Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Débattez de l'actu blaugrana avec les autres membres du Clan.

Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar CañoRegateGol le Jeu 7 Février 2019 00:34

Pour foutres des affiches réclamant la libération de rosell y'a du monde, mais pour f***** un directeur sportif et un coach compétent, y'a plus personne !
Avatar de l’utilisateur
CañoRegateGol
Réserve
 
Messages: 430
Inscription: Jeu 11 Mai 2017 15:12



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar serjoint27 le Ven 15 Février 2019 19:27

serjoint27 a écrit:
ayoubaoui a écrit:Grande Presidente.

Respecte l'identité du club dans tes choix, tes recrues, avec les jeunes et dans ton discours et tout sera pardonné.

:ouehhhh: :ouehhhh: :ouehhhh:
Pour ma part, juste Valverde et tout sera pardonné. :wish:


Ça aura duré quelques jours. Un bref espoir.
Mais Barto "el contador publico Perúano" est de retour pour nous calmer. :pinch:
Image
bahri a écrit:À surjouer le rationnel et l'objectif on finit par tenter d'expliquer l'inexplicable.

Tele-Santana a écrit:parce qu'un mec sur la banc vous fout la haine pour un manque de une-deux.
:man:
Avatar de l’utilisateur
serjoint27
International
 
Messages: 2421
Inscription: Jeu 5 Juin 2008 10:15
Localisation: Epajuana



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar elmagio le Ven 22 Mars 2019 14:43

Joan Vila: "Je ne suis plus au Barça car le modèle n'est plus respecté."

Il confirme qu'il a quitté le club en raison de ses divergences d'opinion avec certains dirigeants dont Pep Segura.

Il parle également de l'historique de la mise en place du modèle au club, de sa collaboration avec Victor Font et Xavi dans le développement d'un software supposé assister l'application de sa méthodologie et de pas mal d'autres choses.

Il dit aussi qu'il voyait en Eric Garcia le potentiel pour être un deuxième Puyol (perso j'trouve que c'est plutôt un Piqué dans le style) et qu'on entendra beaucoup parler de certains jeunes qui ont quitté le club.

Perso j'ai pas le niveau d'Espagnol pour bien traduire tout ça et le mettre sur le portail, je comprends en surface mais pas plus, mais si quelqu'un est chaud pour le faire ce serait top.
Image
Avatar de l’utilisateur
elmagio
Ballon d'Or
 
Messages: 10443
Inscription: Mar 23 Juin 2009 00:14
Localisation: En Un Momento Dado



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar Bounia le Ven 22 Mars 2019 23:21

L'ancien directeur de la méthodologie du club blaugrana a confirmé l'existence de "divergences" avec Pep Segura.
Joan Vilà , ancien directeur de la méthodologie du FC Barcelone , a confirmé aujourd'hui dans une interview l'émission " MARC Tribune with Joan Prats " de Radio MARCA Barcelona, ​​selon laquelle le Barça est parti en raison d'un "manque de responsabilité quant à la continuité du modèle" " L'ancien entraîneur du Barça a rompu son silence et a critiqué le fait que l'ancien club catalan était "miss world" et que son maintien était "une priorité".

CE QU'IL FAIT : "En fait, faire ce que j'ai toujours aimé, être en contact avec les joueurs et les entraîneurs, mais surtout avec les joueurs de football, ce que j'ai toujours aimé."

PUYOL : "J'ai toujours donné l'exemple. J'ai vécu tout son temps au Barça. Dès le premier jour, je me suis demandé si j'étais un joueur approprié pour le Barça. Quand j'avais 16 ans et que nous l'avons signé, je me souviens que nous avions beaucoup de doutes à voir ces formations. Avec M. Tort, Albert Benages et Joan Martínez Vilaseca, nous n'étions pas certains de l'incorporer ou non, car il était originaire de La Pobla de Lillet et avait joué au football il y a peu de temps. S'ils me disaient alors que cela deviendrait l'une des meilleures défenses du monde, je n'y aurais pas cru. Mais connaissant Carles, il ne m’a pas manqué non plus, car son travail, son attitude et sa nervosité au football sont impressionnants. C'est un signe que le talent est important, mais le quotidien aussi, et cette attitude ne s'additionne pas, elle se multiplie ".

LE LOGICIEL AVEC VÍCTOR FONT : "C’est le début d’un projet commun que nous avons. J'ai toujours interagi avec Xavi. Nous avons travaillé avec mon fils et avec lui pendant un moment. Nous avons évoqué cette possibilité et il l’aimait beaucoup. Après Victor Font et quelques autres personnes ont été ajoutées. Je ne peux toujours pas en dire plus, c’est une question liée au football qui nous rend très excités et qui a à voir avec toutes ces années d’apprentissage du football pour lesquelles j’espère qu’elles auront une continuité. "

STYLE BARÇA: "Il serait nécessaire de regarder en arrière et de réfléchir aux différentes étapes vécues par le club et que j’ai eu la chance de suivre de l’intérieur. Dans ma première étape, dans les années soixante-dix, Rinus Michels dans la première équipe et Laureano Ruiz dans la base de football nous ont apporté une nouvelle idée, qui a inspiré ce que nous avons fait par la suite. La deuxième étape a été marquée par l’arrivée de Johan Cruyff, entraîneur avant et après. Elle était marquée par un style, une idée, des concepts qui donnaient au départ l’impression qu’ils étaient un peu suicidaires, mais on a ensuite montré qu’il s’agissait de la base qui a marqué l’avenir. L'autre étape était avec Pep Guardiola, l'étudiant exceptionnel, qui a coïncidé avec une étape de joueurs de football presque impossible. Nous avons frappé 10 à ce moment-là.

Je suis conscient que certaines personnes croient que cette idée est en train de disparaître, mais comme je l’ai dit, nous en avons 10 et il est difficile à maintenir. Toutes les personnes qui ont été et qui sont au Barça ont la responsabilité de donner une continuité au modèle. C'est précisément pour cette raison que je ne suis pas au Barça. Gardez cette idée, je pense que c'est une priorité, parce que nous avons été «miss world», tout le monde nous a regardés, et nous avons la responsabilité de la garder.

PEP SAFE: "Il est vrai qu’il y avait des divergences avec les personnes qui prennent les décisions. Il y a un décalage avec des gens qui ont des idées différentes de moi, comme Pep Segura, et qui ont tous leurs droits. Il a ses connaissances et j'ai pensé différemment et le message aux entraîneurs avait deux sens. Pour moi, ce qui me plaisait toujours, c’est d’avoir une relation directe avec les joueurs et les entraîneurs. C'est précisément Zubi et Pep qui m'ont appelé pour créer la zone de méthodologie. Lorsque Zubi m'a appelé, j'ai fait une déclaration sur ce qu'il pensait de la méthodologie, car je pense que nous avions la responsabilité de donner une continuité à un modèle qui a été la lumière du monde. Pour moi, il était très important, ainsi que tout ce qui vient avec ce qu'on appelle l'ADN du Barça, qu'il n'y ait pas trop de gens qui connaissent en profondeur, et cela contemple toutes les valeurs de vérité qui ont multiplié la question du football et tout ce qui s’est passé ces dernières années. C'est une philosophie, un modèle, une idée. Ceci est fondamental et nous l’avons parce que cela a pris de l’ampleur dans le club ces dernières années. Que personne ne doute que ce soit l’élément différenciateur du club. "

ADAPTÉ AU MODÈLE BARÇA : "Comme on dit en Catalogne, pour ceux qui n’ont pas sucé, ça coûte plus cher. Mais je pense qu’au quotidien, des joueurs comme Dembélé peuvent mieux comprendre le jeu du Barça. "

LA MASIA : "Nos professeurs sont le jeu et le joueur. Avec Paco Seirul, c’était une maîtrise parce que nous partagions de nombreux concepts et idées. Nous avons tout vécu de l'intérieur depuis plus de 40 ans. Tout cela nous permet de le connaître à fond et il est essentiel que cela soit transmis aux entraîneurs et aux joueurs ".

VALVERDE : "J'aime ça en tant que personne et en tant qu'entraîneur. J'ai une excellente relation avec lui depuis des années. Je reconnais que j'aime ses compétences en gestion et sa normalité. Il est important de donner un ton normal à une garde-robe comme celle du Barça, car cela apporte une contribution positive. J'ai aussi d'excellentes relations avec son personnel d'entraîneurs. Pozanco est mon meilleur ami et je peux dire que les costumes sont en parfaite harmonie. Dans un environnement aussi complexe, donner aux joueurs ce sentiment de tranquillité et de naturel est très important. "

VALERO RIVERA : "C’est un grand professionnel, très méthodique, exigeant et autonome. Ce type de choses nous manque pour donner une continuité au trésor que nous avons. Valero Rivera en était un parfait exemple, tout comme Pep. Les deux sont des référents de ce qu'un coach devrait être. Tout le monde se souvient de ces six Coupes d’Europe suivies avec lui. Lorsque nous parlons de jeu gagnant, esthétique, de créativité et dominé par la possession du ballon, il vous faut une très grande rigueur, du courage et une grande demande pour le mener à bien. "

CE QUI N'EST PAS FAIT : "Il est difficile d’évaluer ces choses à fond. Nous aurions besoin de plus de temps. Ce soin de la balle demande beaucoup de rigueur. Nous avons des concepts qui, s’ils ne sont pas connus de la base, du type de support ou n’affectent pas suffisamment les concepts d’orientation du corps, tout cela indique que la balle est perdue avec une installation qui aurait une autre équipe qui n’aurait pas ces principes de base à l’esprit. Ce sont des bases particulièrement importantes pour nous parce que nous voulons prendre soin de la balle et cela nécessite beaucoup. Comme je l'ai dit, nos professeurs sont nos joueurs et le jeu. Pour ce faire, la première étape consiste à identifier et à interpréter ce qui se passe sur le terrain. "

DEMBÉLÉ : "C'est un joueur fantastique. Toutes les bonnes personnes ont une place. De toute évidence, le talent est très important. La question est de savoir si le talent est plus important ou au jour le jour. Mais je pense que vous devez dédier les deux. D'ici, je dirais que vous ne croyez pas assez au jour le jour. Carles Puyol est devenu qui il était au jour le jour. Ce manque de rigueur et de demande est ce qui manque aux joueurs pour arriver au sommet. C'est pourquoi certains joueurs de Masia ne parviennent pas à la première équipe. "

VALENTÍA : "L’idée de jouer au Barça implique déjà le courage, mais vous n’êtes pas obligé d’être suicidaire. Il y a toujours eu de la qualité dans la Masia. Peut-être n'y aura-t-il pas un autre Messi, Xavi ou Iniesta, mais il y aura toujours d'excellents jeunes joueurs dans l'académie de la jeunesse du Barça. Pour moi, le problème est ce que nous faisons dans les catégories inférieures pour amener les joueurs à atteindre la première équipe. Après cela, cela dépendra de l’entraîneur, de savoir s’il élève des joueurs qui ne sont pas encore prêts, mais la préparation des jeunes joueurs nous appartient. "

BARÇA B : "Quand le jeune joueur voit que les portes s’ouvrent d’en haut, il grandit et a le stimulus qui peut venir. Le fait que certains joueurs soient partis est pour cela, car ces portes ne se sont pas ouvertes. Mais le gros problème est que les meilleurs sont partis. Certains joueurs sont partis parce qu'ils n'avaient pas vu une porte ouverte. Quand je suis arrivé il y a 8 ans, j'ai évoqué le fait de travailler avec tout le monde, mais surtout avec ceux qui ont un élément de différenciation et qui sont susceptibles de rejoindre la première équipe. "

LE JOUEUR AYANT L’AVENIR DE CEUX QUI ONT ALLÉ : "Il y en a quelques-uns. Par exemple, j'étais convaincu qu'Eric Garcia serait le deuxième Puyol, mais nous entendrons parler de beaucoup de ceux qui sont partis. "

ARRIVERA-T-ELLE GUARDIOLA? : "J'aime être à côté des meilleurs. J'ai eu la chance de partager des moments avec Johan, Pep ou Paco. Et c'est pourquoi je pense que Guardiola considère le Barça comme son chez-soi. Je pense que Pep doit être ici dans le rôle qu'il veut. Je veux qu'il revienne. "


Merci google trad.
Image
Avatar de l’utilisateur
Bounia
Nouvelle Recrue
 
Messages: 448
Inscription: Mer 11 Juin 2014 16:31



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar Lord Oneill le Sam 23 Mars 2019 07:27

Comme on dit en Catalogne, pour ceux qui n’ont pas sucé, ça coûte plus cher.


:ptdr: :ptdr: :ptdr:

Ça explique bien des choses sur Rakitic et Roberto...

Merci Google trad.
Image
Avatar de l’utilisateur
Lord Oneill
Titulaire
 
Messages: 1649
Inscription: Ven 1 Février 2013 13:37
Localisation: Belgique



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar alex-kidd le Sam 23 Mars 2019 23:03

Je me permet:

L'ancien directeur de la méthodologie du club Blaugrana confirme qu'il y a eu des "divergences" avec Pep Segura.

Joan Vilà, ancien directeur de la méthodologie du FC Barcelone, a confirmé aujourd'hui dans une interview à l'émission'Tribuna MARCA avec Joan Prats' de Radio MARCA Barcelone qu'il a quitté le Barça en raison d'"un manque de responsabilité au moment de donner de la continuité à son modèle". L'ex-entraîneur azulgrana a brisé son silence et a critiqué qu'avec le style précédent le club catalan était "miss world" et que le maintenir est "prioritaire".

CE QU'IL FAIT : "En fait, faire ce que j'ai toujours aimé, être en contact avec les joueurs et les entraîneurs, mais surtout avec les footballeurs, ce qui m'a toujours plu".

PUYOL : "J'ai toujours donné l'exemple. J'ai vécu toute ces étapes au Barça. Dès le premier jour, je me suis demandé si j'étais un bon joueur pour le Barça. Quand il avait 16 ans et que nous l'avons signé, je me souviens que nous avions beaucoup de doutes en regardant ces séances d'entraînement. Avec M. Tort, Albert Benages et Joan Martínez Vilaseca, nous ne savions pas s'il fallait l'intégrer ou non car il venait de La Pobla de Lillet et n'avait commencé le football que récemment. Si on m'avait dit qu'il deviendrait l'un des meilleurs défenseurs au monde, je ne l'aurais pas cru. Mais connaissant Carles, ça ne m'a pas surpris non plus, car son travail, son attitude et son assiduité sont impressionnants. C'est le signe que le talent est important, mais le travail l'est aussi, et cette attitude ne se divise pas le talent, elle le multipli.

LE LOGICIEL AVEC VICTOR FONT : "C'est le début d'un projet commun que nous avons. J'ai toujours interagi avec Xavi. Nous travaillons avec mon fils et lui depuis un certain temps déjà. Nous avons évoqué cette possibilité avec lui et il l'a beaucoup aimée. Puis Victor Font et quelqu'un d'autre ont été ajoutés. C'est un sujet lié au football dont nous sommes très enthousiastes et qui est lié à toutes ces années d'apprentissage du football qui, je l'espère, auront une continuité.

LE STYLE BARÇA : "Il faut regarder en arrière et penser aux différentes étapes que le club a traversées et que j'ai eu la chance de continuer de l'intérieur. Dans un premier temps, dans les années 70, Rinus Michels d'abord et Laureano Ruiz dans notre base footbalistique nous ont apporté une nouvelle idée, qui a inspiré ce que nous avons fait plus tard.
La deuxième étape a été incontestablement marquée par l'arrivée de Johan Cruyff, qui a été un avant et un après comme entraîneur. Elle a été marquée par un style, une idée, des concepts qui au début semblaient un peu suicidaires, mais qui se sont révélés au fil du temps être la base qui a marqué l'avenir.
L'autre étape a été avec Pep Guardiola, l’élève surdoué, qui a amené à une étape presque unique du football. Nous étions au summum ce moment-là. Ces trois étapes ont marqué les 40 dernières années du Barça et j'ai eu la chance de vivre et de voir comment tout cela a grandi.

Je sais qu'il y a des gens qui croient que cette idée est en train de se perdre, mais comme je l'ai dit, nous sommes près du meilleur et c'est difficile à maintenir. Toutes les personnes qui ont été et qui sont au Barça ont la responsabilité de donner une continuité au modèle, et c'est précisément pour cette raison que je ne suis pas au Barça en ce moment. Maintenir cette idée est, je pense, une priorité, parce que nous avons été "miss monde", tout le monde nous a regardés, et nous avons la responsabilité de la préserver.

PEP SEGURA: "Il est vrai qu'il y a eu des divergences avec les personnes qui prennent les décisions. Il y a une divergence avec les gens qui ont des idées différentes de la mienne, comme Pep Segura, et qui ont tous les droits. Il a ses connaissances et je pensais différemment et le message donné aux entraîneurs était à double sens. J'ai toujours aimé avoir une relation directe avec les joueurs et les entraîneurs. Zubi et Pep m'ont appelé pour créer l'espace Méthodologie. Quand Zubi m'a appelé, je lui ai demandé ce qu'il pensait du domaine de la méthodologie, parce que je pense que nous avions la responsabilité de donner continuité à un modèle qui a été la lumière du monde. Pour moi, il était très important, ainsi que tout ce qui vient avec ce qu'on appelle l'ADN Barça, que peu de gens connaissent en profondeur et envisagent les vraies valeurs qui ont multiplié la question du football et tout ce qui s'est passé au cours des dernières années. C'est une philosophie, un modèle, une idée. C'est fondamental et nous l'avons parce qu'il s'est développé dans le club ces dernières années. Que personne ne doute qu'il s'agit là de l'élément différenciateur du club.

ADAPTATION AU MODÈLE BARÇA : "Comme on dit en Catalogne, pour ceux qui n'y ont pas gandit, "ça coûte plus cher". Mais je pense qu'avec l'habitude, des joueurs comme Dembélé peuvent mieux comprendre le jeu du Barça".

LA MASIA : "Nos professeurs sont le jeu et le joueur. Avec Paco Seirul-lo, c'était une maîtrise parce que nous partageons beaucoup de concepts et d'idées. Nous avons tout vécu de l'intérieur depuis plus de 40 ans. Tout cela nous permet de le connaître en profondeur et il est essentiel qu'il soit transmis aux entraîneurs et aux joueurs.

VALVERDE : "Je l'aime comme personne et comme entraîneur. J'ai eu une super relation avec lui pendant des années. J'avoue que j'aime ses qualités de gestionnaire et sa normalité. Il est important de donner un ton de normalité dans la tenue qu'il porte au Barça parce qu'elle contribue vraiment positivement. J'ai aussi une excellente relation avec son équipe technique. Pozanco est mon meilleur ami, et je peux dire qu'il y a une grande harmonie avec entre eux. Dans un environnement aussi compliqué, donner ce sentiment de tranquillité et de naturel dans leurs actions est très important pour les joueurs.

VALERO RIVERA : "C'est un grand professionnel, très méthodique, exigeant avec les autres comme avec lui même. Ce genre de chose nous manque pour donner une continuité au joyau que nous avons. Valero Rivera en est un parfait exemple, tout comme Pep. Les deux sont des références de ce qu'un coach devrait être. Tout le monde se souvient des six Coupes d'Europe qu'il a remporté. Quand on parle de jeu gagnant, d'esthétique, de sens créatif et de maîtrise par la possession du ballon, il faut une très grande rigueur, du courage et une grande exigence pour pouvoir le réaliser.

CE QU'IL NE FAIT PAS : " Il est difficile d'évaluer ces choses en profondeur. Il nous faudrait plus de temps. Cet maitrise du ballon demande beaucoup de rigueur.
Nous avons des concepts qui, s'ils ne sont pas connus de base - du type de soutien à l'influence du concept d'orientation corporelle - nous feraient perdre la balle facilement avec une autre équipe qui n'aurait pas ces fondamentaux. Ils sont particulièrement importants pour nous parce que nous voulons nous soigner le ballon, et cela prend beaucoup de temps. Comme je le disais, nos maîtres sont nos joueurs et le jeu. La première étape pour y parvenir est d'identifier et d'interpréter ce qui se passe sur le terrain.

DEMBÉLÉ : " C'est un joueur fantastique. Tous les bons joueurs ont leur place. Évidemment, le talent est très important. La question est de savoir si le talent ou le travail quotidien est plus important. Mais je pense que nous devons lui dédier les deux choses. D'ici, je dirais que vous ne croyez pas assez au quotidien. Carles Puyol est devenu ce qu'il était grâce à son travail quotidien. Ce manque de rigueur et d'exigence, c'est ce qui manque aux joueurs pour se hisser au sommet. Pour cette raison, certains joueurs de la Masia n'arrivent pas en équipe première ".

COURAGE : " L'idée du jeu du Barça implique déjà du courage, mais pas besoin d'être suicidaire. Il y a toujours eu de la qualité dans la Masia. Il n'y aura peut-être pas d'autres Messi, Xavi ou Iniesta, mais il y aura toujours de grands jeunes joueurs dans la formation au Barça. Pour moi, le problème, c'est ce que nous faisons dans les catégories inférieures pour que les joueurs atteignent l'équipe première. Ensuite, cela dépendra de l'entraîneur, à savoir s'ils montrent qu'ils sont prêts ou non, mais la préparation des jeunes joueurs dépend de nous.

BARÇA B : "Quand le jeune joueur voit que la grande porte s'ouvre, il grandit et l'adrénaline monte en lui. Le fait que certains joueurs soiet partis est dû à cela, parce que ces portes ne se sont pas ouvertes. Mais le gros problème, c'est que les meilleurs joueurs sont partis. Certains joueurs sont partis parce qu'ils n'ont pas vu la porte s'ouvrir. Quand je suis arrivé ici il y a 8 ans, j'ai pensé à travailler avec tout le monde, mais surtout avec ceux qui ont un élément de différenciation et qui sont ceux qui seront probablement dans l'équipe première.

LES JOUEUR AVEC LE PLUS GROS POTENTIEL QUI SONT PARTIS ?: "Il y en a quelques-uns. Par exemple, j'étais convaincu qu'Eric Garcia serait le deuxième Puyol, mais nous entendrons parler de beaucoup de ceux qui sont partis.

GUARDIOLA REVIENDRA T'IL? : "J'aime être du côté des meilleurs. J'ai eu la chance de partager des moments avec Johan, Pep ou Paco. Et c'est pourquoi je pense que Guardiola considère le Barça comme sa maison. Je pense que Pep doit être ici dans le rôle qu'il veut. Je veux qu'il revienne.


Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator et j'ai retouché un peu beaucoup aussi pour que ce soit plus lisible.
Image
"Quelque chose que sans un pli, sans une tache,
J’emporte malgré vous, et c’est… c’est ?… Mon panache."
Avatar de l’utilisateur
alex-kidd
Licencié
 
Messages: 868
Inscription: Mar 20 Février 2018 19:21



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar Gol_de_Jeffren le Ven 24 Mai 2019 17:49

Messi vient de déclarer publiquement son soutien à Valverde. Il est temps qu’on cesse de tout le temps désigner Bartomeu comme le responsable des maux. C’est peut être le seul au club qui voulait du changement mais il se heurte au vestiaire. On a d’ailleurs constaté qu’il essaye de se débarrasser de Rakitic, s’il reste, ce sera peut-être encore une fois à cause de la pression du vestiaire qui ne veut pas perdre un « joueur important».
Bartomeu a forcément une part de responsabilité mais ce n’est pas le seul Méchant de l’histoire. D’ailleurs c’est probablement sa volonté personnelle de ramener De Light, DeJong, et un concurrent à Suarez. Car à mon avis, le vestiaire aurait bien aimé continuer sans concurrence.

Bref, plus les socios qui continuent à applaudir tout le monde... Le problème est profond.
Gol_de_Jeffren
Licencié
 
Messages: 132
Inscription: Dim 23 Juillet 2017 02:58



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar Vince-Blaugrana le Ven 24 Mai 2019 18:53

Oui Batomeu est le Président mais il est responsable de rien. :pfff:

C'est une couille molle qui ne comprend rien au ballon et qui ne sait même pas comment il s'est retrouvé à la tête du club.
Image

Les meilleurs buteurs de l'histoire :
4. Ferenc Puskás (Magyarország): 709
5. Lionel Messi (Argentina): 694
6. Cristiano dos Santos Aveiro (Portugal): 694
Avatar de l’utilisateur
Vince-Blaugrana
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 11645
Inscription: Lun 12 Avril 2010 14:41
Localisation: Ballon au pied gauche.



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar serjoint27 le Ven 24 Mai 2019 20:27

C'est pas du tout ce qu'il a ecrit. :secret:
Image
bahri a écrit:À surjouer le rationnel et l'objectif on finit par tenter d'expliquer l'inexplicable.

Tele-Santana a écrit:parce qu'un mec sur la banc vous fout la haine pour un manque de une-deux.
:man:
Avatar de l’utilisateur
serjoint27
International
 
Messages: 2421
Inscription: Jeu 5 Juin 2008 10:15
Localisation: Epajuana



Re: Josep Maria Bartomeu et l'équipe dirigeante

Messagepar Vince-Blaugrana le Ven 24 Mai 2019 23:01

Il dit qu'il n'est pas responsable des maux. Bien évidemment qu'il l'est. Et il n'a besoin de l'accord de quiconque pour changer de coach.
Image

Les meilleurs buteurs de l'histoire :
4. Ferenc Puskás (Magyarország): 709
5. Lionel Messi (Argentina): 694
6. Cristiano dos Santos Aveiro (Portugal): 694
Avatar de l’utilisateur
Vince-Blaugrana
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 11645
Inscription: Lun 12 Avril 2010 14:41
Localisation: Ballon au pied gauche.



PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité