 12 Mars 2017 01:03

Et il n'a pas Xavi cette fois-çi qui, je crois, avait joué un grand rôle dans l'apaisement des tensions après la défaite d'Anoeta en 2014-2015.
Image
Avatar de l’utilisateur
mehidoo
Ballon d'Or
 
Messages: 5132
Inscription: Jeu 27 Décembre 2007 22:53
Localisation: Les plaines d'Hyrule



Re: Que faut-il penser de Luis Enrique ?

Messagepar zèbre borain le Dim 12 Mars 2017 01:04

Luis Enrique beaucoup l'ont critiqué ici ( et vous verrez que j'ai très peux de message voir pas du tout à ce propos) et souvent à raison, mais aussi à tort. Ce n'est pas un pantin non plus, dire qu'il n' a rien apporté serait totalement faux, et je trouve justement que même si on a eu des matchs de sénateur, il a quand même apporter une certaine rage, envie par moment que l'on avait plus vu depuis PEP.

Puis sa manière de fêter ces moments là prouve qu'il est totalement impliqué.

Lors de ce match contre les parisiens, il a de plus fait des changements significatif, loin d'être le n'importe quoi de ces changement habituelle. Mais comme dit plus haut, il semble devoir être dos au mur pour faire une grosse réaction. Ce 3_4_3 aurait pu arriver plus tôt dans la saison être même préparé pour la débuter. ( Il l'avait déjà tenté face au PSG en poule l'année du triplé mais d'une manière différente). Comme si la blessure de Vidal l'avait obligé de passer par là.
zèbre borain
 
Messages: 1734
Inscription: Mer 9 Janvier 2013 12:15
Localisation: Saint Ghislain belgique



Précédente

Retourner vers Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités