Toi, l'anonyme !

Oui, toi, qui lis sans écrire, viens commenter avec nous la crise sans précédent du Barça ! Apporte un regard nouveau et bouscule cette vieille garde en fin de cycle du forum.

Alors inscris-toi ici, présente-toi , et rejoins les discussions du clan !

~ La Direction

Ernesto V******* et son staff

Avatar de l’utilisateur
Varro
Pieds carrés
Messages : 1486
Inscription : jeu. 16 septembre 2010 14:42
Localisation : Genève

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Varro »

Image

Avatar de l’utilisateur
Bakhara
Titulaire
Messages : 926
Inscription : ven. 16 août 2013 23:14
Localisation : Rough-Tell

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Bakhara »

En tout cas je pense qu'avec cette compo, on aurait jamais pris 3 face à la Roma :ouehhhh: .
Image

Avatar de l’utilisateur
Valderrama
Ballon d'Or
Messages : 4525
Inscription : jeu. 2 septembre 2010 19:47

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Valderrama »

Un peu de lecture pour Ayoubaoui et Serjoint.
Passez une bonne journée les amis. :ptdr:

Avatar de l’utilisateur
Tijams
Nouvelle Recrue
Messages : 137
Inscription : sam. 25 juin 2011 20:16

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Tijams »

:dX: Qu'il prolonge lui Paulinho Segura et toute la clique :ouehhhh: le Barça a gagner la Liga et la coupe du roi. "Mes un Pragmatisme " :chair:
Image
Jenicris a écrit : Y a pas à ch*** Real > Barça autant sportivement, que dans les transferts ... bref.

Avatar de l’utilisateur
owii
Remplaçant
Messages : 659
Inscription : mer. 2 octobre 2013 13:33

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par owii »

Moi ce qui m'énerve à chaque fois que je lis ses déclarations, c'est que malgré ce qu'il dit en conférence de presse, il a l'air de totalement minimiser ce qu'il s'est passé. Alors que c'est juste scandaleux ce qu'il s'est passé à Rome.

Avatar de l’utilisateur
MSN_Team
Licencié
Messages : 437
Inscription : sam. 19 décembre 2015 14:38

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par MSN_Team »

Du côté de Barcelone, Ernesto V******* s'interrogerait donc sur la suite de son aventure. Toutefois, dans le vestiaire blaugrana, tout serait clair. En effet, comme le rajoute As, V******* serait totalement soutenu par les joueurs du Barça, qui souhaiteraient d’ailleurs continuer avec lui la saison prochaine. A voir comment cela évoluera dans les prochaines semaines…

Source : on s'en fou.

Bon avec gomes paulinho Roberto rakitic umtiti digne alcacer il a toute l'équipe derrière lui. :salaf:

Avatar de l’utilisateur
Blaugrana957
Licencié
Messages : 282
Inscription : jeu. 12 février 2015 12:53

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Blaugrana957 »

Tous ces joueurs puent la défaite.

Faudra pas qu'ils se plaignent quand on se fera de nouveau sauter en quart la saison prochaine. :thumbup1:

Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
Messages : 14440
Inscription : mar. 17 septembre 2013 01:00
Localisation : Août 2008

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par ayoubaoui »

@Valde
Valderrama a écrit :Mais cette saison, justement, V******* a structuré l'équipe et chacun à sa place: moins d'espace entre les lignes, un jeu plus posé, moins direct, une prise de risque plus "calculée" et les pertes de balle moins répétitives. Un bloc mieux en place et les lignes plus resserrées. Dans l'animation, ce n'était pas ça (on a parlé du style, loin des standards Barça, mais ce n'est pas le sujet ici) mais dans l'organisation collective (oui, je sais chiante à mourir avec son 4-4-2 merdique) il a apporté.
Tout ca c'est joli mais ce n'est seulement vrai qu'à la perte de balle. Quand il faut défendre. Donc, 40% du temps seulement.
Quand le Barca a le ballon, c'est de la pure improvisation à chaque fois. Dans un bloc plus resserré si tu veux, mais la réalité et qu'à la récupération de balle, l'équipe construit et attaque sans avoir le moindre circuit travaillé

Quand je te parle du Barca de 2015, ce n'est pas pour louer le travail de Lucho, mais pour présenter un Barca qui avait des circuits bien travaillés et donc qui pouvait se baser sur un certain travail pour produire du jeu, et pas seulement laisser Messi et Busquets improviser à chaque fois.

Un circuit de passe cette saison ? Aucun. À part le Messi-Alba, il n'y a rien eu. Et encore hein, le Messi-Alba, c'est en fin de circuit, pour y arriver, Leo doit toujours improviser.
Valderrama a écrit :Comparer le Barça de Lucho et celui de V******* n'a pas lieu d'être. Tu simplifies trop encore une fois, mais surtout, tu oublie le contexte.
Pourquoi le Barça maîtrise la Juve (3-0 et 0-0) c'était des matchs dégueulasses, mais ils étaient totalement inoffensifs les gars.
Ça il faut que t'en parle aussi, parce que ça s'est passé cette saison, avec V*******.
Le Barca tape aussi l'Atletico et le Real en Liga.
Tu ne comprends pas où je veux en venir. Je n'ai jamais dit que ce Barca ne pouvait pas gagner. D'ailleurs, contre la Roma, on aurait pu gagner aussi.

Je dis que ce Barca ne sait pas répondre à l'adversaire. Quand l'adversaire se transcende, le Barca coule.
C'est une réalité qui dure depuis 2013, que vous l'admettiez ou pas. À chaque fois, on a eu un adversaire qui se transcende et un Barca qui coule.


Ce n'est pas normal. Je ne vois aucune équipe européenne à part la nôtre vivre ce genre de situation. Et encore moins plusieurs fois consécutivement.
Valderrama a écrit :Ce qui m'ennui, c'est que tu oublie le côté "improbable" du match à Rome. Comme le côté improbable du Réal "à des année lumières collectivement du Réal" mais qui prends 3-0 dans la gueule face à la Juve à Chamartin et qui s'en sort d'un poil de cul. Comme le côté improbable de notre remontada de la saison passée face au PSG alors que nous étions dégueulasse collectivement).

Comme le 3-0 de City face à Liverpool, dont tu ne parles pas. Pourtant, je pense qu'on est d'accord, City c'est à des années lumière du Barça collectivement non?

Juste pour te montrer que si tu ne dis pas de contre-vérités, car non, nous ne sommes pas assez forts collectivement pour empêcher l'accident de Rome et avoir une marge et une sécurité collective nous permettant de passer entre les gouttes les jours ou nous sommes moins bien.

Mais le formidable Réal, le formidable City ou la formidable Juve ne l'est pas davantage.
Le Real en prend trois face à la Juve mais se procure 40x plus d'occasions que nous face à la Roma, et même s'il s'en sort par miracle, il a beaucoup plus et mieux répondu au défi turinois que nous n'avons répondu au défi romain.
Ca n'a même rien à voir.

Tu te focalises encore sur des résultats quand j'appelle à l'analyse seule du contenu. Mon discours n'aurait pas changé si, à la 93ème, Messi avait converti un penalty à Rome et arracher le ticket pour les demi-finales.

Pareil pour City, la qualité de leur performance, face à un Liverpool qui se transcende, n'a rien à voir avec celle de notre performance à Rome. Toutes ces équipes sont collectivement à des années-lumière de nous sur le plan collectif.
Valderrama a écrit :Et la faiblesse de notre collectif, ne permet pas à lui seul d'expliquer la Bérézina de Rome, cette saison. C'est ce raccourcis, cette simplification que je refuse d'entendre.

Perso, c'est un ensemble de choses qui emmènent à ce qui s'est passé ce soir là:

- Une excès de confiance, une suffisance qui transpirait de partout par rapport à un match aller bien heureux, un adversaire peu prestigieux, des médias élogieux...
- Un collectif pas assez affirmé qui ne permet pas de t'en sortir même lors d'un "jour-sans (ton -unique- explication).
- Une gestion d'avant match calamiteuse de V******* qui emmène des cadres fatigués. Son inexpérience à ce niveau coûte cher)
- Une Roma remarquable et transcendée par le but rapide.
- Des joueurs qui passent au travers.
- Une gestion calamiteuse du match de V******* qui ne réagi pas sur le banc.
D'abord, je ne peux pas croire à l'excès de confiance quand on sait ce qu'a dit Iniesta au groupe à la mi-temps. Et aussi, j'ai du mal à croire qu'il y ait eu un quelconque excès de confiance alors que V******* nous a aligné son duo Semedo-Roberto pour contenir le côté gauche romain. Vous accusez toujours les joueurs d'avoir la mauvaise attitude, celle du "sénateur", parce que vous voyez une équipe molle et incapable de se relever face au défi proposé par l'adversaire (munichois, madrilène, turinois, romain ou parisien), mais à mon sens, nos joueurs sont des champions qui savent comment gérer émotionnellement les matchs. Il leur manque autre chose, la bonne mentalité, ils l'ont.

La différence entre nous, c'est que je hiérarchise les problèmes alors que toi, en tout cas j'en ai l'impression, tu les mets sur le même pied d'égalité.

On peut parler de coup de mou physique, et de gestion calamiteuse de V******* durant le match, mais la réalité c'est qu'avec une base collective solide, tous ces problèmes auraient pu être dépassés. On aurait montré un autre visage, même si lessivé physiquement et sous la contrainte d'un coach inexpérimenté, si on avait un fil conducteur, une base, des circuits bien travaillés.

PS : V******* fait n'importe quoi ce soir là....parce qu'il ne sait pas lui-même quoi faire pour répondre au défi romain. Sur quelle base allait-il s'appuyer pour permettre aux joueurs de s'en sortir ? Bah aucune, puisqu'il n'en a pas travaillé une seule en 8 mois à la tête de l'équipe.

_____________________________________________________

@Carlitos_way
Carlito's_way a écrit :Tu ne peux pas prendre seulement les résultats qui te plaisent sur 5 ans et faire une vérité générale sur le barca en C1. Quid de Barca-Psg ou meme d’autres victoires (meme celles de 2015), le barca était-il amorphe?
Je ne compare pas les résultats mais le contenu des matchs qui est quasiment identique.

Et j'ai précisé qu'en 2015, nous avions une base collective bien travaillé car Lucho avait bossé son truc pendant des mois. Et c'est la raison pour laquelle le Barca n'a pas montré ce visage dégueulasse au printemps, quand les grandes échéances sont arrivées.

Quant à la Remuntada, c'est un match spécial parce qu'il arrive dans une saison calamiteuse sur le plan collectif, mais qu'il est ultra travaillé par le coach. Ce jour-là, contrairement au reste de la saison, tout était parfaitement prêt pour affronter le PSG.
Carlito's_way a écrit :Et SI, 10 causes différentes peuvent donner la même conséquence, c’est la loi de l’homogénéité de la concurrence au haut niveau. Regardes toutes ces finales que la juve perd. Tu vas me dire que c’est toujours pour la même raison?
La Juve montre-t-elle le même visage à chaque finale de C1 qu'elle a perdu ? Le contenu de ses finales est-il exactement le même à chaque fois ?

Non. :v:
Carlito's_way a écrit :d’ailleurs il est tout à fait possible que la cause soit aussi tout simplement qu’à chaque fois l’adversaire a été plus fort sur la double confrontation. Ça reste du sport.
Évidemment qu'il était plus fort. Je pose simplement la question du pourquoi. Pourquoi l'adversaire était-il plus fort ?

Et c'est bizarre de te voir arriver à une telle conclusion alors que tu nous a répété pendant des jours que le Barca était, intrinsèquement, la meilleure équipe du monde. Si c'est vraiment le cas, comment expliquer qu'on ait rencontré plus fort que nous 5 fois sur les 6 dernières éditions de C1 ?
Carlito's_way a écrit :Bien sûr qu’il y a des choses travaillées, la plupart étant des travaux de rééquilibrage et d’adaptation à notre profil (qualités, défauts) de 2017, dans une vision du football à travers tous ses aspects (la defense-l’attaque-les transitions), et non pas qu’à travers une vision qui se concentrerait sur les mouvements d’attaque en ayant tendance à délaisser les travaux de défense (la vision préférée des romantiques).

Notre profil à l’arrivee de V*******, c’était:
_On a Messi et des joueurs qui n’ont même pas besoin d’un coach pour avoir la quasi meilleure circulation de balle du monde (comme ils l’ont montré sous Lucho)

Donc V******* à travaillé:
_les attitudes défensives (vitesse de repli, pressing à la perte par tout le monde, intelligence des mouvements de couverture) pour compenser le coté négatif du fait d’avoir Messi. (défendre à 10, grosso modo, on peut difficilement se le permettre à ce niveau),
_le jeu sans ballon,
_la projection dans la surface adverse,
_les deplacements: toujours minimum deux joueurs se proposent au porteur du ballon (donnant quand même un aspect “toile” que pour moi on ne retrouvait plus avec enrique) et un autre (souvent le latéral) qui propose un appel à l’opposé
_Des schémas préférentiels et une organisation bonifiant nos profils, comme Messi-Alba dans un 442 pour pallier à la disparition de l’impact player Neymar,
J'ai déjà dit qu'il avait bossé les situations de perte de balle et le bloc-équipe. Je ne sais pas pourquoi vous revenez dessus à chaque fois.
Je parle essentiellement du travail le plus intéressant, c'est à dire ce qui se passe avec le ballon.

Je suis désolé mais on ne sera jamais d'accord parce que tu décris une équipe qui n'existe pas. Deux joueurs qui se proposent toujours ? Le jeu sans ballon ? Les déplacements ? Tout ca est constamment improvisé, et ne suit jamais un plan bien ficelé.

Si ce que tu disais était vrai, l'équipe ne serait pas entièrement dépendante de Messi pour créer le moindre décalage.

PS : nous sommes très loin d'avoir la meilleure circulation de balle au monde. Tu regarde le football hors-Barcelone ou pas ? :shocking:

Pour la comparaison avec Lucho :
Carlito's_way a écrit :L’epoque Lucho, pour moi, c’était plus des monstres en autarcie et du bricolage/des finissions (quelques fois de bon sens). Le schéma préférentiel Ney-Messi par exemple n’était strictement dicté que par Messi et Neymar eux même (d’où le fait qu’ils ne pouvaient être remplacés), deux joueurs techniques se recherchant, tout simplement. Ce n’était ni sorcier ni foncièrement pensé par un coach à vision.
La différence entre l’équipe livrée à elle même de Enrique (rappelle toi aussi de ses types de coachings, par ex au calderón en 2016) et l’équipe de V*******, c’est que sous Enrique, on est pas loin d’avoir le meilleur joueur du monde dans la force de l’âge à chaque poste, et en plus ces joueurs possèdaient des restes du meilleur football collectif mis en place par un coach dans l’histoire
Les monstres en autarcie, c'est aujourd'hui. D'ailleurs, si Neymar et Messi n'étaient pas remplaçables, on peut en dire autant de Messi et Busquets sous V*******. D'ailleurs, je ne crois pas que le Barca de V******* arriverait à produire 1/1000 de la performance du Barca de Lucho, sans Messi, à Bernabeu. Mais bon, passons.

Ce que je constate, c'est que tu crées un débat Enrique/V******* alors que moi-même, j'ai expliqué que leur deux Barca souffraient du même mal. Avec l'exception de 2015. Il ne sert donc à rien de me parler des Barca 2016 et 2017, puisque je dis moi-même qu'ils étaient en "autarcie".

On ne va pas non plus parler de coaching pour V*******, qui a passé la saison à réparer en seconde mi-temps les âneries qu'il pondait au coup d'envoi. :pfff:
Carlito's_way a écrit :Dans le barca de V*******, Umtiti Rakitic Sergi Suarez et le milieu droit, tous ces mecs là, n’ont pas joué régulièrement dans le meilleur onze (collectivement) de l’histoire, et c’est donc le fait suivant qui, pour moi, est le plus important dans le problème de ta lecture des choses:
Tu oublies juste que dans le onze de V*******, la majorité de joueurs n’etaient pas des piliers de Pep, quand les hommes de Lucho étaient les meme hommes fort que ceux de Pep (avec en plus des cracks mondiaux - et Raki- en compléments ) et qu’ils ont donc eu SEULEMENT à répéter leurs gammes et à s’entendre entre grands joueurs, avec l’extrémisme de Pep en moins, ce qui nous a permi d’être peut être plus fort encore (tant qu’ils étaient tous en forme), car moins prévisibles et moins monomaniaques.
Tous les joueurs du Real, tous les joueurs de la Juve, tous les joueurs de Liverpool, tous les joueurs de City et tous les joueurs de l'Atletico n'ont aussi jamais joué dans le "meilleur onze de l'histoire".

Débranche toi le cerveau un peu de la Pep Team parce que tu t'es complètement égaré par rapport au débat. Je te dis que le Barca de V******* est mal travaillé collectivement. Comme celui de Tata en 2014, de Lucho en 2016 et 2017.

Le point commun entre toutes ses équipes, c'est l'incapacité à créer quoique ce soit sans Messi. Tu trouve ca normal ??
Carlito's_way a écrit :MAIS ça ne reposait qu’uniquement sur l’âme et les hommes de Pep, et au fur et à mesure que les hommes sont partis ou ont vieilli, et que l’âme s’est effrité, notre supériorité dans le jeu a décliné et c’est cette conjecture là qui, a mon avis, te fais voir V******* en plus laid qu’il ne l’est, et Enrique en plus beau qu’il ne l’est. Ce n’est pas tant l'idéologie qui est extraordinairement allé de mal en pis entre l’ere Lucho et l’ere V******* (sauf récemment lors de quelques excès d’esprit défensif), c’est juste le temps qui a passé, et Iniesta qui a vieilli (je le cite comme symbole). En gros, je suis convaincu que si V******* avait entraîné le Barca de 2014/17, et Enrique celui de 17/18, on aurait gagné encore plus de choses en 14/17 en jouant à peu près de la même manière (voire mieux quand je vois comment on était sexy lors de la dernière pré saison avant que Ney parte), et qu’en 17/18, Enrique aurait eu un bien plus mauvais bilan.
Tout ca est faux, ou alors tu as complètement rater la saison 2014-2015 du Barca. Lucho avait fait un travail infiniment supérieur à celui de V*******.

Mais comme c'est la mode de cracher sur Lucho (souvent pour gonfler le travail de V*******), tu arrive à dire ca le plus normalement du monde.
Carlito's_way a écrit :Est-ce que tu dirais ça des équipes de Pep depuis 2012? Non. (malgre meme plusieures humiliations, incontestables celles-ci). C’est pourquoi ce que tu dis s’annule, dès lors. Tu généralises nos éliminations, tu globalises pour mettre en lumière un “mal profond” (tu parles uniquement du sportif, si tu parlais de ce que fait la direction, là ok) que tu définis en brodant. (->le barca 2016 est le même que le 2015 mais de ça tu n’en as cure; les barca qui etaient les strictes opposés de celui de V******* sportivement -2013 et 2014- se font “humilier” mais par ailleurs pour toi V******* est notre pire ennemi, ect...
bon en gros tu ne seras content que quand on la gagnera, ça c’est compris)
Encore une fois, au lieu de me parler de résultats, regarde le contenu des matchs.

En 2014, il n'y a qu'au retour qu'on voit un Bayern amorphe. À l'aller, ils mangent le Real et le contenu du match est quelque chose qu'on a pas vu au Barca depuis 2012.

En 2015, il gagne tactiquement la bataille face à nous. Encore une fois, le contenu des matchs n'a rien à voir avec la petite p*** qu'est le Barca en Europe depuis 2013.

En 2016...tu as vu leur match retour face à l'Atletico ?!?

Pareil contre Monaco, dans le contenu c'est quelque chose d'aujourd'hui inatteignable pour notre Barca. Et contre Liverpool, rebelote.

Arrête de me parler de résultat quand je te parle de contenu. Ca commence à être un peu redondant comme réponse.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Si Messi courait 13km par match, Roberto serait Dani Alves, Rakitic serait Maradona et V******* l'égal d'Arrigo Sacchi.

Avatar de l’utilisateur
Valderrama
Ballon d'Or
Messages : 4525
Inscription : jeu. 2 septembre 2010 19:47

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par Valderrama »

ayoubaoui a écrit : On peut parler de coup de mou physique, et de gestion calamiteuse de V******* durant le match, mais la réalité c'est qu'avec une base collective solide, tous ces problèmes auraient pu être dépassés. On aurait montré un autre visage, même si lessivé physiquement et sous la contrainte d'un coach inexpérimenté, si on avait un fil conducteur, une base, des circuits bien travaillés.
Pour ça on est d'accord. Un équipe qui a davantage de certitudes collectives a moins de "chance" de passer au travers sur ce genre de match.
Juste ce que je refuse c'est qu'on oubli tout le reste. Il ne faut pas qu'il n'y ait qu'un seul axe d'analyse.
ayoubaoui a écrit :Le Barca tape aussi l'Atletico et le Real en Liga.
Tu ne comprends pas où je veux en venir. Je n'ai jamais dit que ce Barca ne pouvait pas gagner. D'ailleurs, contre la Roma, on aurait pu gagner aussi.

Je dis que ce Barca ne sait pas répondre à l'adversaire. Quand l'adversaire se transcende, le Barca coule.
C'est une réalité qui dure depuis 2013, que vous l'admettiez ou pas. À chaque fois, on a eu un adversaire qui se transcende et un Barca qui coule.

Ce n'est pas normal. Je ne vois aucune équipe européenne à part la nôtre vivre ce genre de situation. Et encore moins plusieurs fois consécutivement.
Ah oui, cette partie m'a fait sourire aussi... Donc l'adversaire se transcende...uniquement lorsque le Barça passe au travers. Bizarre. :man:
Sur les 60 autres matchs de la saison, le Barça joue dans un fauteuil, face à un adversaire lui déroulant le tapis rouge.

Avatar de l’utilisateur
ayoubaoui
Ballon d'Or
Messages : 14440
Inscription : mar. 17 septembre 2013 01:00
Localisation : Août 2008

Re: Ernesto V******* et son staff

Message par ayoubaoui »

Valderrama a écrit :Pour ça on est d'accord. Un équipe qui a davantage de certitudes collectives a moins de "chance" de passer au travers sur ce genre de match.
Juste ce que je refuse c'est qu'on oubli tout le reste. Il ne faut pas qu'il n'y ait qu'un seul axe d'analyse.
Je n'oublie pas le reste.
Mais franchement, il faut hiérarchiser. Encore plus quand on veut comprendre pourquoi le Barca affiche le même visage en C1 à chaque saison depuis le départ de Pep.

Quand l'analyse devient globale, les histoires de méforme physique ou de coup de mou psychologique deviennent des détails.
Valderrama a écrit :Ah oui, cette partie m'a fait sourire aussi... Donc l'adversaire se transcende...uniquement lorsque le Barça passe au travers. Bizarre. :man:
Sur les 60 autres matchs de la saison, le Barça joue dans un fauteuil, face à un adversaire lui déroulant le tapis rouge.
Il ne joue pas dans un fauteuil non. Il joue simplement dans des configurations qui sont moins extrêmes que celles qu'il y a en C1, et qui permettent donc aux cadres (Messi-Busi) de combler l'absence de base et de travail par leur niveau d’extraterrestre.

Il n'y a pas de coincidences. En C1, tu fais face à des adversaires méticuleusement préparés et qui jouent le match de leur vie à chaque fois. Je n'apprends rien à personne, vous le savez déjà.

L'Atletico qu'on rencontre en Liga n'est pas le même qu'on rencontre en C1, d'où les contenus des matchs étant parfois radicalement différents.

Nous n'avons pas rencontrés un seul adversaire en Espagne qui ait préparé son match aussi bien que la Roma, qui a été parfaite dans tous les registres.
Image

De la chemise à la maison blanche : la victoire sans l'aimer.
Si Messi courait 13km par match, Roberto serait Dani Alves, Rakitic serait Maradona et V******* l'égal d'Arrigo Sacchi.

Verrouillé

Revenir à « Actu des joueurs 2017/2018 »