Quel est le meilleur Barça ?

Si vous souhaitez connaître l'avis des autres membres à propos des questions sur le Barça du type "Qui doit être titulaire?", "Quels joueurs cédés doivent être repêchés la saison prochaine?"... C'est par ici.

Quel est le meilleur Barça ?

Les Barça des 5 coupes
6
5%
La Dream Team
2
2%
L'ère Rijkaard/Ronaldinho
2
2%
La Pep Team version I (2008-2010)
57
43%
La Pep Team version II (2010-2012)
66
50%
 
Nombre total de votes : 133

Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Tele-Santana le Dim 28 Juillet 2013 05:05

Question simple, mais avec de l'argumentation bien sur. Mais pas que trois lignes, hein. Même si l'on sait à peu près où les avis vont diverger (quoi que un Youssef K a déjà émis son point de vue sur l'équipe Rijkaard qui serait plus complète que la Pep Team voire plus forte dans un sens) il faut argumenter.

Débat initié par JAX.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26121
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Raph68 le Dim 28 Juillet 2013 10:47

Bizarrement je suis partagé entre la Pep team de 2008/2010 et celle de 2010/2012. :happy:

Pendant la période 2008/2010 on a réussit à tout gagné en 1 saison, 6 titres, cette équipe est la seule dans toute l'histoire pour le moment a avoir réussit cet exploit. Je pense que ce record on sera les seuls à l'avoir pendant un long moment encore. De cette période on retiendra également le 2-6 à Bernabeu, simplement historique. En fait on avait l'impression que rien ne pouvait arriver à cette équipe lors de la saison 2008/2009. Un pressing haut des attaquants, des milieux, une qualité de jeu certaine, une confiance absolue en son jeu et ses qualités...la team de Pep impréssionait. Et pourtant c'était pas gagné car on est repartit de 0 avec les départs de Ronaldinho et Deco, beaucoup de nouveaux joueurs sont arrivés et on a vu l'éclosion d'une pépite inattendue, Busquets.

Lors de la saison 2010/2011 je pense que l'équipe a touché la perfection au niveau du jeu, c'était un rouleau compresseur, un pressing collégiale encore plus impressionant, une qualité de jeu de malade. Les 2 matches qui souligne le plus ce fait est le 5-0 de Bernabeu (ce march restera comme la référence absolue tant l'équipe a été parfaite en tout point) et la victoire 3-1 en finale de C1 contre MU où il n'y avait pas photo. C'est pendant cette période que cette équipe avait longtemps été désigné comme la meilleure de l'histoire par de nombreuses personnes, à juste titre peut-être. C'est à partir de cette période ou Messi (replaçé sur le terrain) s'est mis à inscrire ses 50 buts de moyenne par saison.

Pour résumé, en terme de titre la meilleure est celle de la saison 2008/2009,et en terme de qualité de jeu pour moi c'est celle de 2010/2011.
Image
Avatar de l’utilisateur
Raph68
Nouvelle Recrue
 
Messages: 4296
Inscription: Sam 27 Mars 2004 01:00



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar karimos10 le Dim 28 Juillet 2013 13:54

Pour moi, c'était l'équipe 2008-2009 avec Eto'o et Henry devant.
On était impressionnant tant au niveau de la maîtrise que de la puissance.
On avait une équipe au top dans tous les compartiments de jeu.
Du Piqué et du Puyol en défense, du Xavi en pleine maîtrise technique avec Iniesta.
Busquets et Yaya Touré en sentinelle.
Et devant il y avait le génie qui était en train d'éclabousser de toute sa classe : Lionel Messi.

On pouvait accélérer quand on voulait. Je me souviens de ce Barca Bayern inoubliable ou de Barca Lyon où on a fait exploser leur défense en 1 mi-temps!
Le Bayern en a ramassé 4 en 45 minutes!!!
Et le match au Santiago Bernabeu reste le match de référence!!!2-6 Quelle démonstration!

Les équipes en 2010 jusqu'à aujourdh'ui sont bonnes mais il manquait de la puissance physique, on avait que des petits gabarits surtout en champions league.
Ce qui nous a fait défaut dans les matchs contre des cadors.
karimos10
Nouvelle Recrue
 
Messages: 250
Inscription: Mer 9 Mars 2011 14:46



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Lomax le Dim 28 Juillet 2013 14:45

Durant ma courte vie, je n'ai jamais vu une équipe atteindre le niveau qu'a atteint le Barça lors de la première moitié (en gros) de la saison 2010-2011. Je pense que ce qui se voyait sur le terrain n'a jamais été aussi proche de l'idée absolu de Pep :
-La possession était arrivée à un point extrême, du 70-75%, grâce à un joueur, un monstre absolu, qui a était le maitre lors de cette saison, oui il y eu Messi évidemment mais ce Barça c'était le Barça de Xavi. Ce fût la saison où ses statistiques (buts surtout) ont baissées mais parce que c'était ce que voulait Pep. Possession, possession, possession, ça et rien d'autre. A la baguette, depuis le début de l'action jusqu'à la quasi toute fin (D'ailleurs ça n'est pas un hasard si lors de la saison suivant ses stats remontent en flèche, Pep savait que ce Xavi là ne durerait pas, il fallait lui enlever un peu de responsabilité dans la construction, d'où le 3-4-3 avec un jeu un poil plus vertical, plus direct, et des Cesc, Thiago, Alexis qui se régalaient au début. Et Xavi aussi en terme de buts (record personnel je crois ??)).
Le maitre de la possession était hors norme, le pressing adverse n'y pouvait rien (ce ne sera pas le cas lors des saisons suivantes).

Et puis évidemment autour de lui, Pep avait mis Busi, Iniesta ET Messi. Allez leur prendre la balle... :ptdr:
Des petits gabarits, oui peut-être mais de sacrés tâteurs de ballons.

-La récupération, c'est lors de cette période que l'on a vu le système défensif le plus abouti du Barça, les joueurs du Barça enchainaient les passes, se regroupaient et pouvaient perdre le ballon mais ce regroupement permettait de manger l'adversaire immédiatement après, Villa et Pedro courait pour 4, c'est ce qui tua Villa, je pense, pour le reste de la saison, on le retrouva à Wembley heureusement. Il était impossible pour les adversaires de progresser, et si jamais ça passait, le niveau du trio (Piqué-Puyol-Abi) compensant les montées d'Alves était tel que t'aurais Maradona en face, il ne serait pas passé. :tongue1:
On se souvient du 5-0 contre le Real, mais que dire aussi du match contre la Real qui se termine sur le même score, ce soir-là (et tous les soirs lors de cette période) rien ne pouvait arriver au Barça : la chance, le hasard, l'incertitude du football, appelez ça comme vous voulez, n'existait plus, Pep avait réussi à transformer le football en une science exacte. :blushing:

-Le génie de Messi. RAS.
Image
Avatar de l’utilisateur
Lomax
Nouvelle Recrue
 
Messages: 211
Inscription: Dim 13 Février 2011 22:01



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar nash06 le Dim 28 Juillet 2013 15:10

Tout d'abord, je n'ai commencé à m'intéresser au foot qu'à partir de l'arrivée de Saviola au Barça (en 2001 ?) donc je ne peux comparer les équipes qu'à partir de ce moment. Durant cette période, 4 périodes excellentes se détachent pour moi :


-la période 2004-2006
-la saison 2008-2009
-la saison 2010-2011
-la première partie de saison 2012-2013

Dans la période 2004-2006, ce qui m’a impressionné, c’était la capacité de l’équipe à conserver un bon résultat. Quand le résultat était positif, le Barça gardait la balle, et le faisait très très bien. C’était quasiment impossible de retourner une situation conte cette équipe, lorsqu’elle était en forme. Alors certes, contre le Benfica on a eu très peur, mais globalement, les fins de match quand le Barça menait n’étaient pas vraiment stressantes. Après, l’équipe était parmi les toutes meilleures, mais je n’ai pas trouvé qu’elle se détachait vraiment. Par exemple, contre le Real version 2009-2010 ou 2011-2012, je suis persuadé qu’elle aurait perdu la Liga. Pour résumer, c’était une très bonne équipe de coupe, mais elle n’avait pas nécessairement les ressources pour triompher dans une Liga telle qu’elle est maintenant. (Impossibilité de choisir ses matchs, énormément de pression pour gagner à chaque fois…)


En 2008-2009, c’était magnifique à voir jouer. Devant ça n’arrêtait pas, et à vrai dire j’ai un peu hésite à la placer comme meilleur Barça de l’histoire. Le problème, c’est qu’avec le recul, je pense que si ça a si bien marché en 2008-2009, c’est principalement parce que c’était « nouveau » et que les équipes adverses ne savaient pas vraiment comment contrer le Barça. Le match retour contre Chelsea a bien montré que ce Barça était en fait très fragile : soit tout allait bien et les adversaires étaient anéantis, soit l’adversaire réussissait à prendre le pas et le Barça devenait incapable d’y parvenir. Il ne faut pas oublier que la qualification contre Chelsea tient quand même du miracle. Si le Barça 2008-2009 avait rencontre l’Inter de Mourinho 2010-2011 et son béton (je n’ai jamais rien vu d’aussi beau dans le foot, je sais que beaucoup ne seront pas d’accord, mais pour moi le Barça-Inter reste vraiment le match référence de beauté défensive) il se serait fait battre, comme il l’a été l’année d’après. Donc je ne pense pas que le Barça 2008-2009 ait été le meilleur Barça de l’histoire.

En 2010-2011, certes la conservation du score en fin de match était plus problématique qu’en 2005-2006, mais globalement je trouve que l’équipe était très solide défensivement. De plus, l’attaque marchait bien aussi. En ligue des champions, on n’a jamais vraiment tremblé, sauf contre Arsenal (et ce caviar d’Adriano pour Bendtner à la toute fin…), mais le scénario du match avait été tel qu’une élimination à ce moment aurait vraiment relevé de l’accident. Ce Barça-là a également participé à un des meilleurs matchs que j’aie vu sur le plan technique, physique et tactique, la finale de la coupe du roi. D’accord on la perd aux prolongations, ais ça se joue à tellement rien, le Barça aurait très bien pu refaire le triplé cette année-là, et je m’avancerai même en disant que le Barça aurait été beaucoup plus légitime à le faire en 2011 que lorsqu’il l’a vraiment fait en 2009 (parce que pour moi, contre Chelsea on n’aurait pas dû passer).

En 2012, entre le début de la saison 2012-2013 et le départ de Tito, j’ai redécouvert quelque chose que je n’avais plus vu depuis longtemps avec le Barça : il y avait un coach, et pas seulement un entraîneur. Contrairement à Pep, Tito faisait les bons changements quand il fallait en cours de jeu, n’hésitant pas à modifier la formation lorsqu’il fallait. Le résultat, ça a été quatre mois sur un nuage à avoir l’impression que le Barça était imbattable. Ok, il y a eu le Real, la défaite en supercoupe et le match nul en championnat. Pour la supercoupe, la saison et la machine n’étaient pas encore lancées. Pour le nul en championnat, j’ai envie de croire à l’accident de parcours. Ce qui était génial, à ce moment, c’est que Messi semblait en mesure de perforer un béton made in Inter à lui tout seul, que Tito savait exactement ce qu’il avait à faire pour gagner, et que la Liga était (presque) déjà gagnée fin décembre. Sans les blessures de Puyol et de Messi, sans celle de Mascherano, sans la maladie de Tito, avec pour conséquence un Roura dépassé qui ne faisait aucun turn-over et qui a cramé Xavi pour la fin de saison, on aurait pu le faire là encore, le triplé. D’accord, même avec cela le Bayern aurait été difficile à battre. Mais le Bayern était exceptionnel cette saison. On a demandé quel avait été le meilleur Barça de l’histoire. Eh bien pour moi le meilleur Barça de l’histoire n’était pas la meilleure équipe du monde lorsqu’il a existé.

Je vote donc pour le Barça 2012-2012.


EDIT : j'ai corrigé quelques fautes de frappe.
Saviola, torna ! Laporta, fora !
Image
Avatar de l’utilisateur
nash06
Nouvelle Recrue
 
Messages: 462
Inscription: Sam 4 Novembre 2006 00:16
Localisation: Sartrouville (France)



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar djavo07 le Dim 28 Juillet 2013 15:50

Je ne ferai pas aussi détaillé que mes compères précédents mais pour moi le meilleur barça est celui de 2008-2009. Quelle équipe!

Cette saison là, notre jeu collectif était à son apogée. Personne ne prenait le pas sur un autre joueur, tous étaient au service du collectif. Entre la période Ronnie et la période Messi.Notre lutin a d'ailleurs fait des prestations incroyables à ce poste d'ailier droit.

La balle circulait super vite, une ou deux touches de balle grand max. La possession du ballon était déjà dans l'adn mais l'équipe se projetait plus vite vers l'avant avec une qualité technique hors du commun. Les joueurs se trouvaient les yeux fermés dans les petits espaces, un régal.

Sans oublier l'intensité du pressing qui ne laissait (presque) jamais respirer l'adversaire. J'ai pris un pied terrible à voir évoluer cette équipe.

Si je dois garder un seul moment ça serait ce but formidable contre le Bayern avec ce une-deux les yeux fermés Messi-Eto'o dans un périmètre réduit. Ca allait tellement vite, à l'époque on se serait cru sur PES. Incroyable!
La bagnole, la télé, le tiercé, c'est l'opium du peuple de France, lui retirer c'est le tuer, c'est une drogue à accoutumance.
Avatar de l’utilisateur
djavo07
Nouvelle Recrue
 
Messages: 530
Inscription: Lun 3 Janvier 2011 17:45



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar jAX le Dim 28 Juillet 2013 16:49

Si je devais faire un classement ce serait :

-Pep Team II
-Pep Team I
-Dream Team
-Rijkaard/Ronaldinho
-Le Barça des 5 coupes

Pour le dernier et même pour la Dream Team, c'est difficile parce que je n'ai pas vécu les évènements.

Je pense que le Barça 10-11 est ce qui s'est fait de mieux. Comme ça a été dit, l'équipe était absolument redoutable dans tous les compartiments du jeu. Aussi bien en défense (on a fini avec la meilleure défense de l'histoire de la Liga je crois) avec Dani Alves, Piqué, Puyol, Abidal (le niveau qu'il avait !!!) et Valdes (impérial cette année-là) qu'au milieu et en attaque. Le triangle Busi-Xavi-Iniesta (qui formait un losange avec Messi) n'avait aucun équivalent, sans contestation possible il s'agissait du meilleur milieu de terrain en activité (et je pense même de l'histoire). La sérénité de Busquets couplée à la gestion de Xavi et aux accélérations d'Iniesta c'était dingue. Enfin le trident MVP était également ce qui se faisait de mieux à l'époque. Non pas qu'ils étaient tous les trois les meilleurs à leur poste mais la complémentarité faisait d'eux un trio de rêve.

Nous avions donc le meilleur onze en Europe sans contestation, grâce à la complémentarité des joueurs, leur niveau individuel mais aussi notre style de jeu. Et c'est pour ça que sans Pep ça n'aurait pas marché. Il savait ce que chaque joueur devait faire, il leur expliquait et ils appliquaient.
Abidal a écrit:Pep donne des pistes, ce qui ne m'était jamais arrivé. À l'entraînement, il va dire : "Fais ça". Alors on réfléchit. On se dit Pourquoi ? Ensuite, lors des matchs, on fait ce qu'il dit et ça marche, ça marche toujours !

Le pressing version 10-11 était l'une des clefs de l'équipe. Pedro et Villa avalaient des km pour Messi qui savait aussi par moments se dévouer pour l'équipe. Ces trois-là permettaient au bloc de défendre en avançant ce qui lui va mieux que défendre en reculant. À la récupération c'était génial, tellement d'imagination, de compréhension entre les joueurs... Si le Barça de Rijkaard avait plus de "cracks" capables de déclencher du jeu, celui de 11 était beaucoup mieux rodé collectivement et donc beaucoup moins dépendant "d'exploits".

Et puis bien sûr, il y a les leçons de football qu'a donné cette équipe. Les débuts d'une défense à trois (vs Seville en Supercoupe), le match parfait contre Madrid, les leçons (Valence, Villarreal, Arsenal, Shaktar), les 4 Clasicos qui ont globalement été dominé par un Barça mort physiquement et puis la finale de C1 à Wembley.

Pour moi, elle est meilleure que la version 08-10 parce qu'elle avait une bien meilleure assurance défensive, il y avait une vraie domination physique et mentale sur le match et qu'elle a dû faire face à des adversaires plus forts. Pour les autres équipes, au niveau du jeu c'est également très bon mais loin de celles de Pep et les titres marquent aussi une différence.

nash06 a écrit:En 2008-2009, c’était magnifique à voir jouer. Devant ça n’arrêtait pas, et à vrai dire j’ai un peu hésite à la placer comme meilleur Barça de l’histoire. Le problème, c’est qu’avec le recul, je pense que si ça a si bien marché en 2008-2009, c’est principalement parce que c’était « nouveau » et que les équipes adverses ne savaient pas vraiment comment contrer le Barça. Le match retour contre Chelsea a bien montré que ce Barça était en fait très fragile : soit tout allait bien et les adversaires étaient anéantis, soit l’adversaire réussissait à prendre le pas et le Barça devenait incapable d’y parvenir. Il ne faut pas oublier que la qualification contre Chelsea tient quand même du miracle. Si le Barça 2008-2009 avait rencontre l’Inter de Mourinho 2010-2011 et son béton (je n’ai jamais rien vu d’aussi beau dans le foot, je sais que beaucoup ne seront pas d’accord, mais pour moi le Barça-Inter reste vraiment le match référence de beauté défensive) il se serait fait battre, comme il l’a été l’année d’après. Donc je ne pense pas que le Barça 2008-2009 ait été le meilleur Barça de l’histoire.

D'accord avec le fait que l'équipe a surpris l'Europe du football. Personne n'était prêt à un tel ouragan, mais je n'affirmerai pas non plus que cette équipe n'aurait pas été capable de gagner des titres à d'autres époques.

Je vote donc pour le Barça 2012-2012.


Une équipe de 5 mois qui n'a rien gagné tout de même. :happy: Cette équipe reposait beaucoup trop sur Messi. On faisait tourner le ballon au milieu et on le donnait à Messi pour qu'il fasse une différence. En plus de ça, défensivement c'était catastrophique. Non, le seul point positif c'est comme tu le dis le banc et le coach qui fait des changements décisifs. D'ailleurs le seul défaut de la Pep Team II c'est de ne pas avoir un banc digne des titulaires (Maxwell, Milito, Keita, Bojan, Afellay, Jeffren... :boxed: ) même si Maxwell et Keita ont été de très bons role-players.
Avatar de l’utilisateur
jAX
Ballon d'Or
 
Messages: 3833
Inscription: Mar 13 Juillet 2010 12:13
Localisation: Scène-Seins-2nids



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar El Ultra le Dim 28 Juillet 2013 19:06

Tout d'abord point de vue sur les différentes équipes :

Pep Team II : Cette équipe avait atteint son niveau extrême entre novembre et janvier (manita,Real Sociedad,Espanyol...) On avait cette emprise sur le match qui donnait cette impression d'impuissance de l’adversaire,cette faculté à accélérer quand on voulait pour marquer quand on le désirait. On privait l'adversaire de ballon,le ballon circulait dans les 40 mètres adverses avec du mouvement incessant. Dés qu'on perdait le ballon on le récupérait aussitôt. L'adversaire se créait 1/2 occasions mais on avait un Valdes a son meilleur niveau dans tout les compartiments. Meilleur défense,meilleur attaque...
Des cracks à tout les postes : Valdes a son meilleur niveau,Piqué était Piquenbauer,Piqué était "El Capita",Abidal était Abidieu,Dani mieux discipliné et meilleur défensivement qu'en 2008/2009,Busquets ratissait tout,Xavi était à son summum dans la construction,le tempo,la conservation,Iniesta était plus mur,plus sage que cette année voir en 08/09,Messi était Léo,Villa produisait sa meilleur saison chez nous. Pedro avait explosé.

De cette équipe,2 matchs sortes du lot : Manita et finale de CL... Du grand art. La manita de part son ampleur,un Real du mou sur de sa force venait en conquérant chez un Barça commençant à relever la tête après un début poussif,puis venait cette leçon,ce corrida ,cette manita...
La finale était moins agressive en terme de Lección,de dominación,de Amplitud... Mais tout aussi significative dans le jeu,dans la puissance...
Jamais Manchester n'a pu rivaliser avec nous ou espérer avoir un mince espoir de gagner le trophée.


Pep Team 1 : équipe plus "folle" plus "joueuse" plus "classique" que la seconde version. On avait la une équipe plus complète en terme d'effectif,Dani était plus offensif,plus naïf plutôt. On jouait avec Eto'o comme vrai 9, Messi venait d'hériter du 10 et commençait juste sa mutation. henry offrait sa seule saison abouti chez nous. Sylvinho était toujours la. Touré était à son meilleur niveau,Busi commençait à apparaître,Piqué aussi,Xavi offrait ses meilleurs passes décisives,Iniesta était le plus vertical.
La aussi Le 6-2 et la finale était les points marquant de cette saison,ainsi que le 1-1 qui montrait l'anti-Barça version 1.0 de Guus Hiddink.

Rijkaard : La aussi on avait droit à du grand art,pourquoi ? Parce que Ronnie !
Le meilleur joueur du monde lors de cette période incitait même nos ennemis à regarder nos matchs pour voir sa magie. Valdes commençait a élever son niveau. Marquez et Puyol offrait une des meilleur paires en défense. Marquez avec son jeu long,sa classe et Puyol avec sa hargne et son engagement. Sylvi' combinait à merveille avec Ronnie,qui alternait bien avec Gio plus défensif. sur la droite,Oleguer donnait une touche catalane,même si il était plutôt en dessous des autres,Belletti meilleur que lui mais qui jouait moins. Edmilson ramenait de l’expérience dans l'entre jeu,Van bommel était pas mal aussi. Deco était le meilleur à son poste,Xavi jouait un peu moins qu'avec Pep,Iniesta était qu'un joker. Eto'o était un des meilleurs 9 du monde ,Guily amenait son explosivité,son mouvement. Messi était le jeune crack qui bougeait toutes les défenses,Larsson jouait parfaitement son rôle.

Dream Team : La première équipe dans le style,bien emmené par Johann 1er. Cette équipe très joueuse héritière du football total de Michels était la référence vers le début des années 90 avec le Milan de Sacchi et Le Real de Butragueno, Zubi au poste de gardien,Koeman en tour de contrôle dans l'axe,apportant sa vision dans les phases offensives. Nadal l’accompagnant dans son poste,Sergi sur la gauche,Ferrer sur la droite. Guardiola en 4,véritable tête pensante et clef du système. Eusebio en 6 travailleur. Bakero capitaine d'équipe très bon dans le jeu de tête et apportait aussi cette combativité qui caractérise aussi Puyol. Laudrup maître à jouer qui apportait sa classe sur le terrain qui donnait une touche glamour au jeu. Stoichkov et Salinas en attaque avec Stoichkov plus libre dans ses mouvements et Salinas en vrai avant-centre. Amor et Txiki jouait beaucoup au milieu aussi. Romario arrivait en 93 et prenait la place de Salinas.
Cette équipe était un régal à voir jouer : Jeu collectif,mouvement,contres,frappes,combinaisons,buts de génie...
Son tempérament d’être trop joueuse lui a coûté selon moi la défaite face à l'AC Milan et non la supériorité de ses derniers,à voir avec les connaisseurs du clan.
Cette équipe est la base de toutes les autres et marque une évolution dans notre style de jeu.

quand à celui des 5 coupes je ne l'est pas vu jouer et ce n'est pas grâce à quelques DVD que je vais parler dessus. La Dream team je suis plutôt bien informé,un peu plus de 50 matchs vu sur cette période.

Alors pour mon classement :

1- Pep Team 2 : Plus maître de son sujet,et meilleur défensivement.
2- Pep Team 1 : Plus joueuse,plus offensive voir plus collective que l'ére Ronnie.
3- Franck/Ronnie : Plus magique en partie grâce à Ronnie,et plus prudente que la Dream Team
4- Dream Team : La base des autres équipes,avec plus de défauts bien sur,Trop football total peut être ?
Image
Avatar de l’utilisateur
El Ultra
Remplaçant
 
Messages: 1460
Inscription: Dim 25 Novembre 2012 13:20
Localisation: En Argentine.



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar Tele-Santana le Lun 29 Juillet 2013 05:26

J'aurais dû apporter plus de clarté dans le sondage, je le fais maintenant. La première période de la Pep Team s'étend d'août 2008 à mai 2010. Quand j'ai mis 2010 sur le sondage, je compte bien à partir de l'après sextuplé, pas à partir de la saison 2010-2011. Pour 2012, jusque la fin de saison 2011-2012. Donc les deux périodes se rejoignent sur une durée de six mois, qui sont les six premiers mois de l'année 2010. Je considère que ces six mois là sont une transition vers l'autre période, petit à petit la bête change (même si la première partie de saison 2009-2010 on voyait déjà du changement mais pas aussi drastique) pour devenir le monstre que c'est devenu par la suite.

Clairement, et je crois vraiment que le débat n'a même pas lieu d'être. Le meilleur Barça, c'est bien celui de la période 2010-2012. C'est même sur cette période que ce Barça est la meilleure équipe de tous les temps.

Pourquoi je considère que le débat n'est pas possible ? Parce que cette équipe a offert des récitals et pas que la Manita de novembre 2010 ou la finale de Champion's. Mais c'est normal de citer ces deux là, car ils sont les plus marquants. Mais par récitals on entend quoi ? Un récital de la première à la dernière minute, sur tous les plans, avec une qualité technique jamais égalée ailleurs.

Je vois dans le sondage que les votes divergent avec la première période de la Pep Team. C'est compréhensible, car sur cette période, le Barça gagne le sextuplé, le triplé, il y a eu des claques mémorables à cette époque. Mais pas du niveau de la deuxième version de la Pep Team.

Cette première version, c'est l'effet de surprise comme dit plus haut. Guardiola construit, le Barça joue à merveille, mais ce n'était qu'une version largement améliorée de ce que pouvait être l'équipe de Rijkaard sur sa dernière saison. Un peu comme ce qu'a fait le Bayern la saison passée, une version améliorée jusqu'à son paroxysme du Bayern de Van Gaal. Mais cela n'est pas une critique ou une insulte, c'était énorme déjà ce que proposait l'équipe de Guardiola. Après des débuts difficiles cette équipe passe des roustes à tout va, avec un football offensif et spectaculaire. Mais elle n'avait pas encore le niveau technique de la version II. C'était spectaculaire parce qu'à la récupération ça jouait vertical, parfois long. Xavi entrait dans la meilleure période sa carrière et il était le maestro de la bande. Yaya Touré apportait la densité physique nécessaire au milieu, et la défense niveau relance et intervention, entre Marquez, Puyol ou Piqué, c'était top. Abidal était énorme, Alves lui faisait les allers-retours à la Alba. Iniesta avait du jus, et commençait à exploser. Devant, la ligne HEM était terrible. Un 4-3-3 basique, mais un 4-3-3 parfait dans la théorie et la pratique.
Eto'o n'arrêtait pas de presser, Henry s'occupait de son couloir à merveille, et Messi, c'est Messi. Les trois pouvaient permuter, la variété des offensives faisaient qu'on avait trois attaquants qui marquaient.

L'effet de surprise, personne ne s'y attendait. Et à force d'engranger de la confiance au fil des rencontres, on devenait de plus en plus fort. La Liga n'était qu'une formalité. La Copa aussi (quoi que Pinto et Messi nous évitent la mauvaise surprise en demi finale). La Champion's League, nous avons marcher sur nos adversaires, malgré un huitième de finale aller difficile, qui correspondait à notre coup de mou classique de février. Mais au Camp Nou, nous étions invincibles. Puis vint ce clasico, 6-2... L'extase. La demi finale contre Chelsea, quelque part, je remercie Hiddink et ses joueurs d'avoir jouer de la sorte. Hiddink avait l'équipe parfaite pour nous empêcher de jouer, pour nous presser et assiéger nos buts, mais il fait l'erreur de jouer trop défensif sur la fin. Cette erreur, je la compare à un Gogeta 4 tellement sur de sa force qu'il s'enferme dans sa caricature au lieu d'achever son adversaire. Parce qu'il faut le dire, Chelsea devait nous achever. Ce match, on ne voit pas le jour, l'équipe est à l'agonie, à dix, on ne cadre aucune frappe. Eto'o et Messi sont inexistants, Xavi est noyé dans le milieu, Yaya au bord du précipice. Mais Chelsea fait l'erreur de jouer le beau et de dire "vous n'arrivez pas à attaquer hein ? Ben tiens maintenant ça sera pire", il sort Drogba pour Belletti, ils reculent. Au lieu de continuer à harceler une défense complètement nouvelle (on finit avec Alves, Yaya, Piqué, Keita... rendez-vous compte), ils se disent qu'attendre le coup de sifflet comme ça, ça fonctionnera. Après tout, ces cons n'arrivent pas à approcher nos buts, pourquoi continuer à faire les efforts ? Finalement il arrive ce que l'on sait tous, brutal, descomunal, increible, como la pego etc.
Je m'égare un peu. Pourquoi remercier Hiddink ? Parce que je pense (après je peux me tromper car je ne suis pas dans la tête de Pep) que cette double confrontation a conforté Guardiola dans son idée de révolutionner cette équipe, d'apporter autre chose. C'est à dire la version II. Même si il avait déjà ça en tête surement, vu le taré qu'il est au niveau football, mais je ne sais pas, comme le pressentiment que Guardiola ne voulait plus revivre ça, mais si il le vit 1 an plus tard.

D'ailleurs, c'est ce qu'il fait en finale. Il met Messi dans l'axe. Eto'o est plus travailleur sur le côté, il aurait peut être été inutile entre Vidic et Ferdinand qui était la meilleure paire axiale du moment. Tandis que Messi décrochait énormément. Enfin pour ça, on ne le saura jamais.

Cette équipe rentre donc dans l'histoire, et réalise le triplé. Puis le sextuplé, avec les changements durant l'été (exit Eto'o, vint le suédois, Pedro, Busquets montre de plus en plus sa tête, Henry moins). Sur les six premiers mois déjà, c'était moins fameux que 08-09. Comme pour digérer ce triplé, comme si ça prenait du temps d'améliorer une équipe qui a enchantée la planète football. Moins fameux, mais ça reste du haut niveau bien sur. Et c'est là qu'on commence à voir, petit à petit, un jeu plus posé, moins vertical, les changements opèrent, mais doucement.

Nous sommes en janvier 2010, Messi quitte définitivement l'aile et rejoint le suédois dans l'axe. Le suédois est suspendu (ou blessé?) et il y a ce match contre Valence. Un 0-0 merdique à la mi temps, il y en a marre. Messi dans l'axe, Henry devant, Messi triplé. S'en suit un enchainement de matchs où il explose tout, jusqu'à ce quadruplé à Arsenal, où l'on voit une triplette Bojan, Messi, Pedro. Mais toujours pas d'Iniesta, blessé. Xavi lui rehausse le niveau.
Dans le pressing, cette équipe devient encore plus monstrueuse et défensivement infranchissable. Récemment j'ai revu le clasico d'avril 2010, avec une charnière Puyol - Piqué - Milito - Maxwell puis Alves - Piqué - Milito - Puyol. Ça ne passe pas, ou très peu. Cette année là le Barça concède peu de buts. Durant cette transition, le jeu est moins fluide, moins spectaculaire que la saison précédente. Sauf contre l'Inter où le Barça retrouve son niveau 08-09. Et en fin de saison, où le Barça lance une bande-annonce de 2010-2011, comme comme symbole ces 60 minutes face à Arsenal (celui qui a un lien pour ce match > Ts Smiley à vie). En faite, c'est la seule période (surtout entre janvier et mai 2010) où Guardiola ajoute du pragmatisme. Parfois moins spectaculaire mais ultra réaliste, ultra tueur. Sans pitié. Ce match au Bernabeu en est le symbole quelque part. C'était pas franchement fameux même si techniquement c'était du haut niveau. Mais Messi claque lors de sa première opportunité, Pedro assomme le Real à l'heure de jeu. Fini, plié, rangé.
Il y a cette autre épisode dramatique face à l'Inter, qui a hanté les nuits de Guardiola. Des nuits hantées à se demander pourquoi ses joueurs ont été asphyxiés par le pressing intériste malgré la qualité technique supérieure, pourquoi ils n'ont pas réussis à percer ce mur lors du dernier quart d'heure à l'aller et pendant 90 minutes au retour, à se demander pourquoi Piqué et Puyol, qui formaient la meilleure parie défensive depuis 2009 sont à l'agonie sur chaque offensive, ou les trois buts intéristes montrent une défense indigne de ce Barça. Guardiola n'a pas pensé au but hors jeu de Milito, à ce voyage en quarts, ou ce but refusé de Bojan (ou cette tête à deux cm du poteau), non. Il laisse ça aux autres. Il préfère se concentrer sur ses longues minutes où rien n'était normal, rien ne tournait comme prévu, pour la première fois il se sent réellement impuissant. Après une saison de transition, avec un flop technique (le suédois), Guardiola a surement estimé que son équipe était prête pour ce que beaucoup (quelques uns ici, dans les médias etc) pensait que c'était impossible. Voilà la version II.

La meilleure équipe de tous les temps la voici : Valdes - Alves, Piqué, Puyol, Abidal - Busquets, Xavi, Iniesta - Pedro, Messi, Villa. Ajoutons aussi Keita, Mascherano, Adriano, Pinto. C'est le noyau dur de cette version ultime, avec comme réservistes Thiago et Fàbregas pour leur saison 11-12. Mais ils ne peuvent pas être considérés comme partie intégrante, car ils n'ont pas contribuer au succès qui a fait que.
On le connait, le fameux "once de gala" qui claquait 5 buts à chaque adversaire lorsque c'était cette composition départ (statistique qui a commencé contre le Pana en septembre 2010 et qui a pris fin contre Osasuna en décembre 2010 si mes souvenirs sont bons). C'est là que j'en viens à mon parce que.

Cette équipe, c'est la meilleure, c'est l'aboutissement d'une certaine idée du jeu, du football tout simplement. Il se disait que le football moderne ne pouvait pas se jouer qu'avec des petits, alors Guardiola 7 joueurs de champ sur 10 qui ne dépasse pas les 1m75. Il se disait que le football moderne se jouait avec des joueurs à l'impact physique indispensable, de la taille, du poids, alors il laisse un Yaya Touré au dessus de tous sur le banc pour un jeune maigrelet qui veut faire des roulettes sur le rond central. Il se disait aussi qu'une équipe ne peut pas jouer sans avant centre. Que le football total de l'Ajax/Pays bas était d'une autre époque, que la Roma de Spalletti n'avait finalement rien gagnée, qu'il fallait un pur 9 au Barça parce que l'attaquant est le premier défenseur. Alors il préfère ne mettre personne, excentré son seul avant centre de formation, et jouer sur la maitrise technique. Ces idées là, je ne les appelle même pas fausses idées reçues, car dans l'absolu dire qu'il faut de l'impact physique au milieu, et dans chaque ligne généralement, c'est normal, c'est même nécessaire. Avoir un attaquant qui occupe la défense, qui claque au moment opportun, qui presse, qui va aux duels, c'est logique aussi. Pourtant, Guardiola a balayé tout ça, avec classe.
Quelles idées encore Pep a jeté à la poubelle ? Celle du "jamais dans l'axe p****!"... Qui ne s'est jamais fait engueulé par son coach après une passe ou un dégagement plein axe ? Eh bien dans le football de haut niveau c'est pareil, et Guardiola a dit "fuck" et a été précurseur dans ce domaine. C'était hallucinant, on voyait Abidal traverser notre surface de réparation balle au pied, et chercher Busquets dans l'axe. On voyait Alves et Piqué faire des une-deux sous pression de l'adversaire, dans notre surface. On voyait Valdes se trouer comme un débutant à la 25ème seconde du clasico, et derrière, il continue à jouer au sol malgré le pressing. Même Puyol, qui était habitué à dégager en touche ou vers l'avant, s'est mis à jouer de la sorte.
Tous ces petits détails qui apportent une grande révolution dans le football moderne. Il y a aussi le fait d'avoir voulu insister dans l'axe là où la densité est plus grande, d'insister dans le jeu à une touche ou le redoublement de passes, la patience, quitte à revenir à Valdes alors que Xavi s'apprêtait à tirer un corner 5 secondes avant. Ne pas oublier le rôle d'Alves, où aucun arrières n'a eu un tel rôle.
Et ce pressing, cet harcèlement, pire que deux avants. Il y avait un côté agressif, dès la perte de balle, c'était automatique, ils déclenchaient leurs courses et allaient vers le porteur, 6 secondes plus tard le ballon redevenait blaugrana.


La version II est bien meilleure que la version I parce que Guardiola a été au bout de son idée, et encore, il avait autre chose en tête et on en avait vu les débuts prometteurs (le 3-1 au Bernabeu ou contre Santos). En 2008-2009, le Barça était encore "humain". Les défenseurs dégageaient en catastrophe quand le danger était présent, on usait du jeu long parfois, il y avait aussi cette verticalité qui permettait de temps en temps de se retrouver devant le but en quelques secondes... Mais là, la version II, c'est inégalable. Des mouvements incessants et de la confiance entre coéquipiers. C'est à dire que Busquets jouait avec Xavi qui avait deux à trois joueurs qui étaient proches de lui. Même pas peur. Busquets qui s'intercalait entre les défenseurs, la défense et ses relances courtes, les appels obliques de Pedro/Villa, l'envergure que prend Messi dans son nouveau rôle... C'était énorme. On parle du carré magique des Bleus, ou du Brésil 70, mais que dire du losange Busquets, Xavi, Iniesta, Messi ?
Des phases à une touche, mais aussi de la qualité technique dans la passe, le contrôle, l'adversaire devenait fou. Mais ce qui était le plus impressionnant, c'était lorsqu'on passait de la phase possession horizontale à la phase occasion de buts. Le changement de rythme était foudroyant, dès un une-deux enclenché, il y avait comme une explosion blaugrana dans la surface, 5 à 6 joueurs arrivent comme par magie dans le rectangle vert, ça allait à une vitesse phénoménale !

C'est la meilleure équipe, parce qu'elle a aussi assumée son statut de meilleure équipe du monde. Quand en 2008-2009 nous sommes qu'un favori parmi les anglais, en 2010-2011 nous sommes l'équipe numéro 1 (c'était déjà le cas la saison précédente). Nous avons gagnés en 2009 mais nous nous sommes améliorer depuis. On est arrivé au sommet et on y a installer la tente. Mais toujours avec une progression hallucinante. Et cela se ressent dans les victoires comme dans les défaites. Vous avez tous été impressionner par le 6-2 au Bernabeu ? Ben Guardiola et sa bande vous offre le 5-0 face au Real, leader.
Époustouflés par la finale de Champion's 2009 ? Ce n'est rien comparé à la finale 2011.
Quel fut l'impact médiatique de la défaite contre l'Inter, comparée à celle contre Chelsea deux ans plus tard ?
L'ascendant footballistique et mentale était telle que celui qui se considérait comme le meilleur entraineur a perdu les pédales face à nous et ne savait plus quoi faire pour tenter de nous battre. Et je ne parle pas des autres équipes, qui ne pouvaient tenir.

Mais là où la reconnaissance devient ultime, c'est quand les autres joueurs en parlent, les adversaires. Ou quand des légendes du football, des entraineurs ou anciens entraineurs, ont pour thème "comment battre le Barça ?". Nous sommes devenus une référence mondiale et historique grâce à la version II.

J'inclus 2011-2012 parce qu'à cette période nous étions encore les meilleurs. Et avec le recul, regardez des matchs de cette saison là ça jouait beaucoup mieux que la saison passée avec Vilanova. Alors oui, on perd la Liga sur la saison avec des points perdus sur les petits terrains, mais cette équipe avait montrer qu'elle avait de l'orgueil et qu'un champion ne s'avoue jamais vaincu. Ça commence par ce clasico au Bernabeu en décembre 2011. À l'extérieur, on offre des prestations quelconques, tandis que le Real est à son apogée (octobre, novembre, décembre c'est le meilleur Real de l'ère mou). Avec 6 points de retard et un match en plus, le match s'annonçait quasi plié. Il était même définitivement mort lorsque Benzema marque dès la 25ème seconde. Comment retourner la situation à l'extérieur face à un adversaire au top de sa forme qui t'attends de pied ferme depuis des semaines ? Et c'est là que l'équipe prouve qu'elle est la meilleure. Comme si de rien n'était, les catalans jouent, normal. La ligne de 4 de pressing madrilène (Cr7, Benzema, Özil, Di Maria) est intense, harcelante, mais Valdes et les défenseurs jouent au sol, court. Ils n'ont pas arrêtés, malgré le risque énorme. Xavi et Busquets pareil, ils cherchent Messi, Iniesta et Cesc, sereinement. Guardiola intervient, bouge ses bras, petit à petit le Barça rentre dans son match et retourne la situation.
Après, en janvier/février, le Real compte dix points d'avance. Là où tout entraineur dira "c'est foutu", Guardiola dit "on se battra tant que c'est possible". Les victoires s'enchainent, le Barça se relève et revient à 4 points du Real. Même si par la suite on perd, les catalans auront pousser les merengues jusque leur dernier retranchement. Au point d'en payer le prix fort contre le Bayern et la saison suivante.
Dans la défaite aussi, on reconnait les meilleurs. Chelsea, ah Chelsea. Les meilleurs sont grands lorsqu'ils gagnent, et sont grands lorsqu'ils perdent. Cette demi finale, on la connait, c'est la preuve que dans le football rien n'est gagné d'avance, et qu'il faut toujours se méfier de l'eau qui dort. Malgré les multiples occases, on ne passe pas. Et comme pour accentuer la dramaturgie, Torres part seul au but et défie un Valdes impuissant, à terre, pour sceller définitivement le sort du Barça. Malgré l'élimination, la scène est magique. Les blues fêtent ce but comme une coupe du monde, le public applaudit son équipe et scande "ole le le, ola la la, ser del Barça es, el millor que hi ha". Guardiola debout regarde ses joueurs, Puyol harangue ses troupes, on est éliminé et il reste 3 minutes, deux buts à marquer. On continue à jouer, et au coup de sifflet finale, les londoniens envahissent le terrain fou de joie. Guardiola félicite son homologue. Le public applaudit, remercie ses joueurs. Les joueurs eux, gardent la tête haute et regarde le stade qui fait une belle ovation. L'impact est énorme, le Grand Barça éliminé, c'était la bombe médiatique du soir. Encore plus que ce choc entre deux clubs historiques que sont le Real et le Bayern. C'était impensable, inimaginable, et pourtant ça s'est passé.
L'image est belle, pourtant la meilleure équipe du monde est éliminée, mais éliminée en ayant le sentiment d'avoir tout donner, en restant fidèle à ses principes, à sa philosophie.

Parce qu'avant tout, Guardiola est le gourou d'une secte. Celle du jeu. Il a embraqué ses joueurs, à s'enfermer dans ses dogmes. Un extrémiste du football qui a sans cesse motiver ses soldats, qui leur a inculqué la faim de victoires. Ils gagnent un sextuplé et ils sont tristes de perdre une Copa. Ils reviennent à peine de vacances et fêtent une Supercoupe d'Espagne comme une Champion's League. Le moindre match se jouait avec la culture de la gagne et du jeu. Cet extrémiste n'est pas rester sur ses lauriers, il a tenté énormément de choses, il s'est renouvelé et a renouvelé son équipe, toujours. Sans sourciller il sort Eto'o de l'équipe, il sort Yaya du XI, fait comprendre à sa direction que le suédois peut s'en aller. Tout ça pour le bien de son équipe, de son groupe. Le suédois dit dans son livre que les Xavi & consorts sont comme une bande de petits écoliers... Oui, ces petits écoliers écoutent leur maître, qui leur montre la voie de la réussite, du succès, du plaisir.
Du 4-3-3 au 4-4-1-1, en passant par le 3-5-1-1, le 3-4-3 ou le 3-7-0. Du simple jeu basique dans la pure tradition catalane, il passe à un système où chacun est libre de ses mouvements. Un goût d'inachevé peut être car on aurait aimé voir jusqu'où il aurait pu aller, car Guardiola a tout simplement repoussé les limites du jeu. Mais la satisfaction d'avoir vu cette équipe jouer.

Voilà pourquoi il n'y a pas photo entre ce Barça là et les autres. Parce que ce Barça était hors du commun, hors du réel, une utopie. C'est une équipe qui a cassée les codes du football, qui a atteint un niveau que l'on a jamais vu. Avec des idées techniques et tactiques incroyables. Pendant que des entraineurs s'inspiraient du Barça version I (Girard, Martinez/Rodgers, Villas-Boas, Klopp...) Guardiola lui était déjà ailleurs dans ses idées.

Si je ne parle pas des autres ères, c'est bien parce qu'elles n'arrivent pas à la cheville de l'ère Pep.
«La victoire est dans les livres, mais le style de jeu reste dans la mémoire des gens»
«Ma philosophie est que la solution existe avant le problème»



Image
Avatar de l’utilisateur
Tele-Santana
Le Mythe
Le Mythe
 
Messages: 26121
Inscription: Mar 18 Novembre 2008 02:52
Localisation: Planète Vegeta



Re: Quel est le meilleur Barça ?

Messagepar WalidPep le Lun 29 Juillet 2013 09:07

TS, mon chère je vais faire très simple, c'est le meilleur post que j'ai vu de ma vie, tu as tout dis, à un moment en te lisant et en voyant les images défilé dans ma tête, j'ai eu une larme à l’œil, nostalgie quand tu nous tiens...

Vivement son retour.

MERCI.
« Sans la balle, nous sommes une équipe désastreuse, une équipe horrible, alors il nous faut la balle.» Mister Pep.
WalidPep
Nouvelle Recrue
 
Messages: 163
Inscription: Jeu 30 Mai 2013 02:13



Suivante

Retourner vers Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité