Quel est le meilleur Barça ?

Si vous souhaitez connaître l'avis des autres membres à propos des questions sur le Barça du type "Qui doit être titulaire?", "Quels joueurs cédés doivent être repêchés la saison prochaine?"... C'est par ici.

Quel est le meilleur Barça ?

Les Barça des 5 coupes
6
5%
La Dream Team
2
2%
L'ère Rijkaard/Ronaldinho
2
2%
La Pep Team version I (2008-2010)
57
43%
La Pep Team version II (2010-2012)
66
50%
 
Nombre total de votes : 133

Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar jAX le Lun 29 Juillet 2013 12:42

Incroyable ton post, faut que je revois quelques matchs là. :cry:
Avatar de l’utilisateur
jAX
Ballon d'Or
 
Messages: 3833
Inscription: Mar 13 Juillet 2010 12:13
Localisation: Scène-Seins-2nids



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar elmagio le Lun 29 Juillet 2013 13:37

Merci TS pour ce post, non seulement parce qu'il offre un point de vue indiscutable et qu'il est superbement rédigé, mais aussi, et surtout, parce qu'il a fait repasser tous ces souvenirs que j'ai de la Pep Team, tous ces matchs, toutes ses émotions vécues, bonnes ou mauvaises, toutes ses images qui seront à jamais imprimées dans les esprits de tous les Blaugrana.

Sinon, Arsenal 2-2 Barcelona Full Match.

:disguise2:

Edit: Pour le télécharger, il y a un torrent avec pas mal de seeders, en HD. Le lien: http://kickass.to/uefa-champions-league-2010-qf-1stleg-arsenal-vs-barcelona-t3932450.html
Dernière édition par elmagio le Lun 29 Juillet 2013 16:22, édité 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
elmagio
Ballon d'Or
 
Messages: 10078
Inscription: Mar 23 Juin 2009 00:14
Localisation: En Un Momento Dado



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Bbarça le Lun 29 Juillet 2013 14:58

Quel message TS ! :shocking:

J'avais mal compris le sondage (avec mes pouvoirs de modo j'ai pu changé mon vote, je m'en fou :disguise2:) . Je pensais que le 2008-2010 finissait en fin 2010, la Manita quoi. Parce qu'après on est bon, mais sans être étincellant parce qu'on est tellement fort qu'on ne force pas, sauf en finale de LDC où là on fait un des meilleurs matches de ce que j'ai vu, tellement bon.
Quand on commence sous Guardiola, tu l'as bien dit, ça surprend, on sort d'une année pourrie et on commence à gagner. On commencer à impressionner dans le jeu, il y a l'Iniestazo, puis la finale où on maitrise 75 minutes comme des monstres et on finit par gagner. Et ça continue, on ne gagne pas la LDC mais on reste les meilleurs, et l'année 2010-2011, jamais vu ça. Qu'ils aillent se rhabiller tous avec leurs équipes, avec le Bayern, là on ne pouvait rien faire contre nous, rien. Intouchables.
Après ça s'écroule, à partir de Décembre 2011, à partir de la dernière vrai démonstration de Guardiola, le 1-3 avec Mourinho ridiculisé.
Image
Avatar de l’utilisateur
Bbarça
Nouvelle Recrue
 
Messages: 4623
Inscription: Mer 5 Mai 2010 12:35
Localisation: Flandre



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar haraldite le Lun 29 Juillet 2013 16:03

Tele-Santana. :clapping:

Il a sorti la plume et quelle plume. J'étais totalement transporté par le récit et je me revoie regarder les matchs. Les gestes techniques, la maîtrise, les joueurs: je revois tout.

T-S nous a collé une inception là. :thumbup1:
Image

" Je vole car cela libère mon esprit de la tyrannie des choses insignifiantes "

Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
haraldite
Remplaçant
 
Messages: 3280
Inscription: Ven 21 Décembre 2007 07:03
Localisation: FL012



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Tele-Santana le Lun 29 Juillet 2013 20:15

Ouais merci, mais j'ai oublié des trucs en faite. Fais ch***.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26255
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar KEBEM-PMV-RSN le Lun 29 Juillet 2013 20:52

Tele-Santana a écrit:Ouais merci, mais j'ai oublié des trucs en faite. Fais ch***.



Il est pourri ton post.Il m'a juste donner envie d'aller ch***.

p**** mais t'as vraiment rien d'autre à f***** dans la vie ?? :tongue1:
Image
Avatar de l’utilisateur
KEBEM-PMV-RSN
International
 
Messages: 6532
Inscription: Ven 11 Septembre 2009 19:15
Localisation: Là où aucun oeil humain n'a jamais posé le pied



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Abelardo le Mar 30 Juillet 2013 01:01

je voulait venir poster mes idées ici et j lis le pavé de T-S, et je suis abasourdi, tu a parfaitement résumé ma pensé ainsi que la pensé de la majorité des Blaugrana, et tu a même réussi a raviver des souvenir enfouis, je pense qu'on peu même fermer ce Topic tellement qu'i n’y a rien a ajouté.

Chapeau Mister. :clapping:
Image
"A leader can't lead until he knows where he's going." John Lock
Avatar de l’utilisateur
Abelardo
Licencié
 
Messages: 180
Inscription: Lun 14 Janvier 2013 20:12
Localisation: Montreal



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar le Manchego le Mar 30 Juillet 2013 02:32

Tele-Santana a écrit:Ouais merci, mais j'ai oublié des trucs en faite. Fais ch***.

Excellent post T.S..Je pense qu'on ne peut mieux resumer l'ere Guardiola...
La je me remets le "Arsenal vs Barcelone " 2010 :ouehhhh: , une promotion comme modo et je le mets en ligne ce soir..lol
"On repond aux imbec.. par le silence..!!"
Avatar de l’utilisateur
le Manchego
Nouvelle Recrue
 
Messages: 301
Inscription: Mer 9 Juin 2010 21:13
Localisation: Montreal



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar El Ultra le Mar 30 Juillet 2013 03:56

Tele-Santana a écrit:Ouais merci, mais j'ai oublié des trucs en faite. Fais ch***.


He said this after :

J'aurais dû apporter plus de clarté dans le sondage, je le fais maintenant. La première période de la Pep Team s'étend d'août 2008 à mai 2010. Quand j'ai mis 2010 sur le sondage, je compte bien à partir de l'après sextuplé, pas à partir de la saison 2010-2011. Pour 2012, jusque la fin de saison 2011-2012. Donc les deux périodes se rejoignent sur une durée de six mois, qui sont les six premiers mois de l'année 2010. Je considère que ces six mois là sont une transition vers l'autre période, petit à petit la bête change (même si la première partie de saison 2009-2010 on voyait déjà du changement mais pas aussi drastique) pour devenir le monstre que c'est devenu par la suite.

Clairement, et je crois vraiment que le débat n'a même pas lieu d'être. Le meilleur Barça, c'est bien celui de la période 2010-2012. C'est même sur cette période que ce Barça est la meilleure équipe de tous les temps.

Pourquoi je considère que le débat n'est pas possible ? Parce que cette équipe a offert des récitals et pas que la Manita de novembre 2010 ou la finale de Champion's. Mais c'est normal de citer ces deux là, car ils sont les plus marquants. Mais par récitals on entend quoi ? Un récital de la première à la dernière minute, sur tous les plans, avec une qualité technique jamais égalée ailleurs.

Je vois dans le sondage que les votes divergent avec la première période de la Pep Team. C'est compréhensible, car sur cette période, le Barça gagne le sextuplé, le triplé, il y a eu des claques mémorables à cette époque. Mais pas du niveau de la deuxième version de la Pep Team.

Cette première version, c'est l'effet de surprise comme dit plus haut. Guardiola construit, le Barça joue à merveille, mais ce n'était qu'une version largement améliorée de ce que pouvait être l'équipe de Rijkaard sur sa dernière saison. Un peu comme ce qu'a fait le Bayern la saison passée, une version améliorée jusqu'à son paroxysme du Bayern de Van Gaal. Mais cela n'est pas une critique ou une insulte, c'était énorme déjà ce que proposait l'équipe de Guardiola. Après des débuts difficiles cette équipe passe des roustes à tout va, avec un football offensif et spectaculaire. Mais elle n'avait pas encore le niveau technique de la version II. C'était spectaculaire parce qu'à la récupération ça jouait vertical, parfois long. Xavi entrait dans la meilleure période sa carrière et il était le maestro de la bande. Yaya Touré apportait la densité physique nécessaire au milieu, et la défense niveau relance et intervention, entre Marquez, Puyol ou Piqué, c'était top. Abidal était énorme, Alves lui faisait les allers-retours à la Alba. Iniesta avait du jus, et commençait à exploser. Devant, la ligne HEM était terrible. Un 4-3-3 basique, mais un 4-3-3 parfait dans la théorie et la pratique.
Eto'o n'arrêtait pas de presser, Henry s'occupait de son couloir à merveille, et Messi, c'est Messi. Les trois pouvaient permuter, la variété des offensives faisaient qu'on avait trois attaquants qui marquaient.

L'effet de surprise, personne ne s'y attendait. Et à force d'engranger de la confiance au fil des rencontres, on devenait de plus en plus fort. La Liga n'était qu'une formalité. La Copa aussi (quoi que Pinto et Messi nous évitent la mauvaise surprise en demi finale). La Champion's League, nous avons marcher sur nos adversaires, malgré un huitième de finale aller difficile, qui correspondait à notre coup de mou classique de février. Mais au Camp Nou, nous étions invincibles. Puis vint ce clasico, 6-2... L'extase. La demi finale contre Chelsea, quelque part, je remercie Hiddink et ses joueurs d'avoir jouer de la sorte. Hiddink avait l'équipe parfaite pour nous empêcher de jouer, pour nous presser et assiéger nos buts, mais il fait l'erreur de jouer trop défensif sur la fin. Cette erreur, je la compare à un Gogeta 4 tellement sur de sa force qu'il s'enferme dans sa caricature au lieu d'achever son adversaire. Parce qu'il faut le dire, Chelsea devait nous achever. Ce match, on ne voit pas le jour, l'équipe est à l'agonie, à dix, on ne cadre aucune frappe. Eto'o et Messi sont inexistants, Xavi est noyé dans le milieu, Yaya au bord du précipice. Mais Chelsea fait l'erreur de jouer le beau et de dire "vous n'arrivez pas à attaquer hein ? Ben tiens maintenant ça sera pire", il sort Drogba pour Belletti, ils reculent. Au lieu de continuer à harceler une défense complètement nouvelle (on finit avec Alves, Yaya, Piqué, Keita... rendez-vous compte), ils se disent qu'attendre le coup de sifflet comme ça, ça fonctionnera. Après tout, ces cons n'arrivent pas à approcher nos buts, pourquoi continuer à faire les efforts ? Finalement il arrive ce que l'on sait tous, brutal, descomunal, increible, como la pego etc.
Je m'égare un peu. Pourquoi remercier Hiddink ? Parce que je pense (après je peux me tromper car je ne suis pas dans la tête de Pep) que cette double confrontation a conforté Guardiola dans son idée de révolutionner cette équipe, d'apporter autre chose. C'est à dire la version II. Même si il avait déjà ça en tête surement, vu le taré qu'il est au niveau football, mais je ne sais pas, comme le pressentiment que Guardiola ne voulait plus revivre ça, mais si il le vit 1 an plus tard.

D'ailleurs, c'est ce qu'il fait en finale. Il met Messi dans l'axe. Eto'o est plus travailleur sur le côté, il aurait peut être été inutile entre Vidic et Ferdinand qui était la meilleure paire axiale du moment. Tandis que Messi décrochait énormément. Enfin pour ça, on ne le saura jamais.

Cette équipe rentre donc dans l'histoire, et réalise le triplé. Puis le sextuplé, avec les changements durant l'été (exit Eto'o, vint le suédois, Pedro, Busquets montre de plus en plus sa tête, Henry moins). Sur les six premiers mois déjà, c'était moins fameux que 08-09. Comme pour digérer ce triplé, comme si ça prenait du temps d'améliorer une équipe qui a enchantée la planète football. Moins fameux, mais ça reste du haut niveau bien sur. Et c'est là qu'on commence à voir, petit à petit, un jeu plus posé, moins vertical, les changements opèrent, mais doucement.

Nous sommes en janvier 2010, Messi quitte définitivement l'aile et rejoint le suédois dans l'axe. Le suédois est suspendu (ou blessé?) et il y a ce match contre Valence. Un 0-0 merdique à la mi temps, il y en a marre. Messi dans l'axe, Henry devant, Messi triplé. S'en suit un enchainement de matchs où il explose tout, jusqu'à ce quadruplé à Arsenal, où l'on voit une triplette Bojan, Messi, Pedro. Mais toujours pas d'Iniesta, blessé. Xavi lui rehausse le niveau.
Dans le pressing, cette équipe devient encore plus monstrueuse et défensivement infranchissable. Récemment j'ai revu le clasico d'avril 2010, avec une charnière Puyol - Piqué - Milito - Maxwell puis Alves - Piqué - Milito - Puyol. Ça ne passe pas, ou très peu. Cette année là le Barça concède peu de buts. Durant cette transition, le jeu est moins fluide, moins spectaculaire que la saison précédente. Sauf contre l'Inter où le Barça retrouve son niveau 08-09. Et en fin de saison, où le Barça lance une bande-annonce de 2010-2011, comme comme symbole ces 60 minutes face à Arsenal (celui qui a un lien pour ce match > Ts Smiley à vie). En faite, c'est la seule période (surtout entre janvier et mai 2010) où Guardiola ajoute du pragmatisme. Parfois moins spectaculaire mais ultra réaliste, ultra tueur. Sans pitié. Ce match au Bernabeu en est le symbole quelque part. C'était pas franchement fameux même si techniquement c'était du haut niveau. Mais Messi claque lors de sa première opportunité, Pedro assomme le Real à l'heure de jeu. Fini, plié, rangé.
Il y a cette autre épisode dramatique face à l'Inter, qui a hanté les nuits de Guardiola. Des nuits hantées à se demander pourquoi ses joueurs ont été asphyxiés par le pressing intériste malgré la qualité technique supérieure, pourquoi ils n'ont pas réussis à percer ce mur lors du dernier quart d'heure à l'aller et pendant 90 minutes au retour, à se demander pourquoi Piqué et Puyol, qui formaient la meilleure parie défensive depuis 2009 sont à l'agonie sur chaque offensive, ou les trois buts intéristes montrent une défense indigne de ce Barça. Guardiola n'a pas pensé au but hors jeu de Milito, à ce voyage en quarts, ou ce but refusé de Bojan (ou cette tête à deux cm du poteau), non. Il laisse ça aux autres. Il préfère se concentrer sur ses longues minutes où rien n'était normal, rien ne tournait comme prévu, pour la première fois il se sent réellement impuissant. Après une saison de transition, avec un flop technique (le suédois), Guardiola a surement estimé que son équipe était prête pour ce que beaucoup (quelques uns ici, dans les médias etc) pensait que c'était impossible. Voilà la version II.

La meilleure équipe de tous les temps la voici : Valdes - Alves, Piqué, Puyol, Abidal - Busquets, Xavi, Iniesta - Pedro, Messi, Villa. Ajoutons aussi Keita, Mascherano, Adriano, Pinto. C'est le noyau dur de cette version ultime, avec comme réservistes Thiago et Fàbregas pour leur saison 11-12. Mais ils ne peuvent pas être considérés comme partie intégrante, car ils n'ont pas contribuer au succès qui a fait que.
On le connait, le fameux "once de gala" qui claquait 5 buts à chaque adversaire lorsque c'était cette composition départ (statistique qui a commencé contre le Pana en septembre 2010 et qui a pris fin contre Osasuna en décembre 2010 si mes souvenirs sont bons). C'est là que j'en viens à mon parce que.

Cette équipe, c'est la meilleure, c'est l'aboutissement d'une certaine idée du jeu, du football tout simplement. Il se disait que le football moderne ne pouvait pas se jouer qu'avec des petits, alors Guardiola 7 joueurs de champ sur 10 qui ne dépasse pas les 1m75. Il se disait que le football moderne se jouait avec des joueurs à l'impact physique indispensable, de la taille, du poids, alors il laisse un Yaya Touré au dessus de tous sur le banc pour un jeune maigrelet qui veut faire des roulettes sur le rond central. Il se disait aussi qu'une équipe ne peut pas jouer sans avant centre. Que le football total de l'Ajax/Pays bas était d'une autre époque, que la Roma de Spalletti n'avait finalement rien gagnée, qu'il fallait un pur 9 au Barça parce que l'attaquant est le premier défenseur. Alors il préfère ne mettre personne, excentré son seul avant centre de formation, et jouer sur la maitrise technique. Ces idées là, je ne les appelle même pas fausses idées reçues, car dans l'absolu dire qu'il faut de l'impact physique au milieu, et dans chaque ligne généralement, c'est normal, c'est même nécessaire. Avoir un attaquant qui occupe la défense, qui claque au moment opportun, qui presse, qui va aux duels, c'est logique aussi. Pourtant, Guardiola a balayé tout ça, avec classe.
Quelles idées encore Pep a jeté à la poubelle ? Celle du "jamais dans l'axe p****!"... Qui ne s'est jamais fait engueulé par son coach après une passe ou un dégagement plein axe ? Eh bien dans le football de haut niveau c'est pareil, et Guardiola a dit "fuck" et a été précurseur dans ce domaine. C'était hallucinant, on voyait Abidal traverser notre surface de réparation balle au pied, et chercher Busquets dans l'axe. On voyait Alves et Piqué faire des une-deux sous pression de l'adversaire, dans notre surface. On voyait Valdes se trouer comme un débutant à la 25ème seconde du clasico, et derrière, il continue à jouer au sol malgré le pressing. Même Puyol, qui était habitué à dégager en touche ou vers l'avant, s'est mis à jouer de la sorte.
Tous ces petits détails qui apportent une grande révolution dans le football moderne. Il y a aussi le fait d'avoir voulu insister dans l'axe là où la densité est plus grande, d'insister dans le jeu à une touche ou le redoublement de passes, la patience, quitte à revenir à Valdes alors que Xavi s'apprêtait à tirer un corner 5 secondes avant. Ne pas oublier le rôle d'Alves, où aucun arrières n'a eu un tel rôle.
Et ce pressing, cet harcèlement, pire que deux avants. Il y avait un côté agressif, dès la perte de balle, c'était automatique, ils déclenchaient leurs courses et allaient vers le porteur, 6 secondes plus tard le ballon redevenait blaugrana.


La version II est bien meilleure que la version I parce que Guardiola a été au bout de son idée, et encore, il avait autre chose en tête et on en avait vu les débuts prometteurs (le 3-1 au Bernabeu ou contre Santos). En 2008-2009, le Barça était encore "humain". Les défenseurs dégageaient en catastrophe quand le danger était présent, on usait du jeu long parfois, il y avait aussi cette verticalité qui permettait de temps en temps de se retrouver devant le but en quelques secondes... Mais là, la version II, c'est inégalable. Des mouvements incessants et de la confiance entre coéquipiers. C'est à dire que Busquets jouait avec Xavi qui avait deux à trois joueurs qui étaient proches de lui. Même pas peur. Busquets qui s'intercalait entre les défenseurs, la défense et ses relances courtes, les appels obliques de Pedro/Villa, l'envergure que prend Messi dans son nouveau rôle... C'était énorme. On parle du carré magique des Bleus, ou du Brésil 70, mais que dire du losange Busquets, Xavi, Iniesta, Messi ?
Des phases à une touche, mais aussi de la qualité technique dans la passe, le contrôle, l'adversaire devenait fou. Mais ce qui était le plus impressionnant, c'était lorsqu'on passait de la phase possession horizontale à la phase occasion de buts. Le changement de rythme était foudroyant, dès un une-deux enclenché, il y avait comme une explosion blaugrana dans la surface, 5 à 6 joueurs arrivent comme par magie dans le rectangle vert, ça allait à une vitesse phénoménale !

C'est la meilleure équipe, parce qu'elle a aussi assumée son statut de meilleure équipe du monde. Quand en 2008-2009 nous sommes qu'un favori parmi les anglais, en 2010-2011 nous sommes l'équipe numéro 1 (c'était déjà le cas la saison précédente). Nous avons gagnés en 2009 mais nous nous sommes améliorer depuis. On est arrivé au sommet et on y a installer la tente. Mais toujours avec une progression hallucinante. Et cela se ressent dans les victoires comme dans les défaites. Vous avez tous été impressionner par le 6-2 au Bernabeu ? Ben Guardiola et sa bande vous offre le 5-0 face au Real, leader.
Époustouflés par la finale de Champion's 2009 ? Ce n'est rien comparé à la finale 2011.
Quel fut l'impact médiatique de la défaite contre l'Inter, comparée à celle contre Chelsea deux ans plus tard ?
L'ascendant footballistique et mentale était telle que celui qui se considérait comme le meilleur entraineur a perdu les pédales face à nous et ne savait plus quoi faire pour tenter de nous battre. Et je ne parle pas des autres équipes, qui ne pouvaient tenir.

Mais là où la reconnaissance devient ultime, c'est quand les autres joueurs en parlent, les adversaires. Ou quand des légendes du football, des entraineurs ou anciens entraineurs, ont pour thème "comment battre le Barça ?". Nous sommes devenus une référence mondiale et historique grâce à la version II.

J'inclus 2011-2012 parce qu'à cette période nous étions encore les meilleurs. Et avec le recul, regardez des matchs de cette saison là ça jouait beaucoup mieux que la saison passée avec Vilanova. Alors oui, on perd la Liga sur la saison avec des points perdus sur les petits terrains, mais cette équipe avait montrer qu'elle avait de l'orgueil et qu'un champion ne s'avoue jamais vaincu. Ça commence par ce clasico au Bernabeu en décembre 2011. À l'extérieur, on offre des prestations quelconques, tandis que le Real est à son apogée (octobre, novembre, décembre c'est le meilleur Real de l'ère mou). Avec 6 points de retard et un match en plus, le match s'annonçait quasi plié. Il était même définitivement mort lorsque Benzema marque dès la 25ème seconde. Comment retourner la situation à l'extérieur face à un adversaire au top de sa forme qui t'attends de pied ferme depuis des semaines ? Et c'est là que l'équipe prouve qu'elle est la meilleure. Comme si de rien n'était, les catalans jouent, normal. La ligne de 4 de pressing madrilène (Cr7, Benzema, Özil, Di Maria) est intense, harcelante, mais Valdes et les défenseurs jouent au sol, court. Ils n'ont pas arrêtés, malgré le risque énorme. Xavi et Busquets pareil, ils cherchent Messi, Iniesta et Cesc, sereinement. Guardiola intervient, bouge ses bras, petit à petit le Barça rentre dans son match et retourne la situation.
Après, en janvier/février, le Real compte dix points d'avance. Là où tout entraineur dira "c'est foutu", Guardiola dit "on se battra tant que c'est possible". Les victoires s'enchainent, le Barça se relève et revient à 4 points du Real. Même si par la suite on perd, les catalans auront pousser les merengues jusque leur dernier retranchement. Au point d'en payer le prix fort contre le Bayern et la saison suivante.
Dans la défaite aussi, on reconnait les meilleurs. Chelsea, ah Chelsea. Les meilleurs sont grands lorsqu'ils gagnent, et sont grands lorsqu'ils perdent. Cette demi finale, on la connait, c'est la preuve que dans le football rien n'est gagné d'avance, et qu'il faut toujours se méfier de l'eau qui dort. Malgré les multiples occases, on ne passe pas. Et comme pour accentuer la dramaturgie, Torres part seul au but et défie un Valdes impuissant, à terre, pour sceller définitivement le sort du Barça. Malgré l'élimination, la scène est magique. Les blues fêtent ce but comme une coupe du monde, le public applaudit son équipe et scande "ole le le, ola la la, ser del Barça es, el millor que hi ha". Guardiola debout regarde ses joueurs, Puyol harangue ses troupes, on est éliminé et il reste 3 minutes, deux buts à marquer. On continue à jouer, et au coup de sifflet finale, les londoniens envahissent le terrain fou de joie. Guardiola félicite son homologue. Le public applaudit, remercie ses joueurs. Les joueurs eux, gardent la tête haute et regarde le stade qui fait une belle ovation. L'impact est énorme, le Grand Barça éliminé, c'était la bombe médiatique du soir. Encore plus que ce choc entre deux clubs historiques que sont le Real et le Bayern. C'était impensable, inimaginable, et pourtant ça s'est passé.
L'image est belle, pourtant la meilleure équipe du monde est éliminée, mais éliminée en ayant le sentiment d'avoir tout donner, en restant fidèle à ses principes, à sa philosophie.

Parce qu'avant tout, Guardiola est le gourou d'une secte. Celle du jeu. Il a embraqué ses joueurs, à s'enfermer dans ses dogmes. Un extrémiste du football qui a sans cesse motiver ses soldats, qui leur a inculqué la faim de victoires. Ils gagnent un sextuplé et ils sont tristes de perdre une Copa. Ils reviennent à peine de vacances et fêtent une Supercoupe d'Espagne comme une Champion's League. Le moindre match se jouait avec la culture de la gagne et du jeu. Cet extrémiste n'est pas rester sur ses lauriers, il a tenté énormément de choses, il s'est renouvelé et a renouvelé son équipe, toujours. Sans sourciller il sort Eto'o de l'équipe, il sort Yaya du XI, fait comprendre à sa direction que le suédois peut s'en aller. Tout ça pour le bien de son équipe, de son groupe. Le suédois dit dans son livre que les Xavi & consorts sont comme une bande de petits écoliers... Oui, ces petits écoliers écoutent leur maître, qui leur montre la voie de la réussite, du succès, du plaisir.
Du 4-3-3 au 4-4-1-1, en passant par le 3-5-1-1, le 3-4-3 ou le 3-7-0. Du simple jeu basique dans la pure tradition catalane, il passe à un système où chacun est libre de ses mouvements. Un goût d'inachevé peut être car on aurait aimé voir jusqu'où il aurait pu aller, car Guardiola a tout simplement repoussé les limites du jeu. Mais la satisfaction d'avoir vu cette équipe jouer.

Voilà pourquoi il n'y a pas photo entre ce Barça là et les autres. Parce que ce Barça était hors du commun, hors du réel, une utopie. C'est une équipe qui a cassée les codes du football, qui a atteint un niveau que l'on a jamais vu. Avec des idées techniques et tactiques incroyables. Pendant que des entraineurs s'inspiraient du Barça version I (Girard, Martinez/Rodgers, Villas-Boas, Klopp...) Guardiola lui était déjà ailleurs dans ses idées.

Si je ne parle pas des autres ères, c'est bien parce qu'elles n'arrivent pas à la cheville de l'ère Pep.



Image
Image
Avatar de l’utilisateur
El Ultra
Remplaçant
 
Messages: 1460
Inscription: Dim 25 Novembre 2012 13:20
Localisation: En Argentine.



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Tele-Santana le Mar 30 Juillet 2013 05:06

Non c'est vrai, j'ai oublié des trucs. Mais bon.
Merci pour les compliments, on peut revenir au débat, je pense qu'il y a d'autres choses à dire.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26255
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités