Le football doit-il être un spectacle ?

Si vous souhaitez connaître l'avis des autres membres à propos des questions sur le Barça du type "Qui doit être titulaire?", "Quels joueurs cédés doivent être repêchés la saison prochaine?"... C'est par ici.

Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar anabarca le Dim 11 Novembre 2012 14:03

Je pense que mon propos est tres claire mais que tu aimes être a contre courant .
Je ne minimise pas l'importance de l'argent mais je dis que la qualité de jeu n'est pas la résultante du fric mais de projet sur le long terme et d'une volonté des dirigeants , le Réal empile les stars ainsi que City ou d'autres clubs a t on le spectacle que l'on est en droit d'attendre???
dans les années 90 , le Football francais se portait pas mal tu crois que c 'est juste car il y avait plus de fric vraiment??
Je te cite une flopée de joueurs formés en france qui était des joueurs importants , le fric n 'a rien à avoir c 'est la formation qui était interessante , et si on attirait des joueurs c est que le football en franc eétait attractic et pas les salaires car franchement , le foot a cette époque ca se passait surtout en Italie.
Image
Avatar de l’utilisateur
anabarca
Titulaire
 
Messages: 1346
Inscription: Jeu 10 Mai 2007 18:37
Localisation: là-bas



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar Raph68 le Dim 11 Novembre 2012 14:08

Evidemment que le foot doit être un spéctable, ca reste un jeu et comme tout jeux qui se respecte il doit être divertissant. Cependant il n'y a pas que le jeu du Barça qui est divertissant il ne faut pas tomber dans un espèce de séctarisme. D'autres styles de jeu le sont également.
Image
Avatar de l’utilisateur
Raph68
Nouvelle Recrue
 
Messages: 4297
Inscription: Sam 27 Mars 2004 01:00



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar didier2714 le Dim 11 Novembre 2012 14:10

Taser a écrit:
didier2714 a écrit:C'est vrai qu'en liga, on peut s'endetter comme on veut car y a pas de DNCG. mais l'endettement à ses limites je pense et vu la crise économique très présente en Espagne, faut toujours se méfier car un jour, la faillite peut arriver plus vite de ce que l'on croit... D'après toi où sont passés les Glasgow rangers? Donc quand on est fan d'un club et qu'on déclare qu'on se fout que ce même club se fasse du fric ou pas, c'est juste stupide et irresponsable.
Donc le barça est un club certes endetté, voir très endetté mais avec de gros moyens, donc possédant de grands joueurs, donc favorable au spectacle.
Je ne te citerai pas de club car par apport au barça, la comparaison sera ridicule mais chacun fait ce qu'il peut avec les moyens qu'il a. Ce sont justes des clubs qui avaient joué en ligue 1 se trouvant en ligue 2 voir en national.


Il y a une DNCG en Angleterre!? Non!
Y a-t-il une crise économique en Angleterre!? Oui!
Les dangers qui guettent les clubs espagnols, guettent également les clubs anglais.
Après faudrait voir à garder à l'esprit le sujet du topic!! Dans le cadre de l'appréciation que j'ai du spectacle fourni par mon équipe, je m'en tamponne qu'elle fasse du pognon ou pas.

Tu penses à qui, au FC Nantes!?
Laisse moi te dire que ce n'est pas leur style de jeu qui les a poussé en Ligue2, mais bien le fait d'avoir des joueurs très moyen sur la fin et un président incompétent!!


Oui, les clubs anglais sont dans le même cas de figure. Maintenant, on a une vision globale de son club et on ne peut pas séparer ce que l'on veut voir de ce que l'on ne veut pas entendre.
Concernant Nantes, tu décris juste les conséquences mais aucunement les causes.
Je ne vais pas t'apprendre qu'une équipe en ligue 1 qui propose du spectacle avec des bons joueurs se fait automatiquement pillé si ce club n'a pas les moyens pour les retenir. Donc ils vendent les 3-4 meilleurs joueurs chaque saison pour en acheter 6-7 très moyens. Il suffit d'avoir un bon creux dans le centre de formation pour que la saison suivante soit très difficile et qu'il faut faire le dos rond pour ne pas sombrer et on le voit encore cette année avec Montpellier.
didier2714
Pieds carrés
 
Messages: 324
Inscription: Dim 21 Octobre 2012 20:38



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar anabarca le Dim 11 Novembre 2012 14:14

Mais Raph68 , on dit pas que le spectacle est synonymes de jouer comme le Barca on dit qu'aujourd'hui le spectacle n'est plus la priorité et que ce n'est pas une fatalité comme certains le décrivent.
Au contraire on peut revenir à un certain romantisme footballistique sans pour autant être reléguer en d2....
Image
Avatar de l’utilisateur
anabarca
Titulaire
 
Messages: 1346
Inscription: Jeu 10 Mai 2007 18:37
Localisation: là-bas



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar Raph68 le Dim 11 Novembre 2012 14:17

anabarca a écrit:Mais Raph68 , on dit pas que le spectacle est synonymes de jouer comme le Barca on dit qu'aujourd'hui le spectacle n'est plus la priorité et que ce n'est pas une fatalité comme certains le décrivent.
Au contraire on peut revenir à un certain romantisme footballistique sans pour autant être reléguer en d2....


Tout dépend ce que vous entendez par "spéctacle" est-ce se donner à fond sur le terrain, est-ce partiquer un jeu agréable, une bonne ambiance dans le stade.....? C'est un tout.
Image
Avatar de l’utilisateur
Raph68
Nouvelle Recrue
 
Messages: 4297
Inscription: Sam 27 Mars 2004 01:00



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar Taser le Dim 11 Novembre 2012 14:18

didier2714 a écrit:Oui, les clubs anglais sont dans le même cas de figure. Maintenant, on a une vision globale de son club et on ne peut pas séparer ce que l'on veut voir de ce que l'on ne veut pas entendre.
Concernant Nantes, tu décris juste les conséquences mais aucunement les causes.
Je ne vais pas t'apprendre qu'une équipe en ligue 1 qui propose du spectacle avec des bons joueurs se fait automatiquement pillé si ce club n'a pas les moyens pour les retenir. Donc ils vendent les 3-4 meilleurs joueurs chaque saison pour en acheter 6-7 très moyens. Il suffit d'avoir un bon creux dans le centre de formation pour que la saison suivante soit très difficile et qu'il faut faire le dos rond pour ne pas sombrer et on le voit encore cette année avec Montpellier.


Ce que je veux voir n'engendrera jamais ce que je ne veux pas entendre.

Pas totalement vrai, Lorient, avec un budget inférieur à celui de Nantes, parvient à faire du jeu et ce malgré les pertes chaque année lors du mercato. Il faut juste des gens compétents à la tête du club!
Et puis j'ai envie de te dire que le fait de jouer comme un bourrin (style Chelsea) n'a jamais préservé de la relégation que je sache...c'est même le contraire à mon sens!

Pour finir, un peu ridicule, je le concède, de comparer le FC Nantes au FC Barcelone...on ne se fait pas piller chaque été nous, donc la nécessité de produire du jeu est bien plus importante qu'au FC Nantes!
Nous, les blaugrana, l'avons compris; d'autres grands clubs européens toujours pas.
Image
Avatar de l’utilisateur
Taser
Légende
 
Messages: 15688
Inscription: Dim 9 Janvier 2011 08:31
Localisation: Jamais en Lusitanie!



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar didier2714 le Dim 11 Novembre 2012 14:26

anabarca a écrit:Je pense que mon propos est tres claire mais que tu aimes être a contre courant .
Je ne minimise pas l'importance de l'argent mais je dis que la qualité de jeu n'est pas la résultante du fric mais de projet sur le long terme et d'une volonté des dirigeants , le Réal empile les stars ainsi que City ou d'autres clubs a t on le spectacle que l'on est en droit d'attendre???
dans les années 90 , le Football francais se portait pas mal tu crois que c 'est juste car il y avait plus de fric vraiment??
Je te cite une flopée de joueurs formés en france qui était des joueurs importants , le fric n 'a rien à avoir c 'est la formation qui était interessante , et si on attirait des joueurs c est que le football en franc eétait attractic et pas les salaires car franchement , le foot a cette époque ca se passait surtout en Italie.

Je vais finir pas passer pour un supporter du Real madrid mais je n'aime pas les caricatures. Mais c'est la même chose pour Manchester city. Je n'arrive pas à concevoir que l'on puisse qualifier Le Real Madrid de faire un spectacle médiocre et que dans le même temps, ce club arrive à scorer + de 100 fois dans une saison. Manchester City finit avec la meilleur attaque de la superleague avec 93 buts.
Dans les années 90, l'écart était moins important entre le championnat français et les autres. Les bons joueurs restaient pas mal de temps dans notre championnat puis ils sont tous partis avec l'affaire Bosman.
Je pense que tu mélanges conséquences et causes. Si on arrive plus à garder nos joueurs, le niveau du jeu et les résultats qui vont avec vont diminuer.Et c'est un cercle vicieux.
Je vais prendre juste 2 exemples qui démontrent que ton argument est infondé.
1)pourquoi des championnats du golfe ou le championnat russe attirent des bons joueurs alors que l’aspect sportif est parfois ridicule?
2) quel championnat européen dominait les années 90? le championnat italien. proposait t"il du beau football? non, le pire de tous avec le Catenaccio. Et pourtant les meilleurs footballeurs étaient là bas.

Taser a écrit:
Pas totalement vrai, Lorient, avec un budget inférieur à celui de Nantes, parvient à faire du jeu et ce malgré les pertes chaque année lors du mercato. Il faut juste des gens compétents à la tête du club!
Et puis j'ai envie de te dire que le fait de jouer comme un bourrin (style Chelsea) n'a jamais préservé de la relégation que je sache...c'est même le contraire à mon sens!


Moi qui suivait attentivement la ligue 1 en les voyant souvent et même au stade à Caen, c'est un peu caricatural d'affirmer que Lorient est une équipe qui pratique du jeu car c'est pas toujours vrai surtout à l'extérieur (mais surement à cause de l’aura gourcuff). On va dire que à domicile, Lorient ne ferme pas le jeu et propose un peu plus que les autres. Mais depuis 2-3 saisons, ils luttent + pour le maintient qu'une bonne place dans la 1ere partie du championnat (et il existe pas mal d'équipes qui ne proposent rien et qui sont mieux classés au général).
Dernière édition par didier2714 le Dim 11 Novembre 2012 14:36, édité 2 fois.
didier2714
Pieds carrés
 
Messages: 324
Inscription: Dim 21 Octobre 2012 20:38



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar anabarca le Dim 11 Novembre 2012 14:26

Ben je dois être de plus plus vieux , mais bon en 1982 j ai 10 ans je découvre alors le Brésil sur la nouvelle télé en couleur que mes parents achetent , tu sais quoi on était tous fan de Platini tigana et consorts , et tout d'un coup on découvre les Zico , Juniors , Socrates , Eder , Cerezo .... ce jour là pour moi et pas mal de copains , on découvrait le football spectacle et crois moi peu d'équipe m'ont refourgués ces émotions là .

Alors oui c 'est surement purement subjectif , mais sérieux 30 ans plus tard ne me parlait de différents spectacles ,même si je conçois qu'il y est différents football mais bon s'extasier devant le fighting spirit ou le catenaccio poussé à l'extreme , ou le style L1 faudrait p etre pas éxagerer.
Image
Avatar de l’utilisateur
anabarca
Titulaire
 
Messages: 1346
Inscription: Jeu 10 Mai 2007 18:37
Localisation: là-bas



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar Circus. le Mar 12 Février 2013 20:25

Le foot doit-il être un spectacle ?

« Ce qui se présente au regard; vue d’ensemble qui attire l’attention et/ou éveille des réactions »

« Ce qui se présente au regard »

Le football, pour être connu dans le sens direct et immédiat que ce verbe sous-tend, « doit se présenter au regard ». Il faut qu’il trouve l’expression formelle par laquelle il peut se rendre intelligible à son public, le plus fourni possible. Et pourquoi parler ici de « il faut », presque dans le sens d’une obligation ? Parce que, comme la forme de vie animale, une idée veut survivre et se reproduire. Survivre et se reproduire dans le plus d’esprits possibles, dans le plus de ballons frappés possibles, dans le plus de rêves de ballons ronds possibles.
Il faut donc qu’il trouve l’expression formelle par laquelle il peut se rendre intelligible à son public, le plus fourni possible. Il faut trouver un « vaisseau ». Mais c’est ironiquement dans même processus de matérialisation que le football se crée son pire ennemi. Le « football professionnel » est le nom que l’on donne à la matérialisation du football qui veut se présenter au plus de regards possibles. Il y a des fédération nationales, une fédération mondiale et des institutions encadrant le jeu à toutes les autres échelles (départementales, locales, quartier). Ces institutions mettent sur pied un cadre compétitif et rémunérateur. Ce cadre s’applique à toutes les dimensions de l’entreprise football et crée des emplois dont la rémunération est premièrement liée à la visibilité qu’un puisse apporter au sport. C’est dans ce sens qu’un joueur séduisant par ses prouesses sur le terrain est rémunéré relativement plus qu’un autre. Mais cet organigramme de base est dépassé depuis bien longtemps car toute chose qui attire le regard massif du public est convoité par un ensemble d’acteurs qui utilisent le microphone du football pour transmettre un message économiquement ( pus souvent qu’autrement) motivé. Il s’agit de l’intégration de « Football Corp » dans un ensemble vaste de compagnies et d’intérêts, du marketing au dividendes pour actionnaires, de la peste des agents à la nécessité de gagner des titres, de l’adaptation aux horaire chinois à la célébration pré-match du nouvel an de ce même pays.
Le spectacle, si le jeu sur le rectangle n’est pas suffisant, est alors manufacturé. On attire l’attention à l’aide de chroniques médiatiques sensationnalistes (au point même de perdre tout rapport au faits décrits), on affiche le salaire des meilleurs comme une promesse d’El Dorado, on fait briller leur chèque et touche un corde sensible d’un public qui regarde parce que les acteurs de la pièce sont riches, ils doivent bien réaliser quelque chose de la bonne manière!? Il serait facile de dépoussiérer le tambour de combat, d’attacher le bandeau du purisme et de crier, gorge déployée, au retrait du foot de toute cette mascarade. Le problème est alors double. D’un côté, le foot sera publique d’une manière ou d’une autre, l’enlever de l’un, oui, mais pour le transporter sur quel scène, dans quelle alternative d’organisation. D’un autre côté, les autorités soi-disant régulatrices et fédératrices ont perdu leur indépendance politique depuis bien longtemps. L’orientation que prend le sport n’est plus entre seules mains d’une fédération ou de as FIFA, le contrôle est diffus et dans les mains d’un ensemble nombreux d’acteurs (agents, publicitaires, actionnaires, périodiques, marchés dérivés, public chinois massif, et j’en passe des vertes et des pas mûres)
C’est ainsi que l’idée de football, dans l’expression de sa nature la plus intime (survie et reproduction) se trouve aliéné dans les formes qui le rendent public.

Une conclusion partielle serait une première réponse à la question-titre de ce forum : Le football doit être un spectacle… malheureusement.

« Vue d’ensemble qui attire l’attention et/ou éveille des réactions »

On change de lunette. Le football n’est pas contraint, il n’y a aucune obligation à laquelle elle doit se soumettre dans le sens ou il n’existe que dans sa pratique. C’est la pratique qui attire d’autres pratiquants. C’est la pratique qui attire les spectateurs, et c’est la pratique qui nourrit les rêves. Quoi que veulent en faire les acteurs tierces, le football n’existe que dans les pieds, les yeux et l’esprit de ceux qui le joue, le regarde et le rêve. Le « spectacle » dans la dimension d’émerveillement qu’il suscite chez le spectateur n’est autre que le résultat de la pratique passionnée. Ni une obligation, ni une fin en soi, le « spectacle » est un produit non planifié d’une combustion : celle entre le ballon au pied du joueur et le passage du temps. Pourquoi le temps, et pourquoi la pratique comme source de ce qui est football ?
L’émerveillement est loin d’être limité au regard du spectateur ému par la justesse tactique, technique ou le suspense d’un match. Le premier émerveillement est celui ressenti par le joueur qui frappe le ballon sans n’y être aucunement doué. Au yeux de l’observateur il n’y a là aucune matière à spectacle. Mais c’est pourtant dans ce premier émerveillement maladroit, et qui n’appartient alors qu’à une seule personne, que nait les bourgeons de tout ce qui « attire l’attention et/ou éveille les réactions » chez l’observateur. C’est dans la persévérance et l’enjouement au ballon de l’individu particulier que réside tout le reste. Comme spectateur de match de quartiers, de matchs de jeunes enfants partout dans le monde, tu peux trouver que ce qui est présenté à tes yeux est fade et ennuyant; puis tu demande à ton fils, ta fille ou ton ami qui vient juste de finir un match apparemment médiocre : alors ? Il\elle te répond : Je me suis amusé(e) comme un(e) fou(folle) ! Au delà du résultat, du niveau de jeu proposé et des quelques blessures récoltées au passages. Pour ceux qui y ont pris part sur le terrain, c’était spectaculaire. C’est un rapport au spectacle qui est personnel et non de masse, souvent contredisant tout ce que l’on pense comme spectaculaire.
Ici, oui. Le football doit rester un spectacle pour celui qui le pratique. C’est alors la pratique répétée dans le temps qui amènera un une maitrise bluffante à l’oeil du spectateur. Mais l’essence de ce qui doit être préservé est cet émerveillement personnel.
Tous ceux qui ont joué au foot, quelque soit le niveau le savent, c’est un spectacle quoi qu’il en soit. Tu es prêt à réaliser des sacrifies pour, mais jusqu’à quel point? Quelle est la dose d’aliénation que tu puisse supporter avent d’arrêter de jouer ou de montrer clairement, par l’intermédiaire de téléviseurs, que ta passion est épuisée?
Le foot n’est pas une corvée : jouer tous les 3 jours pour respecter un calendrier de compétitions qui doivent avoir lieues car trop rentables pour s’en passer. Cela peut tuer l’émerveillement personnel.
Devoir vendre son image parce que son club détient 50% de ces droits là et qu’il veut capitaliser? Où est le ballon rond là-dedans?
Prêter son image pour le cirque des visites festives dans les hôpitaux, les centres de jeunesse pour que osn club fasse hypocritement reluire ses relations publiques ?
La liste est longue…
Un petit clin d’œil à notre ami Ronaldinho, symbolisant tous les malentendus sur le football « professionnel » et le football « spectacle ». Ronaldinho est un des joueurs de football les plus expressivement spectaculaires. Et je ne parle pas du raccourci-gris-gris-dribble-excentricité. Je parle du « spectaculaire » comme l’émerveillement personnel vis-à-vis du sport. Cet émerveillement qu’il partageait avec le public, pendant de belles années , fait vibrer la fibre du plaisir de jouer en beaucoup de nous. Ronaldinho a eu ces travers personnels (sorties, boissons) mais la chose qui est claire est qu’il n’était pas moulé pour rester un footballeur professionnel pour longtemps. Loin d’être un défaut, ce dernier point est représentatif du joueur et participe au fait que je le considère comme un des personnage m’ayant le plus touché dans le sport. Un classement objectif des joueurs de football n’est qu’une fabulation. Toute hiérarchisation dite objective est un effort contre nature. Le football est émerveillement; et cette notion est non quantifiable et non objectivable. La base du sport elle-même s’oppose à une rationalisation systématique (par trophées et statistiques)

Le football est d’abord un spectacle entre soi et le ballon.

Le football est une vocation que l’on veut malheureusement faire profession.
Time is out of joint
Avatar de l’utilisateur
Circus.
Pieds carrés
 
Messages: 24
Inscription: Lun 14 Janvier 2013 10:51



Re: Le football doit-il être un spectacle ?

Messagepar forsabarsa le Mar 12 Février 2013 21:38

anabarca a écrit:...Zico, Junior, Socrates, Eder, Cerezo ...


Ceux-là m'ont aussi fait rêver !!

Tout comme l'équipe d'URSS au Mexique, avec un jeu collectif fabuleux de rapidité, de technique, de solidarité, de correction et de finesse que je rapproche de celui de l'actuel Barça...

Ou l'Ajax et la Hollande de J. Cruyff.
Et D. Maradona au Mexique !
Et M. Van Basten !
Ou D. Dzajic...

Je définis difficilement la notion de spectacle dans le football mais je sais que pour moi elle n'est pas directement liée aux résultats mais à une ambiance, à l'inspiration, à la technique, à la magie...

En tout cas, tout le contraire de la fin qui justifie les moyens et des calculs vicieux !!
Loin du catenaccio ancien ou moderne, mode Chelsea ou Real...
:thumbdown:

Aujourd'hui, seul le Barça continue à me faire rêver ! :thumbup1:
forsabarsa
Nouvelle Recrue
 
Messages: 781
Inscription: Lun 8 Octobre 2012 13:19



PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité